Un ATR-72 de Transasia Airways s’abîme dans une rivière

Un ATR-72 de Transasia Airways s’abîme dans une rivière

À peine plus de six mois après un crash très médiatisé la compagnie aérienne taïwanaise Transasia Airways fait reparler d’elle. Ce mercredi 4 février 2015 un de ses biturbopropulseurs de ligne ATR-72-600 s’est crashé peu après son décollage de l’aéroport international de Taipei, causant la mort d’une partie de ses passagers et membres d’équipage. Il s’agit du vol GE235 à destination de l’île de Kinmen. On ignore encore les causes exactes de l’accident.

Les plongeurs s'activent autour de l'épave de l'ATR-72 B-22816.
Les plongeurs s’activent autour de l’épave de l’ATR-72 B-22816.

D’après les premières informations disponibles il semblerait que l’avion ai décroché peu après son décollage. L’extrémité de son aile a percuté le tablier d’un pont, éventrant au passage un taxi qui y circulait. Quelques fractions de seconde plus tard l’avion impactait la rivière Keelung se trouvant sous le dit pont.
Rapidement les équipes de secours se sont rendus sur place.

Parmi elles plusieurs unités de plongeurs des pompiers taïwanais. Malgré leur intervention sans délai ils ont sorti entre vingt-deux et vingt-cinq corps sans vie. Le bilan est encore provisoire au moment où ces lignes sont écrites.
On sait que l’avion transportait 58 passagers et membres d’équipage.
Les enquêteurs ont bon espoir de retrouver rapidement les boites noires de cet avion.

L’avion incriminé, immatriculé B-22816, était le premier ATR-72-600 livré par le consortium européen à la compagnie taïwanaise. Des experts de l’avionneur sont attendus sur place dans les heures qui viennent.
Pour la petite histoire le conducteur du taxi et ses deux passagers sont eux indemnes, malgré une très grosse peur.

Photos © Transasia Airways & AFP.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire