Il y a un an disparaissait le vol MH370

Il y a un an disparaissait le vol MH370

Il est des mystères comme ça qui jalonnent l’histoire aéronautique, la disparition du vol Kuala-Lumpur – Pékin est de ceux-ci. Il y a un an jour pour jour, le 8 mars 2014, le vol MH370 de la compagnie Malaysia Airlines disparaissait des écrans radars. Il n’allait jamais être retrouvé. L’avion, un biréacteur long-courrier Boeing 777 transportait 239 passagers et membres d’équipage.

Des moyens de recherches énormes ont été mis en œuvre par une vingtaine de pays différents, de la Chine bien sûr à l’Australie, en passant par les États-Unis, la France, ou le Royaume-Uni. Des avions de patrouille maritime Dassault Falcon 50M, Lockheed P-3 Orion, ou encore Shaanxi Y-8 ont survolé toutes les zones supposées du crash, dans l’océan indien autant que dans le Pacifique. Des navires de guerre, des bâtiments de recherches en grande profondeurs, et même des sous-marins nucléaires ont été envoyés dans la région pour tenter de repérer le fameux « bip » des boites noires, mais là encore sans aucun résultat. Pour ainsi dire ce sont des milliers de kilomètres carrés qui ont été passés au peigne fin.

Mais alors où est passé ce Boeing 777, et surtout qu’est-il arrivé à ses passagers et membres d’équipages ? Sont-ils morts ? La réponse est certainement oui, à presque 100%. Dans quelles conditions ? L’avion s’est-il crashé ? Si oui volontairement ? A t-il été détourné par des pirates de l’air ? L’a t-on fait explosé en vol ? A t-il subi une avarie de réacteur, une dépressurisation de la cabine ? Autant de questions qui demeurent pour l’instant sans réponse. Autant de questions que les familles et amis des victimes se sont posées et se posent encore, sans aucune réponse de la part de la compagnie et des autorités malaisiennes. Elles qui se bornent désormais à dire qu’il s’agit d’un accident (ce qui demeure le plus probable mais impossible à affirmer sans preuve technique) survenu en vol.

Alors comme souvent dans ces cas là les théories les plus fumeuses ont été avancées, notamment la bonne vieille théorie du complot. Certains de ses adeptes avancent que l’avion aurait été abattus en plein ciel par la chasse américaine, qu’il s’agirait d’un attentat commandité par des espions britanniques (James Bond ?) ou français (Hubert Bonisseur de La Bath ?) afin de discréditer l’avion américain par rapport à l’A350 européen, ou encore qu’il s’agit d’une mission de la CIA qui aurait mal tournée. Du délire me direz-vous ? Oui mais pas grand chose vis à vis de ceux qui imaginent (et écrivent) que le Boeing 777 aurait été subtilisé par une force extraterrestre. Ah si Alien, E.T., et les Ewoks s’en mêlent on est pas sortie de l’auberge.

Plus sérieusement en dehors des proches des victimes cette disparition inquiète également les autorités de l’aviation civile américaine et européenne auprès desquelles de nombreux Boeing 777 sont immatriculés. Et puis il y a aussi Boeing, le constructeur, qui n’a jamais cessé ses recherches afin de comprendre ce qu’il est arrivé à son avion. Sans oublier que quelques semaines plus tard le cauchemar se reproduisait pour la compagnie aérienne et l’avionneur, au-dessus de l’Ukraine cette fois-ci.

À toutes ces questions il serait temps de répondre. Mais saura t-on un jour ? Pas sûr… en attendant n’oublions pas que les proches de 239 victimes ne peuvent toujours pas faire leur deuil.

Photo © Wikimédias Commons

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire