L’Inde confirme son achat de 36 Rafale, tous fabriqués en France

L’Inde confirme son achat de 36 Rafale, tous fabriqués en France

2015 sera t-elle l’année du Dassault Rafale ? C’est ce qui semble se dessiner. C’est depuis le palais de l’Élysée que le premier ministre indien Narendra Modi a confirmé sa commande de trente-six avions de combat omnirôles français auprès de Dassault pour un montant d’environ quatre milliards d’euros. La particularité de cet achat, c’est qu’il concerne des avions qui seront tous produits sur le sol français. En effet jusqu’à présent le gouvernement indien espérait pouvoir construire sous licence le gros de ses avions, et même par la suite vendre des exemplaires à des clients étranger via Hindustan Aircraft Limited son avionneur.

L’intérêt premier de ce contrat réside principalement dans le fait qu’une partie des avions vendus aux Indiens serait directement prélevée sur les chaînes d’assemblages de Dassault. Ce serait donc des avions initialement destinés à l’Armée de l’Air qui rejoindraient ce pays.

Alors déjà certains parlent de douche froide pour l’industrie aéronautique française qui envisageait un contrat portant sur 126 avions, dont seulement 18 machines auraient été produites en France. Mais force est de constater que ceux-là n’y connaissent strictement rien aux réalités du monde de l’aéronautique de défense. Avec ce nouveau contrat, signé quelques semaines seulement après celui des aviateurs égyptiens, le Dassault Rafale confirme bien qu’il est actuellement l’avion de combat qui a le vent en poupe.

N’en déplaise aux ardents défenseurs de ses concurrents le biréacteur français a su les balayer tant en Égypte qu’en Inde : Eurofighter EF2000, Boeing F/A-18E & F, ou encore Sukhoi Su-30 ne semblent plus faire le poids face à un avion de chasse désormais pleinement combat proven.

Mais surtout lors de sa visite à Paris le premier ministre indien, Narendra Modi, n’a pas fermé la porte à un second contrat indien pour notre avion de combat. Une possibilité ainsi donnée à l’Indian Air Force de disposer des 126 avions qu’elle demandent depuis maintenant plusieurs années.

Les Rafale indiens pourront ainsi remplacer au plus vite les MiG-21, MiG-27, et autres antiquités volantes devenues de véritables cercueils volants pour les pilotes de chasse de l’IAF. À n’en pas douter le chasseur français deviendra le « chouchou » des aviateurs du sous-continent. Il permettra surtout à sa force aérienne de reprendre le dessus sur ses ennemis, étant désormais la seule dans la région à aligner un avion aussi moderne et réellement omnirôle.

C’est une bonne nouvelle que l’on espérait plus annoncer, mais c’est avant tout une très bonne chose pour l’emploi dans un secteur français ultra-stratégique mais toujours aussi fragile. Heureusement qu’il n’y a pas que les actionnaires qui pourront en profiter mais aussi tous les techniciens et ingénieurs qui œuvrent chez Dassault, Thales, Safran, et tous les sous-traitants.

Photo © Armée de l’Air.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

29 COMMENTAIRES

  1. Je n’y croyait pas.
    Comme quoi les négociations difficiles, confrontées à l’impératif opérationnel finissent par donner quelque chose de positif pour la France.
    Que de rumeurs de prochainement et de peut être, on ne savait pas trop où ils en étaient.
    Maintenat, va savoir ce que sont ces 36 avions par rapport aux 126 prévus d’origine, au final les indiens, vont en acheter/produire 36, 126, 144, 152?

  2. L’Inde doit pouvoir se défendre contre le Pakistan et surtout la Chine. La Chine qui devrait avoir 1000 chasseurs à terme. Donc l’Inde devrait avoir un minimum de 700 chasseurs et compte sur une supériorité technologique. Il y aura un chasseur léger local, une chasseur moyen et polyvalent le Rafale et un chasseur lourd, le T50 produit avec la Russie (là aussi le prix augmente). L’Inde aura besoin d’environ 150 à 300 rafales. Sans compter les mirages modernisés et les SUI mais il faut aussi savoir ce que vont donner les chasseurs made in India ainsi que le T50 (les russes exagèrent toujours sur les capacités de leurs avions, d’ailleurs les sukoi indiens ont une avionique française…).
    Bref nous avons nous aussi intérêt à réarmer si on veut pas finir en colonie (si c’est pas déjà le cas).

  3. A partir du moment où les médias anglo-saxons commençaient à parler de ‘lourd revers’ pour le Rafale étant donné que ce ne serait plus 126, mais ‘beaucoup moins’ qui seraient achetés… Et plus de revirement en faveur du Typhoon, ou du Sukhoï selon certains médias (suivant des sources russes… forcément indépendantes donc… 😉 !) Ça sentait très bon 😉 !
    A court terme, c’est très bien pour l’industrie française… et à long terme aussi, la porte n’étant pas fermée à la poursuite des négociations de fabrications sous licence.
    Nous savons que technologiquement c’est le meilleur rapport qualité/prix, après il y a la politique… Avez-vous remarqué que lorsque les Etats-unis ne peuvent être impliqués, nous vendons… ?

  4. Finalement la pression venant des généraux voyant une force aérienne se déliter à vue d’oeil à eu raison à la fois des négociateurs indiens et des dirigeants de HAL. Vendre 36 Rafales français, au lieu de 18, c’est une belle surprise. Pour la centaine sous licence laissons le temps faire, car une fois 3 escadrons opérationnels en Inde, il y’a des chances que les militaires indiens en veulent encore d’autres.

  5. Malgré cette bonne nouvelle je suis quand même exaspéré par les bétises des journalistes qui ont , pour certains annoncés , que le contrat avait été signé pour un montant de 20 milliards de dollars pour ces 36 avions alors qu’il s’agit du montant des 126 rafale

  6. Sarkozy s’était engagé sur les 126 avions construits en France, Hollande n’en a vendu que 36. On voit bien que les ambitions des socialistes ne sont pas de faire briller notre aéronautique. Ces navrant de penser comme sa quand on est président de la république.

    • Faux, d’une Sarkozy n’a jamais rien vendu, de deux le contrat de base portait sur 18 rafales construit en France, le reste en Inde. Là ce sera 24 + 36 construits en France (Égypte + Inde). EN sachant qu’il y a d’autres marchés qui attendent derrière et que le contrat de base MRCCA sera sûrement revu sans être abandonné, donc d’autres rafales par la suite

      • Tu ne te souvient pas avec quel haine et quel vulgarité Hollande a parlé de Serge Dassault, ces pour sa qu’il a fait un contrat à minima. Hollande détèste la France et il le montre avec ce faux contrat indien, il veux faire couler Dassault parce que cette société n’a jamais été à la botte des socialos.
        Ces honteux ses gens qui dirigent un pays qu’il n’aiment pas.

        • N’importe quoi … Tout ce qui a été dit avant 2012 était destiné à faire chier Sarkozy. Des déclarations électorales et partisanes. Ces paroles n’avaient aucun intérêt, tout le monde le sait. Dassault est un baron de la droite, taper sur lui quand on est un politique de gauche et de l’opposition, ça fait partie de la politique. Et même si Hollande détestait Dassault ou le pays, qu’est-ce qu’on en a à faire ? L’important c’est que la situation générale du pays s’améliore. Peu importe les motivations de Hollande, que ce soit par patriotisme ou pour des motifs électoraux. Hollande a tout à gagner à bosser pour l’intérêt du pays. penser l’inverse est faire preuve d’une naïveté confondante. Là où les diverges peuvent se faire, c’est sur l’idéologie et les projets politiques portés par tel ou tel autre homme politique.

        • Mais oui bien sur, Hollande déteste la France. Comment ai je pu passer à coté d’une telle évidence. En fait c’est un agent américain qui veut torpiller les ventes du rafale pour que les avions américains se vendent mieux (tout n’est qu’un immense complot socialo-capitaliste).

          Plus sérieusement, si Hollande tape sur Serge Dassault c’est parce qu’il est au même titre qu’un certain nombre d’industriels et d’hommes politique un magouilleur de première. Peu importe la qualité des avions, on vit dans un pays de droits qu’il faut en principe respecter.
          Hollande n’a aucun intérêt à gêner la signature du contrat principale. Et celui-ci (de 36 appareils) nous arrangent bien plus que le premier car ces 36 avions seront fabriqués en France, donc il n’est pas nécessaire de faire un transfert technologique avec l’Inde. Ainsi on peut conserver les secret de certains systèmes de l’appareil.

          Enfin comme il a été dit, ce contrat n’est pas en lien avec celui portant sur 126 appareils, c’est une demande d’urgence du gouvernement indien qui souhaite au plus vite renforcer sa flotte. Ce contrat ne les arrangent pas vraiment car ils ne fabriquent rien et n’ont pas les plans de l’avion. Au final Hollande risque de faire bien mieux que 126 appareils si on les ajoute aux 60 déjà vendus, et c’est sans compter les autres possibles acquéreurs alors que Sarkozy malgré sa bonne volonté n’a rien vendu du tout. Si il y a bien une chose qu’on ne peut pas reprocher à Hollande se sont les problèmes du rafale.

        • On va essayer mes amis de ne pas dégénérer vers un débat politique qui serait à coup sûr stérile entre pro et anti-Hollande, ou pro et anti-Sarkozy. En plus je ne suis pas sûr que cela passionne nos lecteurs belges, canadiens, ou helvètes.

        • @Arnaud +1
          Réjouissons-nous de cette nouvelle pour les salariés des sociétés concernées et pour l’industrie française en général.

    • En fait, le seul truc navrant dans ce très bon contrat pour notre industrie aéronautique, c’est qu’au moment de la signature notre « cher » président ressemblait à un charlot avec un bouton sur deux d’attaché à son costume une honte…il ressemble vraiment à rien. Bref, Dassault et tranquille pour un moment, le budget de nos armées avec, encore une fois Le Drian à fait un super boulot, c’est vraiment le seul vrai ministre cette équipe de dinosaures idéologiquement en retard d’un demi-siècle sur notre temps….
      Bravo Dassault, qui sera le prochain?? Quatar? Emirat-Arabe? Canada?……

  7. enfin un peu d’oxygéne, concernant notre rafale!!!! cela à été long àla détente avec l’inde, il faut être très patient!!!!! voyant la situation dans les pays environnant l’inde à enfin compris pour sa défense
    d’acheter nos rafales!!!!!! bravo à la grande maison DASSAULT

  8. L’entreprise Dassault a beau être une très belle réussite dans le domaine aéronautique (aéronefs, logiciels, équipements…) Il n’empêche, Dassault père et fils sont des cons ! Seul le grand père, fondateur de la société (… qui d’ailleurs a aussi souvent dit toute  » l’estime  » qu’il avait pour son fils ! ) était fréquentable a mes yeux. Alors bravo a la société, aux employés et ingénieurs !

    • L’avez-vous connu Marcel jeune? Autre époque, autre mœurs, Marcel arrosait aussi mais comme c’était « normal » à son époque. On peut dire beaucoup de chose sur Serge, tout ce que je constate c’est que la société GMD qui chapeaute toutes les entreprises Dassault, reste toujours Dassault, chacun dans son domaine…contrairement à un certain héritier d’un autre société aérospatiale française qui a complètement (ou sur le point) vendu sa société.

  9. l’inde a une grande histoire commune avec la France concernant l’aéro. Ca a commencé avec les Ouragans….Et ça continuera longtemps. Reste à l’Inde à régler les GROS problèmes de maintenance…et de carburant semble-t-il ( cause de nombreuses pannes dernièrement )

  10. Bravo à nos amis français ! Espérons que le Canada va éventuellement opter aussi pour le Rafale. La décision n’ira pas avant les élections fédérales prévues à l’automne 2015 et dont l’issue est incertaine…

  11. Excellente nouvelle! Et lorsqu’ils pourront confirmer par eux-même les qualités du Rafale ils seront peu-être plus décidés à signer pour les 126 du fameux contrat MMRC qui reste encore en viguer. Au total l’IAF avec une flotte de 162 Rafale (plus le Pakfa), deviendra l’aviation la plus forte d’Asie. Et ils peuvent toujours commander des Rafale M pour le deuxieme Vrikant.
    Où est l’avion invendable maintenant? Qui est le prochain: Qatar?

  12. Hé tonton envoie nous une photo que l’on juge de ta gueule. le président et son ministre ont été bien plus performants que certains, dixit le Figaro. Par contre TOI idéologiquement tu date du crétacé.

  13. Un grand BRAVO à la maison Dassault et à ses équipes qui n’ont rien lâché avec les indiens. Ce revirement de dernière minute et ce contrat « à l’arrache » prouve bien les limites technologiques de l’industrie aéronautique de New Delhi. HAL peine à sortir en série le Tejas quand 50% de ses SU-30MKI sont cloués au sol, alors que le reste de sa flotte est soit en déliquescence (MIG17/21), soit en cours de modernisation (Mirage, Jaguar, MIG29).

    Avec les premiers mirage 2000 modernisés renvoyés à l’Indian Air Force, Dassault semble être résolument devenu le partenaire aéronautique exclusif. La question est de savoir en combien de temps Dassault va pouvoir, au plus vite, livrer les 36 appareils.

    D’ailleurs, a-t-il été précisé si il ne s’agit que de monoplace (C) ? Ou il y aura-t-il aussi des versions biplaces (B) ?

    P.S : Quant au débat politique… je pense qu’il y a des sites prévus à cet effet, ici il me semble qu’on ne se réjouit que de l’aéronautique.

  14. L’inde et l’Égypte sont deux clients historiques.
    L’inde et l’Égypte sont deux clients satisfaits par le matériel acquis (Mirages 2000 et autres avant) ; satisfaits par la qualité du suivi (soutien, livraison des rechanges, etc.).
    L’inde a engagé avec un grand succès ses Mirages 2000 au combat, au point que l’appareil est devenu une sorte de « héros » (bombardement très précis à haute altitude, à Kargil les cibles étaient à 5000 m…)
    Bien que satisfaite de ses F-16, les conditions imposées par l’administration US (et l’embargo suite aux événements ayant conduit le maréchal à la tête de l’état égyptien) amènent à diversifier les sources. L’environnement de l’Égypte change à vitesse grand V. L’Égypte est donc à la recherche d’une allonge régionale et sans ravitailleurs en vol, les F-16 et les Mirages sont trop courts. Le Rafale propose une allonge intéressante sans ravitaillement.
    L’Inde est un partenaire stratégique de la France, presque tous les ans, nous conduisons des exercices : Varuna, Garuda… Le groupe aéronaval se rend souvent en Inde. Ils ont beaucoup de problèmes avec les moteurs des Su-30 (dont rappel : l’avionique est signée Thalès) et le soutien russe ; le Tejas va arriver au compte goutte en unité et les MIG-21, -27 vieillissent très vite et ça devient urgent de les remplacer ! Or les procédure sont si longues, qu’elles exaspèrent les militaire indiens.
    La France a vraiment une tradition de relations de très longue date avec l’Inde.
    Nous avons des liens historiques avec l’Égypte ( le canal, la campagne de Napoléon ).
    Lorsqu’on pose tout cela bout à bout, ces contrats ne sont pas de grosses surprises, mais de tels achats demandent de la patience, de la persévérance.
    Et voir le Rafale sous les cocardes indiennes et égyptiennes, ça va être sympa 🙂 Une livrée « desert scheme » ou « sable » pour l’Égypte ?
    En attendant de le voir sous les cocardes canadiennes ! ( Ouais, on peut rêver 🙂 )

Laisser un commentaire