La permanence opérationnelle assiste un avion civil au-dessus d’Aulnat

La permanence opérationnelle assiste un avion civil au-dessus d’Aulnat

C’est une mission qui peut sembler anodine mais qui reflète bien le quotidien des pilotes français de la permanence opérationnelle : porter aide et assistance aux pilotes en difficulté. Ce vendredi 30 janvier 2015 un avion de combat de l’Armée de l’Air a réalisé une mission d’assistance au profit de l’équipage d’un jet d’affaires qui signalait un problème de train d’atterrissage. L’avion militaire déployé était un monoplace Dassault Mirage 2000C.

En début de soirée un Cessna Citation Mustang, un jet d’affaires biréacteur léger, décolle de Tours à destination d’Aulnat, l’aéroport régional de Clermont-Ferrand. La distance entre les deux terrains d’aviation n’excède pas 250 kilomètres, soit environ une demi-heure de vol, phases de décollage et d’atterrissage compris. Outre le pilote et le copilote, l’avion transporte deux passagers et une cargaison particulièrement précieuse : des organes humains. Il s’agit en effet d’un vol affrété en vue d’une transplantation.

Aux alentours de 20 heures 30 l’Armée de l’Air est avisée que l’avion subit une avarie. Aucun indicateur à bord du cockpit ne signale la sortie du train d’atterrissage, et il fait pleinement nuit aux abords d’Aulnat, il est donc impossible depuis le sol de confirmer sa sortie. Le Mirage 2000 de la permanence opérationnelle est donc avisé des faits et se rend rapidement sur zone.

Au sol les équipes de secours de l’aéroport, mais également du service départemental d’incendie et de secours et du SAMU-63 sont sonnés pour un risque de crash.

Une fois arrivé à proximité du jet d’affaire le pilote de chasse confirme que le train est bien sorti. le Cessna Citation Mustang peut donc désormais se poser en toute sécurité, sa cargaison et ses passagers sont rapidement débarqués et pris en charge par les équipes sanitaires locales.

Ce qui est original c’est que c’est la deuxième fois en à peine deux mois qu’un pilote de Citation Mustang a affaire à la permanence opérationnelle. Et pourtant ce type d’avion n’est pas le jet d’affaires le plus répandu en France. Les coïncidences, ça existe aussi.

En tous cas une fois encore les équipes de la permanence opérationnelle ont prouvé qu’elles protégeaient notre territoire.

Photo © Armée de l’Air

2 COMMENTAIRES

  1. Pourquoi utiliser un avion d’affaire pour transporter des organes humains ? Ce ne serait pas moins cher de prendre un avion à hélice, genre Beech King Air ou Cessna 421 ?

  2. Le train était peut-être sorti, mais qui dit qu’il était bien sorti ET verrouillé ??
    Le train aurait très bien pu « s’effacer » au toucher des roues sur la piste d’atterrissage !
    Non ?

Laisser un commentaire