Un monomoteur Piper Archer II s’abîme en mer des Antilles

Un monomoteur Piper Archer II s’abîme en mer des Antilles

Voilà un accident qui endeuille la communauté aéronautique guadeloupéenne. Ce vendredi 19 décembre 2014 avion de tourisme Piper PA-28-181 Archer II a disparu alors qu’il réalisait un vol privé entre la Guadeloupe et la Martinique. Le monomoteur transportait deux personnes à bord : le pilote et son épouse.
Le corps du premier a été découvert en mer ainsi que des débris de l’avion.

Ce dimanche 21 décembre, les recherches se poursuivaient avec d’importants moyens aériens et nautiques mis en œuvre par l’État. Deux hélicoptères, dont l’un appartenant à la Gendarmerie Nationale ratissent la zone supposée de l’accident. On ignore encore actuellement les raisons de ce crash.

Les responsables de l’aéroclub dont dépendait ce Piper Archer II rappelle que cet avion était en excellent état de vol et avait subi ses contrôles en temps et en heure. Il était assez similaire à celui vu ci-dessus.
Près de 48 heures après que l’avion se soit abîmé en mer les chances de retrouver la passagère sont minces, mais pas inexistantes.

Pour mémoire le Piper PA-28-181 Archer II est un avion de tourisme conçu aux États-Unis en 1975 à partir du célèbre Cherokee. Cette famille de monomoteur à aile basse est une des plus prolifiques de l’histoire aéronautique avec plus de trente trois milles exemplaires construits au cours des cinquante dernières années. Des centaines d’entre eux ont été, et sont encore, immatriculés dans les aéroclubs français.

Photo © Federal Aviation Administration.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

2 COMMENTAIRES

  1. Même avec un contrôle récent il existe des dixaines de raisons pour lequel l’avions aurais pus avoir un accident (dons un grand nombres sont mécaniques) .

Laisser un commentaire