On le disait fini il y a encore quelques mois, incapable d’être vendu dans le monde. Aujourd’hui il est sur toutes les lèvres, dans de nombreux pays on ne parle plus que de lui, et ô miracle il fait la une des journaux français. Il, c’est bien évidemment le Dassault Rafale. Actuellement les responsables de l’avionneur français se disent très confiants quant à une vente prochaine de l’avion de combat aux forces qataris. Le contrat porterait dans un premier temps sur 36 avions, mais pourrait déboucher à terme sur le double.

Pour Dassault, le Qatar n’est pas un inconnu. En effet, ce pays utilise déjà douze Mirage 2000-5, six Alpha Jet E, et deux triréacteurs d’affaire Falcon 900. Les Rafale serviraient d’ailleurs au remplacement des chasseurs à aile delta acquis dans les années 1990 et qui aujourd’hui ne cadrent plus vraiment avec les ambitions internationales de l’émirat.

Face au Rafale, il ne reste plus que trois concurrents : l’EF2000 bien entendu, le Super Hornet, et le Lightning II. Concernant le F-15E et les chasseurs russes de la « gamme Sukhoi« , ils ont rapidement été écarté de la compétition car leurs capacités ont été jugé insuffisantes vis à vis du cahier des charges.

Force est de constater que le F-35 Lightning II n’est pas le mieux parti dans cette compétition, ses nombreux retards de conception l’ont rendu impopulaire. Le Super Hornet lui pâtit d’une image d’avion vieillissant, son architecture trahissant ses origines qui remontent aux années 1970.

Reste alors l’EF2000. Et là c’est clair que le chasseur européen est bel et bien le concurrent numéro 1 du Rafale au Qatar, les très bonnes relations entre cet émirat et le Royaume-Uni ou l’Espagne jouent clairement en sa faveur. Sauf que diplomatiquement la France et le Qatar sont très proches également (et pas uniquement dans les tribunes du Parc des Princes) et que les Qataris se sont déclarés impressionnés par qualités omnirôles du Rafale, qualité dont ne dispose pas l’Eurofighter pour le moment.

Selon les dires de responsables de Dassault les négociations avec le Qatar en seraient même arrivées à un « stade final ». C’est donc tout ou rien, si je puis dire. D’autant que d’autres marchés attendent le Rafale, en Malaisie notamment.

Photo © Wikimédia Commons

14 COMMENTAIRES

  1. Même s’il ne faut pas passer d’un extrême à l’autre… Avouons que 60 Rafales vendus en un mois, ce serait bien !
    Et pourquoi pas 200 (Egypte, Qatar, Malaisie, Inde, EAU…) d’ici un an… 🙂 ! ?

    • ah ouais effectivement et tu les sort d’ou les rafales ?! Des FAS ? de la PO ?? dit moi parce que je ne vois vraiment pas comment sortir 60 bijoux déjà d’une extrême raretée, l’armée de l’air devra déjà en donner aux égyptiens. (esperons que ce ne soit pas un prétexte pour ne pas les renouveler après)
      Par contre c’est sur que coté finance ce serait bien

      • Sur les 24 appareils prévus pour l’Egypte, 16 seront des biplaces et 8 des monoplaces. Le rythme de fourniture prévu est de cinq avions par an, quand la production annuelle de Dassault est de onze Rafale. Ils seront donc prélevés sur la chaîne d’assemblage de Mérignac (Gironde) sur le contingent qui, jusqu’alors, était destiné à l’armée française.Il faudra donc a priori cinq ans pour honorer le contrat égyptien.
        Pour le Quatar, c’est différent il n’y a rien de fait ni de programmer pour le moment. Au final, Dassault pourra toujours augmenter sa capacité de production, car la chaîne tourne à un rythme minimum.

      • D’où que j’les sors mes p’tis Rafalous… ? Après une longue hésitation entre le chapeau de Garcimore et la chaîne d’assemblage de Dassault, je crois, après mûre réflexion, que je vais pencher pour cette dernière… !?
        Sérieusement, la chaîne de Mérignac est prévu pour 22 appareils par an, et n’en fait que la moitié. Si le contrat se fait avec le Qatar (et que le client est pressé et prêt à payer…), les avions peuvent être fabriqués d’ici à 2019 !

  2. Bonjour !

    Le Typhoon à l’origine, est un chasseur de supériorité aérienne, le transformer en chasseur bombardier ne pose t-il pas problème ? son radar est-il aussi performant que le Rafale, ou le F35 ?

  3. SVP sur un article d’un tel niveau, pitié, faites le relire pour corriger les trop nombreuses fautes d’orthographe qui sont certainement dues à de l’étourderie… mais quand même!

    • J’en profite pour demander à la rédaction s’il ne serait pas possible qu’ils créent une adresse ou une page spéciale tout simplement, pour que l’on y envoie les corrections, tant il est vrai qu’une faute par ligne ça fait beaucoup, ça nuit même à la lecture et la compréhension (sans parler des participes passés).

    • Sans rire, j’ai beau relire, je ne vois pas où vous voyez des fautes. M’enfin, vous connaissez sûrement mieux cette langue que moi. Si vous pouviez me donner deux ou trois exemples de ces fautes qui vous heurtent tant.

      • Sans rire. Nous ne nous moquons pas, au contraire, nous vous aidons.
        Relecteur/correcteur c’est un métier, ils voient ce que même les auteurs ne voient pas, c’est normal. Il est inutile de le prendre personnellement 😉 !
        Toutes les publications (web ou presse écrite) ont des services de correcteurs (forts coûteux parfois). C’est une obligation professionnelle, et même chez les plus grandes publications, ces correcteurs ne chôment pas !
        Voici donc quelques exemples pour cette page :
        « gamme Sukhoi« ==> (pour le 2°) »
        « ils ont rapidement été écarté » ==> écartés
        « car leurs capacités ont été jugé insuffisantes » ==> jugées insuffisantes
        « et que les Qataris se sont déclarés impressionnés par qualités omnirôles
        du Rafale, qualité dont ne dispose pas l’Eurofighter pour le moment. »
        ==> « et que les Qataris se sont déclarés impressionnés par les qualités omnirôle
        du Rafale, qualités dont ne dispose pas l’Eurofighter pour le moment. »

        Dans le sondage du mois aussi :
        « QUEL APPAREIL EXPÉRIMENTAL DE NOTRH AMERICAN… » ==> NORTH

        Et toutes les autres pages aussi.
        Cordialement.

      • Lire bien sûr :
        ==> « et que les Qataris se sont déclarés impressionnés par les qualités omnirôles
        du Rafale, qualités dont ne dispose pas l’Eurofighter pour le moment. »

        Comme quoi tout le monde peut être touché 😉 !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Merci d'écrire votre commentaire !
Merci de renseigner votre nom