Les hélicoptères pourchassent aussi les frères Kouachi

Les hélicoptères pourchassent aussi les frères Kouachi

Ils sont devenus de manière assez surprenante les autres « héros » de la traque des terroristes qui ont attaqué Charlie Hebdo. Un peu éclipsés certes par les policiers du RAID et les gendarmes du GIGN, mais mis en lumière par des médias qui ont massivement relayé leur présence. « Ils », ce sont les hélicoptères et leurs équipages qui participent activement aux opérations de recherche et de capture des frères Kouachi, les présumés auteurs de la tuerie.

Il y eu d’abord les hélicoptères Fennec de l’Armée de l’Air déployés pour sécuriser Paris et sa région, dont nous avions déjà abordé le cas. Il y a aussi depuis ce jeudi 8 janvier en après-midi l’EC135 de la Gendarmerie Nationale qui a quadrillé une partie de l’Aisne et de l’Oise, en parallèle de la fouille à terre des maisons et des recoins par les gendarmes et policiers d’élite.

Ce vendredi 9 janvier, un second appareil bleu et blanc les a rejoint, il s’agit d’un EC145 habituellement utilisé par les super-gendarmes pour le soutien opérationnel.

Et puis il y a deux appareils plus surprenants sur ce type de mission. Des Puma de transport et d’assaut de l’Armée de Terre sont utilisés pour soutenir les unités du GIGN et du RAID. Les célèbres biturbines servent aussi bien pour une éventuelle dépose des policiers et gendarmes, que pour servir à l’observation, voire au commandement aéroporté.

Ces deux appareils ont notamment été mis au premier plan pour l’opération en Seine-et-Marne visant à la capture des deux frères après qu’ils aient pénétré dans une imprimerie. Un siège a commencé au moment où ces lignes sont écrites.

Désormais en France, l’hélicoptère semble pleinement adapté aux opérations antiterroristes menées par les forces de l’ordre. Il est à souligner que le recours à des hélicoptères d’assaut rappelle fortement l’emploi de ces machines en Afrique ou au Proche-Orient dans des missions similaires, bien que se déroulant en territoire étranger.

Photo © AFP.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

CONTENUS SIMILAIRES

8 COMMENTAIRES

  1. J’offre mes plus sincères condoléances aux proches des victimes de ces 2 prises sordides d’otages et je souhaite un prompt rétablissement aux blessés civils et des forces de l’ordre. Je lève mon chapeau envers les policiers du RAID et les gendarmes du GIGN pour leurs superbes interventions malgré des conditions périlleuses. La fermeté manifestée par la France envoie un message sans équivoques envers ces barbares. Les médias au Québec ont bien expliqué la problématique de cette attaque envers Charlie Hebdo.
    Nous sommes Charlie.

    • Du fond du coeur, merci Simon. Ici à Paris les informations sont encore assez contradictoires. N’oublions pas que ces terroristes ont attaqué un journal pour tuer des journalistes qui étaient aussi des humoristes. Je suis lecteur de Charlie Hebdo depuis plus de dix ans, son humour bête et méchant, mais aussi ses combat laïcs et anti-racistes ont forgé ma personnalité. Ce mercredi j’ai pleuré en apprenant la mort de Charb, Honoré, Cabu, Wolinski, Tignous et les autres. Je referme ici la parenthèse et revient à ce qui nous réunis ici : l’amour des choses de l’air.

  2. un grand coup de chapeau à nos pilotes d’hélico, et à nos tireurs d’élites ainsi que le G I G N et toute la police nationale qui et intrevenue contre ces criminels qui assasinent les citoyens que nous sommes, ce n’est pas tolérable. ils ont été pris dans une souriciére avec des hélicos qui ont fait leurs preuves !!!!!! c’est cela le progrés du 21émes siécles, un grand merci à tous pour notre sécurité.

    NE JAMAIS BAISSER LA GARDE!!!!!

  3. Déjà : merci du soutien Simon et ont vous oublie pas non plus .
    Ensuite : On sait si les Pumas ont été utilisé en QRF pour acheminer rapidement les membres du GIGN ? Pour « fixer » les tueurs rapidement ? ou juste pour acheminer des renfort (le GIGN serait alors arrivé « a pied ») ? Ou encor pour une EVASAN massive ?

  4. Les Puma viennent probablement du GIH (groupement intervention hélicoptère) de Villacoublay. Unité interarmée (terre et air) dépendant du 4ème RHFS de Pau. Unité des forces spéciales, la raison d’être du GIH est le soutien opérationnel du GIGN et du RAID. Il comprend en principe deux Puma Air et sept Puma Terre, les équipages et la maintenance proviennent des deux armées (voir numéro spécial « Forces spéciales Air » du magazine raids Aviation).

Laisser un commentaire