Le MiG-29K, l’autre avion de combat vedette en Inde

Le MiG-29K, l’autre avion de combat vedette en Inde

Alors que la commande future des Rafale est omniprésente dans la presse indienne (et avouons-le aussi française) il ne faut pas oublier que d’autres aéronefs militaires volent là-bas. Et parmi les quelques modèles d’avions de combat évoluant sous cocarde indienne, les Mikoyan MiG-29K tirent leur épingle du jeu. Il faut dire que depuis maintenant un an la version embarquée du Fulcrum sert à bord de l’INS Vikramaditya, le nouveau porte-avions de la marine indienne. Et force est de constater que les Indiens ont redécouvert les charmes du chasseur ex-soviétique.

Ce sont 30 de ces biréacteurs qui peuvent être embarqué à bord du porte-avions INS Vikramaditya, parmi lesquels quatre sont des MiG-29KUB biplaces d’entraînement avancé et de transformation, similaire à celui vu ci-dessus. Ils sont notamment utilisés pour la formation aux procédures d’appontage, de jour comme de nuit.

En Inde ces avions sont considérés comme des machines donnant une nouvelle dimension à la marine locale. Certains médias nationaux, non spécialisés, tentent même de comparer les MiG-29K aux Super Hornet de la marine américaine, les considérant comme leur équivalent.
Bien entendu quiconque s’intéresse un temps soit peu à l’aviation sait que cette affirmation est largement fausse. Le Fulcrum reste très inférieur au F/A-18E ou F.

En Europe et aux États-Unis beaucoup s’interrogent d’ailleurs sur les réelles capacités des MiG-29K et KUB indiens. Sont-ce des chasseurs-bombardiers tous temps ou des chasseurs purs ? Pour l’instant il est encore impossible d’y répondre, les rares photos disponibles de ces avions sous cocarde indienne les montre désarmés ou alors avec uniquement un ou deux missiles air-air d’autodéfense AA-11 Archer.
Bien que le constructeur l’annonce capable de réaliser des frappes aériennes et des missions de défense aérienne en même temps, on est en droit de demeurer circonspect.

Quoiqu’il en soit le MiG-29K est désormais l’avion vedette des pilotes de la marine embarquée indienne. Et force est de constater qu’en biplace il a tout de même une sacrée gueule !

Photo © Indian Navy.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

23 COMMENTAIRES

  1. concernant le MIG- 29 K , c’est un aéronef formidable, je suis un passioné d’aéronefs de chasse russe,
    il est clair piloté par d’excellent pilotes, tel que POUGACHEF, avec la position cobra!!!! bonjour la virtuosité du pilote!!!!!! le F/A 18E ou F est-il capable de faire cette figure!!!!!! traitons cette affaire
    avec beaucoup d’humilité.

    • Pas sur que le K soit capable de réaliser un vrai cobra. Seul le OVT le fait, mais il est équipé de poussée vectorielle. Donc il y a des chances que la majorité des mig-29 soient incapables de réaliser de cobra, à l’inverse des sukhoi de la famille des Su-27

  2. Le MIG 29 est un avion de combat, pas un avion de voltige. Par conséquent, sa capacité à réaliser cette figure dite cobra doit être très relativisée. Il serait surement intéressant d’avoir l’avis de pilotes de chasse quant à l’utilité – et l’efficacité- en combat tournoyant, de cette manœuvre. Sans compter que les pilotes occidentaux doivent déjà avoir réfléchi à la parade en terme de tactique et de contre-manoeuvre…
    Mais pour en revenir au contenu de l’article, je trouve pour le moins étrange d’affirmer la nette supériorité du F18 sur le MIG 29, et, dans le paragraphe suivant, affirmer que les occidentaux se posent des questions sur les réelles capacités au combat du MIG 29.
    Si l’infériorité du MIG 29 était si flagrante, les états majors occidentaux le crieraient haut et fort.
    Et méfions-nous des comparatifs sur dossiers… dans ce domaine, l’intox est reine!!!

  3. l’un des principaux défauts du mig-29 est sa (très très) faible autonomie ce qui est un défaut important pour n avion embarqué et qui influe sur la capacité d’emport.
    Si le mig reste toujours supérieur au point de vue du combat à vue par rapport au F-18 ce dernier est incomparablement supérieur à longue distance.

  4. A propos de MiG-29 biplace embarqué (KUB : pour qu’il ne boive pas le bouillon… ?? Je sors, je sors…), quel dommage que le Rafale N ait été annulé !
    Un Rafale embarqué biplace, cela aurait été bien pratique (en plus d’une sacrée gueule !)
    Avec CFT et M88-9, que demander de plus ?

      • Le Rafale N est la version biplace du M, annulée par la Marine.
        Je ne vois pas en quoi un biplace marine n’apporte plus qu’un mono, d’autant plus que la masse utile sera sacrément diminuer (poids des équipements du 2ème pilote et du pilote lui-même) et le volume utile aussi.

        • Biplace : allègement de la charge de travail du pilote, possibilité d’une version Guerre Electronique, transport rapide, entrainement… Les MiG-29, F-18, Su-33, AV-8 ont tous des versions biplaces, il y a donc bien des raisons…
          Masse/volume utile diminués en effet, c’est pour cela que j’ai écrit avec M88-9 & CFT.
          Et pourquoi pas viseurs de casques pour les deux pilotes… on peut toujours rêver… !

        • Merci pour les précisions sur le Rafale N!
          Je présume que dans une version biplace, donc plus lourde, les moteurs M-88 ne sont pas les mêmes que dans un monoplace. Pouvez-vous confirmer?

        • @Xav520
          Apparemment, les pilotes du M se débrouillent très bien en mission. Le système du rafale a été prévu pour. Le biplace sert au qualif sur Rafale en mode Air (sans appontage), la qualif « Appontage » se fait après, qui se fait en général en mono. Un M-88 avec une poussée(sans PC) augmentée entraîne une modification des entrées d’air, conçues au départ pour le moteur actuel.
          @Guillaume
          La cellule du Rafale est qualifiée pour 24.5T au décollage, peut-être qu’elle peut supporter plus, il faudrait que Dassault fasse des tests. En tout cas, avec 24.5T, vous pouvez y mettre ce que vous voulez, 1, 2 ou 3 pilotes (s’il y a de la place), ça décollera, au centrage près bien sûr.

        • « les pilotes du M se débrouillent très bien en mission », certes, on peut donc supposer qu’ils se débrouilleraient deux fois mieux avec le N. D’ailleurs pour le moment l’Adla a plus de B (qui ont exactement les mêmes M88 que les autres Rafales) que de C.
          Il faudra bien passer par les M88-9, ne serait-ce que pour les vendre aux EAU (et améliorer les performances, notamment en pays chauds, le Rafale étant un peu sous-motorisé par rapport à la concurrence). Je n’ai pas entendu parler d’une modification des entrées d’air (mais c’est probable en effet), par contre, d’après Wiki, « la principale modification de cette version est un compresseur basse pression plus gros permettant d’augmenter le débit du moteur de 65 kg/s à 72 kg/s ». Plus gros et plus lourd, d’où modification du centre de gravité, maintenant, vu la quantité, variété, et masse des charges emportées (plus d’une fois et demi sa masse à vide), cela ne devrait pas poser problème.

        •  » ne serait-ce que pour les vendre aux EAU (et améliorer les performances, notamment en pays chauds, le Rafale étant un peu sous-motorisé par rapport à la concurrence) »
          C’est une légende qui a du mal à disparaître. Peut-être au début, et sans avoir évaluer le Rafale, les EAU ont demandé le moteur 9T, comme à leur habitude en voulant le mieux du meilleur; Mais depuis, le Rafale a effectué des tests (temps chaud) chez eux, et puis il y a eu les interventions en Afrique. La version actuelle du M-88 leur convient très bien.

  5. Puisque le Mig 29 navalisé est la nouvelle monture de la marine indienne on peut donc dire que le KUB hennit.

    Euh, je peux vous accompagner dehors Xav520? A deux on sera moins seuls..:-)

  6. Le Mig 29, certes, reste un bel avion (avec une sacrée gueule comme dit Arnaud) de combat très manoeuvrable, mais des années 1980. La version embarquée indienne est modernisée, est-elle pour autant polyvalente, avec des capacités air mer /air sol ? Au kosovo en 1998 ou 1999, un Mig 29 a été abattu par un F16 hollandais, un autre par un F15 US. En tout cas, le Mig 33 et 35 ressemblent forts au Mig 29, ou est-ce un Mig 29 ultra modernisé ?

    • On peut donner une raison au désastre des mig-29 aux Balkans. Il s’agissait de chasseurs exportés par l’ex-URSS. Ils étaient dégradés (performances radars réduites et non possibilité d’utiliser une arme nucléaire) par rapport à la version soviétique dont ils étaient dérivés. Or, la version de soviet était le Fulcrum A, la version de base de l’avion. Un chasseur plus porche du Mig-23 des années 70 que des F16 des années 80-90. Donc en gros les serbes avaient des avions aux performances de combat vraiment réduites.

      Le mig-29K est une version navalisée du Mig-29M, version polyvalente des années 80. Le M est pourvu de commandes de vol électrique. Et surtout, il est meilleur dans tous les domaines que le A: puissance, radars, armements. Il est réellement multi-rôle. Il est équivalent à un Mirage 2000-5. Donc on peut dire que le Mig-29K n’est pas mauvais et réellement polyvalent. Après, les indiens n’ont sûrement pas encore la compétence, ni le vecteur qui va avec (porte-avions), pour vraiment utiliser ses mig-29K de manière polyvalente (qui je pense n’est pas encore opérationnel à 100% même si théoriquement, il doit pouvoir l’être).

      Le Mig-35 est lui sur la même ligne que le rafale, mais pas au niveau des capacités. Moins d’emport, des munitions inégales, moins de rayon d’action, des réacteurs moins bons et sûrement une qualité des matériaux et de la structure moins bonne que celle de Dassault. Ce qui explique son prix, seulement 32 millions de dollars (selon wiki).

    • Le MiG-35 est en effet la version modernisée, des années 2010, du ‘vieux’ MiG-29 des années 80 (non ravitaillable en vol…), d’ailleurs il s’appelait MiG-29M à l’origine.
      Version ‘uptodate’, avec tout ce qu’il faut (pour les militaires et politiques étrangers) : ravitaillable, radar aesa, viseur de casque, réacteurs améliorés (mais qui fument…), commande de vol numériques, capacités A/S et A/A, tir de missiles fox 1, 2 & 3…

    • Le problème des conflits est qu’il y a toujours une part d’incertitudes…
      Un avion quelque soit sa qualité, n’est qu’un élément d’une chaîne de système d’arme.
      Au Kosovo, les Serbes étaient aussi à 1 contre 20…
      A ma connaissance, seuls les MiG-29 irakiens contre les Iraniens en 87-88 ont été très efficaces.

      • Bien sûr, mais un chasseur performant actuel comme le rafale peut se défendre dans un tel environnement. Il n’est pas soumis à des multiplicateurs de force (awacs, ravitailleurs, etc). Un mirage 2000-5F se serait bien défendu je pense.

        • Certes, après on ne sait pas tout : les Cme étaient-elles en marche, le MiG était-il équipé de lance-leurres, etc. Eviter 4 missiles AA en étant au fond d’une vallée…
          Une des forces du Rafale est son système SPECTRA. Le Mirage 2000 était aussi réputé pour sa ‘bulle’ électro-magnétique, cela m’a été confirmé par des militaires espagnols qui participaient à des manoeuvres en Méditerranée.

  7. Le mig29k est une version navalisée du mig29 M1, sortit durant les années 90 avec une carene dorsale augmentée permetttant plus d’emport de carburant, l’introduction d’élements de discretion radar et des vrais capacités polyvalentes (air-air , air-sol et air-mer).
    Le probleme avec le porte avion indien ex soviétique est qu’il est STOBAR et non CATOBAR (pas de catapulte) donc forcément moins d’emport en mission pour pouvoir décoller.
    Malgres tous c’est un grand pas en avant pour la marine indienne.

Laisser un commentaire