Les hélicoptères de sauvetage ont atteint le camp de base de l’Everest

Les hélicoptères de sauvetage ont atteint le camp de base de l’Everest

Ce samedi 25 avril 2015 le Népal et une partie de ses voisins ont été frappé par un puissant tremblement de terre. Le séisme en question a provoqué d’importants dégâts et causé la mort de plus de deux milles cinq cents personnes. Parmi les régions touchées on trouve aussi la chaîne de l’Himalaya où des avalanches ont été déclenchées par les mouvements tectoniques. Pour porter assistance à des alpinistes en difficulté au pied du mont Everest une opération héliportée a été déclenchée. Cependant à cause d’une météo très défavorable elle n’a pas pu avoir lieu avant plusieurs heures après le séisme.

C’est ainsi que le célèbre camp de base du versant sud, côté népalais, s’est retrouvé isolé et partiellement détruit par les coulées de neige. Il fallait donc faire vite, d’autant que les rares communications faisaient été de nombreux blessés et même de morts. Six hélicoptères dont trois Eurocopter AS-350B3 Écureuil civils ont été déployés sur zone. Les autres appareils étaient deux Mil Mi-8 et un Aérospatiale SA-315 Lama du Nepalese Air Service. Ceux-ci sont parmi les seuls à pouvoir se poser au pied du toit du monde.

Il faut dire que le camp de base népalais se trouve à 5634 mètres au-dessus du niveau de la mer, une altitude qui interdit à bon nombre de voilures tournantes d’espérer s’y poser. Et forcément d’en redécoller, surtout à pleine charge.
Une fois sur place les équipes de secours ont malheureusement constaté le décès de dix-sept alpinistes et sherpas. En outre soixante-et-une personnes ont également été blessé par les avalanches. De nombreux secouristes et médecins y ont été héliporté, prodiguant aux survivants les premiers soins et une assistance psychologique d’urgence.

Désormais l’urgence est d’évacuer les blessés les plus sérieusement touchés mais avec un souci majeur : une partie des structures hospitalières népalaises a été détruite par le séisme.
Il est donc plus qu’urgent que l’aide internationale arrive dans ce pays particulièrement pauvre et tributaire du tourisme sportif.

Photo © AFP

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

4 COMMENTAIRES

  1. Vous avez raison de parler des hélicoptères qui ont fait ce sauvetage mais que faites des milliers de pauvres gens qui ont tout perdu ? Bien sûr ils ne seront pas sauvé par des avions ou des hélicoptères donc ça ne vous intéresse pas. C’est dommage.

  2. Que des hélicoptères français ou russes, ces la preuve que les hélicos anglais et américain sa vaut pas un clou. il est super beau cet Ecureuil.

    • Je ne serais pas aussi catégorique vis à vis des hélicoptères américains et britanniques, j’ai bien trop de respect pour certaines machines conçues par Bell, Robinson, Sikorsky, ou encore Westland. Par contre je suis d’accord que l’AS-350 en une est superbe dans sa livrée civile.

Laisser un commentaire