Première frappe aérienne en Irak pour les Rafale de la Marine Nationale

Première frappe aérienne en Irak pour les Rafale de la Marine Nationale

Quarante-huit heures seulement après l’annonce de leur entrée dans la force Chammal les Dassault Rafale M ont déjà fait parler la poudre. Deux avions de combat Rafale M embarqués à bord du porte-avions français Charles de Gaulle ont réalisé ce mercredi 25 février 2015 un premier raid aérien contre une position armée du groupe terroriste Daech. Chaque appareil emportait quatre bombes à guidage laser GBU-12 d’origine américaine.

Ce Rafale M revient d'opérations au-dessus de l'Irak. Remarquez les deux bombes non tirées sous les ailes.
Ce Rafale M revient d’opérations au-dessus de l’Irak. Remarquez les deux bombes non tirées sous les ailes.

Les avions de combat français ont quitté le bord et pris la direction du nord. Leur cible, un camp retranché et fortifié des forces djihadistes se trouvait dans les faubourgs de la ville irakienne d’Al-Qa’im à la frontière avec la Syrie. Au moins deux bombes ont été tirées contre la position ennemie.

Ce déploiement des Rafale M marque le grand retour du porte-avions français sur la scène internationale, plus de trois ans après son dernier engagement opérationnel contre la Libye du colonel Khadafi. On ignore encore actuellement le nombre de ravitaillement en vol nécessaire pour ce raid au nord de l’Irak, ni même les pertes infligées aux terroristes de Daech. Il semble que la cible servait également de base d’entraînement et de recrutement pour les forces de ce groupe pseudo-religieux.

Quoiqu’il en soit cette première frappe aérienne apporte la preuve flagrante que le groupe aéronavale français est désormais pleinement opérationnel et parfaitement apte à réaliser toutes les missions qui lui seront confiées. C’est aussi un soulagement pour les équipages de l’Armée de l’Air qui ne sont plus seuls à assurer les missions de reconnaissance armée et de bombardement.

Photos © Marine Nationale.

7 COMMENTAIRES

  1. Très belle photo avec une grosse définition qui nous permet effectivement de constater qu’il manque 2 bombes, mais il manque aussi les MICA sur les saumons d’aile ??? Pas d’autre missile sous le fuselage d’ailleurs…

    Etant donné la faible probabilité que ces missiles aient été utilisés dans ce conflit, les Rafales interviendraient-ils sans armement air-air ?

  2. Je lis souvent vos articles sur la guerre en Iraq et généralement vous parlez de bombes GBU12 et A2SM. Mais jamais les Rafales français n’utilisent de missiles de croisière Scalp et Apache ?

    Pour le reste continuez comme ça je trouve vos articles sur cette guerre super bons. Et surtout quand vous parlez des autres pays, genre la Belgique ou le Canada.

    • Je ne crois pas que l’apache soit encore en dotation. C’est une arme à sous munitions et nous avons signé un traité l’interdisant. Quant au Scalp, il coute cher et est réservé exclusivement aux cibles de très hautes importances, durcie et/ou très bien protégées (ex: un PC ennemi défendu par une batterie SAM). L’EI ne semble pas être en mesure de réellement contrer nos avions. Tant que ces derniers se tiennent à bonne distance, les GBU et AASM sont suffisants pour les cibles à traitées que nous avons.

  3. Je découvre ce site intéressant, j’ai suivi cette information concernant la frappe de l’aéronavale donnée par les médias (télévision journaux et radio), je suis surpris que l’on donne autant de détail sur le raid il ne manquait plus que les numéros de série des bombes et le part number. J’ai servi 24 ans dans l’aéronavale dont 3 sur le CDG avec 2 mission en Afghanistan entre 2004 et 2007 avec beaucoup de vol mais avec des SEM, le rafale ne servait que de ravitailleur en carburant, à savoir le nombre de bombe par jour larguée nous ne le savions pas, alors l’état major marine peut dire ce qu’il veut au média!

    • Le ciel est clean dans ce secteur, et puis à part les avions de la coalition, aucun des appareils que pourraient rencontrer les rafales n’a de radar assez puissant pour représenter un grand danger. Si même des typhoons galèrent pour verrouiller le rafale, alors les pilotes du coins ne devraient pas ce faire trop d’illusions avec leurs migs ancienne génération.
      De toute façon je pense que la chasse américaine veille H24 au dessus de l’Irak et de la Syrie.

Laisser un commentaire