Les garde-côtes japonais sélectionnent le Falcon 2000MSA

Les garde-côtes japonais sélectionnent le Falcon 2000MSA

Même si on ignore encore le nombre d’avions qui seront commandés par le Japon c’est un nouveau contrat juteux pour l’avionneur clodoaldien. Dassault Aviation a en effet annoncé publiquement que la garde-côtière japonaise avait décidé d’acquérir des avions de surveillance maritime Falcon 2000MSA. Ce dernier est bien sûr directement dérivé du célèbre Falcon 2000 d’affaire.

Ces Falcon 2000MSA viendront dans les prochaines années renforcer la flotte d’avions de surveillance maritime et de SAR lointaine déjà en usage au sein des Kaijo Hoan-cho. Actuellement les gardes-côtes japonais utilisent huit biturbopropulseurs Bombardier Dash-8 construits au Canada et deux Dassault Falcon 900 d’origine française. Les autres avions en service dans cette arme japonaise sont utilisés pour des liaisons rapides, du transport de haute personnalités, ou encore du soutien logistique.

Outre donc les deux missions prioritaires de surveillance de l’espace maritime et de recherche-sauvetage à longue distance les Falcon 2000MSA japonais auront pour charge la gestion des risques de pollution maritime et le contrôle des vastes de zones de pèche autour de l’archipel nippon.
L’avionique spécialisée sera fournie par deux équipementiers bien connus : l’Américain L-3 Communications et le Français Thalès. Il est à signaler que les Falcon 2000MSA destinés au Japon ne sont pas armés.

Il semble que l’accélération dans la décision de commander ces avions soit venue une fois encore des problèmes de territorialité que le Japon connait depuis plusieurs mois avec ses deux puissants voisins chinois et russes. En sus des récentes violations d’espace aérien, ce sont également des intrusions maritimes auxquelles les autorités de Tokyo sont soumises désormais. Et pour contrer celles ci le garde-côtière doit disposer de matériels nouveaux comme les Falcon 2000MSA.

 

Illustration © Dassault Aviation.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

7 COMMENTAIRES

    • Même si la France n’est pas le partenaire privilégié du Japon dans ses acquisition de matériel de défense les quelques contrats qu’elle a remporté dans les années 1980 et 1990 continuent de porter leurs fruits. Si nous n’avions pas vendu des Falcon 900 peut être n’aurions nous pas eu autant de facilités à placer aujourd’hui le 2000MSA. Il faut continuer dans cette voie avec le Japon.

  1. Ces une bonne nouvelle, enfin si les avions sont construit en France. Parce que si ces comme avec l’inde qu’il faut que les deux tiers soi construit la bas sa va pas faire l’affaire des ouvriers de Dassault.

      • Avec hollande on est sur de rien il brade tellement notre pays qu’il pourrait demander à dassault de laisser les japonais le construire eu meme le falcon 2000 msa.

Laisser un commentaire