Deux équipes MASA se sont exercées dans le sud-ouest

Deux équipes MASA se sont exercées dans le sud-ouest

C’est une session de formation continue discrète mais ô combien nécessaire à notre défense nationale. Du lundi 2 au mercredi 4 février 2015 inclus des équipes de tireurs de précision et de pilotes d’hélicoptères de l’Armée de l’Air se sont entraînées aux mesures actives de sûreté aérienne, les fameuses MASA. Cette série d’exercices a été conduite depuis le champ de tirs de Captieux en Gironde. Il a nécessité la mobilisation d’un hélicoptère biturbine Eurocopter AS-555 Fennec.

Fennec MASA en action au-dessus de l'agglomération parisienne.
Fennec MASA en action au-dessus de l’agglomération parisienne.

Élément phare de l’opération Sentinelle, déclenchée par le ministère de la défense au lendemain des attaques terroristes du 7 janvier 2015 à Paris, les hélicoptères Fennec de l’Armée de l’Air et leurs tireurs de précision patrouillent dans les cieux français en mission de sécurisation.
Ils pourraient le cas échéant neutraliser une menace sous la forme d’un aéronef léger, d’un drone civil, ou même d’un individu ou d’un groupe d’individus. Les « points hauts » sont notamment surveillés par les hélicoptères et leurs équipages. Il faut savoir que depuis le déclenchement de Sentinelle les Fennec MASA ne prennent plus les airs sans un système de vision tous-temps qui prend la forme d’un FLIR.

Cet exercice a permis à deux équipes de commandos parachutistes de l’air (appartenant au Commandement des Opérations Spéciales) venues d’Île-de-France et du Vaucluse de s’entraîner au tir de jour comme de nuit à partir du Fennec. Ainsi les commandos français ont pu tirer à l’aide de leurs fusils d’assaut HK417 de calibre 7.62mm OTAN, mais également avec des fusils à pompe FN TPS calibre 12 Magnum, et des lance-fusées à fusées éclairantes. Des armes particulièrement efficaces entre de bonnes mains.
Il est à noter que les HK417 sont des fusils d’assaut adaptés au tir de neutralisation en condition urbaine, bien plus maniables et précis que les traditionnels FAMAS de l’armée française.

Il faut savoir que non seulement les mesures actives de sûreté aériennes sont menées au-dessus du territoire métropolitain, mais également en France ultramarine. Ainsi lors des lancements de fusées sur le pas de tirs de Kourou en Guyane française un Fennec MASA veille au-dessus de la forêt amazonienne, à la recherche d’éventuels contrevenants voulant nuire à l’ESA.

Photos © Armée de l’Air.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

  1. il est grand temps de prendre les mesures qui s’imposent contre les islamistes, je dit bravo à nos
    tireurs d’élite de l’armée de l’air, et leurs souhaitent un bon entraînement!!!!!

Laisser un commentaire