Un avion de tourisme se pose en urgence sur une plage bretonne

Un avion de tourisme se pose en urgence sur une plage bretonne

L’incident est aussi inhabituel que surprenant. Ce dimanche 22 février 2015 un monomoteur de tourisme Robin DR400 a atterrit en urgence sur la plage bretonne de Gâvres, créant au passage une belle animation. Un important dispositif de secours a été déployé par les sapeurs-pompiers locaux assistés de la Gendarmerie Nationale.

Il faut dire que durant tout le weekend la façade Atlantique française a vécu au rythme des premières grandes marées de l’année. Du coup les services de secours étaient déjà en alerte.

Parti de La Baule le petit avion ralliait Pontivy à quelques kilomètres seulement du lieu de l’accident. Outre le pilote trois passagers se trouvaient à bord, deux enfants se trouvaient parmi eux.
Suite à une météo défavorable le pilote a reçut l’ordre de se dérouter vers Lahn-Bihoué. Cependant il n’a jamais pu rejoindre ce terrain d’aviation. S’offraient alors à lui deux possibilités pour se poser en urgence : la route ou la plage.
Finalement il a choisi la seconde.

À cette époque de l’année celle-ci était déserte, et le sable moins abondant qu’en période de vacances estivales. Surtout des périmètres de sécurité jalonnaient l’ensemble des dunes de la région, eut égard aux grandes marées.
Le pilote a alors posé son avion, sans trop d’encombres sur la page. Rapidement les secours sont intervenus et ont pris en charge les quatre naufragés des airs. Bien que quasiment indemnes ils ont été conduits à l’hôpital par les sapeurs-pompiers.
Pratiquement sans dégât l’avion a été arrimé (voir photo de couverture) par les soldats du feu en attendant d’être remorqué jusqu’à Pontivy.

Pour mémoire le Robin DR400 est certainement l’avion de tourisme le plus répandu dans les aéroclubs français, tant pour l’instruction que pour le vol de tourisme. Conçus et réalisés en Côte d’Or ces avions se retrouvent sur l’ensemble des terrains d’aviation européens. C’est un monomoteur réputé robuste, sûr, et pardonnant beaucoup les erreurs de pilotage. L’incident de cette semaine confirme bien sa réputation.

Au passage on remarquera le sang froid du pilote et sa parfaite maîtrise de la machine. Chapeau bas l’artiste.

Photo © AFP

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire