La Marine Nationale réceptionne son treizième Caïman

La Marine Nationale réceptionne son treizième Caïman

Gageons que ce nombre 13 saura porter chance aux équipages de l’Aviation Navale. Ce vendredi 12 décembre 2014 la Marine Nationale a reçu son treizième NH90 de série. Même si c’est la prestigieuse Flottille 33F qui arme actuellement la majorité des Caïman frappés du hameçon, cet exemplaire là prendra lui le chemin de la Flottille 31F.

Avant de pouvoir commencer à voler au secours des marins et des plaisanciers l’hélicoptère biturbine européen doit « faire ses preuves » au sein de l’Escadrille 10S à Hyères-le-Palyvestre dans le Var. Là les techniciens et ingénieurs militaires du Centre d’Expérimentations Pratiques et de réception de l’Aéronautique navale valideront toutes les procédures avant son entrée en service opérationnel.

Une fois cette étape franchi ce treizième Caïman Marine n’ira pas plus loin. En effet c’est la BAN de Hyères-le-Palyvestre qui sert de havre à la Flottille 31F. Il y deviendra donc le cinquième appareil.
À lui donc ensuite les missions de jour comme de nuit au-dessus de la Méditerranée pour aller sauver des vies.

En effet pour l’instant la SECMAR, acronyme militaire français pour Secours Maritime, est la seule mission remplie par les Caïman français. Il faudra attendre le standard 2 pour que ceux-ci puissent devenir les chasseurs sous-marins attitrés de la Marine Nationale, en remplacement des Westland Lynx HAS Mk-4FN utilisés depuis plus de trente ans.

Désormais reconnu par les Français, notamment grâce à divers reportages et émissions de télévision, le Caïman est à n’en pas douter devenu l’une des nouvelles de l’aéronavale française.

Photo © Marine Nationale.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire