Cope South 2015, des aviateurs américains et bangladais s’entraînent ensemble

Cope South 2015, des aviateurs américains et bangladais s’entraînent ensemble

Voilà un évènement qui a été peu médiatisé, y compris aux États-Unis. Du 24 au 30 janvier 2015 les forces aériennes américaines et bangladaises ont réalisé un exercice commun connu sous le nom de Cope South 2015. Il a permis de mettre en commun les expériences des pilotes des deux pays. Il a également été l’occasion pour les pilotes de l’US Air Force de voler sous le climat tropical particulièrement doux en hiver au Bangladesh.

Malgré l’intérêt de cet exercice aucun appareil de combat américain n’avait fait le déplacement, seuls des avions-cargos. Deux Lockheed C-130H Hercules appartenant au 374th Airlift Wing avaient fait le déplacement depuis leur base japonaise de Yokota. Bien évidemment leurs équipes de mécanos avaient fait le déplacement à bord. Plus discrètement un petit biréacteur de transport léger Learjet C-21A assurait les liaisons au profit des officiers d’état-major américains.

Du côté des Bangladais, qui jouaient à domicile, on avait sorti la grosse artillerie. Quatre chasseurs Chengdu F-7BG Defender, des copies chinoises modernisées du MiG-21 soviétique, mais aussi un Lockheed C-130B Hercules et trois hélicoptères. Ces derniers étaient deux Bell 212 et un Mil Mi-17.

Des paras bangladais embarquent à bord d'un Hercules de l'US Air Force.
Des paras bangladais embarquent à bord d’un Hercules de l’US Air Force.

Les pilotes de transport ont pu échanger sur leur travail, et certains équipages bangladais se sont même essayé au pilotage du C-130H, un avion qui pourrait à terme remplacer les trois vieux C-130B actuellement en dotation. Cet exercice a aussi été l’occasion pour les troupes aéroportées bangladaises de s’essayer aux opérations « à l’américaine ». Et force est de constater qu’à priori les instructeurs américains n’y sont pas allés avec le dos de la cuillère.

Mais surtout il faut noter que l’équipage d’un des deux Lockheed C-130H américain a pu voler de conserve avec deux chasseurs bangladais, une expérience rare. Il faut dire que sous nos latitudes « occidentales » le F-7BG Defender est un avion particulièrement rare. On remarquera que la livrée de la Bangladesh Air Force est des plus colorées et des attirantes.

Defender et Hercules sur la même photo, ça le fait. Surtout sous cet angle.
Defender et Hercules sur la même photo, ça le fait. Surtout sous cet angle.

Avouons-le ce vol très photogénique a du être un très gros kif pour l’équipage américain. Ce n’est pas tous les jours qu’on est escorté par des chasseurs si exotiques.

Photos © US Air Force.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire