Ces machines qu’on espère voir au Bourget cette année

Ces machines qu’on espère voir au Bourget cette année

Alors que le salon approche désormais à grand pas le mystère reste entier sur les aéronefs qui y seront présentés. Alors pourquoi ne pas imaginer ces avions et hélicoptères que nous voudrions absolument voir en juin 2015 au Bourget. Avec un peu de chance certains d’entre eux, sûrement pas l’intégralité, s’y trouveront.

Les vedettes bien entendus sont attendus des passionnés, tel les avions de combat Dassault Rafale, Eurofighter EF2000 (deux habitués du salon), Lockheed-Martin F-35 Lighting II, ou encore Sukhoi Su-35. Mais également des machines militaires de reconnaissance et de soutien logistique comme l’Antonov An-70, le Boeing P-8 Poseidon, ou le tout nouvel avion tactique brésilien Embraer KC-390. Le démonstrateur américain Boeing MSA serait aussi le bienvenu.

Le très intéressant KC-390 brésilien.
Le très intéressant KC-390 brésilien.

Niveau aviation civile le jet d’affaire nouvelle génération Dassault Falcon 8X et peut être son « petit frère » le 5X. En avions de ligne, bien entendu le duel Airbus A350 contre Boeing 787 Dreamliner devrait reprendre de plus bel. Et puis il faut le dire l’avion de ligne canadien Bombardier CS300 devrait être une des vedettes incontestées.
On pourrait aussi avoir la surprise de voir débarquer d’Amérique le méconnu Nextant G90XT, une version profondément rajeunie et remotorisée du célèbre Beechcraft King Air 90.

Concernant les voilures tournantes le duel se jouera sûrement à trois, entre Airbus Helicopters et son H160, Agusta-Westland et son AW169 ainsi que Bell et son model-525 Relentless. Ce dernier ainsi que le H160 pourraient bien ne pas dépasser l’exposition statique. Côté hélicos militaires ce sera sans nul doute le règne des NH90, Tigre, ou encore Blackhawk. Rien de très nouveau en somme.

Tout ça pour dire que oui l’édition 2015 est attendue, comme les autres d’ailleurs, et que des nouveautés pourraient y être présentées.

Photos © Armée de l’Air & Embraer.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

6 COMMENTAIRES

    • Le cas des avions ukrainiens et russes est assez compliqué. Pour des raisons financières ces deux pays osent de moins en moins apporter leurs avions au Bourget, de peur qu’ils soient saisis comme en 2001 avec le Su-30 et le prototype du MiG-AT. Il y a donc peu de chances qu’on voit également le prototype du Tupolev Tu-214EW d’alerte radar ou un Tu-95 rétrofité.

      • Certes, Pour ces deux-là en effet, mais Antonov espère pouvoir envoyer ses avions au Bourget, d’après des communiqués officiels du début d’année…

  1. Il y a aussi le Scorpion de Textron, un rare cas de nos jours d’avion militaire développé sur fonds propres.
    Et pourquoi pas le Tejas indien?

Laisser un commentaire