Typhoon F Mk-2 vs Tu-95 Bear, un match en perpétuelle rediffusion

Typhoon F Mk-2 vs Tu-95 Bear, un match en perpétuelle rediffusion

À force on va finir par se demander si le boulot des équipages des Tupolev Tu-95 de l’aviation russe n’est pas d’assurer l’entraînement des pilotes de chasse de la Royal Air Force, tant leurs rencontres sont devenues monnaie courante. Ce jeudi 14 mai 2015 deux bombardiers de reconnaissance de l’aviation russe ont été intercepté par des Typhoon F Mk-2 britanniques alors qu’ils évoluaient au plus de près de l’espace aérien écossais. Les avions russes n’ont été formellement identifié qu’à l’arrivée des chasseurs de la RAF, ils volaient avec leurs transpondeurs éteints.

En fait les deux avions russes avaient été repérés depuis plusieurs minutes par les radars de la défense anti-aérienne britannique mais les Eurofighter Typhoon F Mk-2 de la RAF n’ont été mis en l’air que lorsque les avions inconnus ont approché de trop près des côtes écossaises. Les biréacteurs de chasse appartenaient à la QRA, la Quick Reaction Alert, l’équivalent britannique de notre permanence opérationnelle française. Ils ont donc décollé de la base de RAF-Lossiemouth au nord du Royaume-Uni.

Après quelques minutes de vol seulement, dont une partie au-delà de mach 1, les chasseurs britanniques ont rejoints les mystérieux avions et les ont immédiatement identifié. Il faut dire que rien ne ressemble plus à un Tu-95 qu’un autre Tu-95. Après s’être clairement identifié les jets britanniques ont raccompagné les indélicats quadriturbopropulseurs plus loin dans l’espace aérien international. Pour autant les pilotes russes n’ont pas rallumé leurs transpondeurs immédiatement.

Typhoon F Mk-2, le défenseur des cieux britanniques.
Typhoon F Mk-2, le défenseur des cieux britanniques.

La présence d’avions de reconnaissance russe n’a rien de surprenante dans la région. Plusieurs sous-marins de pays membres de l’OTAN ont été aperçu au large de l’Écosse ces derniers jours. Il s’agit probablement de bâtiments qui participait à l’exercice Dynamic Mongoose 2015 qui s’est tenu récemment en mer du Nord et auxquelles plusieurs marines (notamment américaines, britanniques, et françaises) ont pris parts.
On sait depuis des années que la Russie, et avant elle l’URSS, a modifié une partie de ses Tu-95 en chasseurs de submersibles.

Au passage on remarquera l’excellent professionnalisme des pilotes de Sa Majesté qui ne se sont jamais départis de leur flegme britannique. En même temps le flegme avec des missiles air-air c’est toujours mieux que le flegme tout seul.

Je finis par me demander si les pilotes russes ne sont pas tout simplement des supers fans du Typhoon et qu’ils ne font pas tout ça juste pour apercevoir le « super chasseur » de la Royal Air Force.

Photos © UK Ministry of Defence.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

7 COMMENTAIRES

    • Vu leur habitude de voler très près de l’espace aérien britannique c’est ma conclusion. C’est ça ou la Russie cherche à espionner le Royaume-Uni.

      • Oui c’est vrai, ils aiment le Typhoon! 🙂 Ou bien ils examinent ses performances?? Très belle la photo du Typhoon. C’est vraiment un bel avion. Bien sur, moins beau qu’un Rafale 😉

        • J’espère pour les pilotes russes qu’ils ne verront jamais les typhoons faire l’étalage de leurs performances. Ils risquent d’en faire les frais. Je me demande combien de temps un tu 95 peut tenir face au typhoon qui au passage est conçu pour l’abattre.

  1. Le Typhoon est parfait dans ce rôle d’interception d’avions Russes . Les pilotes doivent se régaler . C’est plus excitant que de réorienter des avions de tourisme même cela reste essentiel .
    Ca doit être gratifiant de se dire : » Aujourd’hui, j’ai intercepter un bombardier stratégique russe représentant une menace potentiel » . Ca c’est de la mission .

  2. De mémoire durant la guerre froide, il y avait deux missions pour ce genre de sortie, l’une déjà mentionner l’espionnage. L’autre plus dangereuse ; tester l’ennemis…

  3. Concours photo :
    Je me demande quel a été le premier intercepteur de la Raf a avoir été photographié avec un Tu-95 ? Javelin, Hunter, F-86, Meteor… ?
    Pour l’Usaf, si on a droit aujourd’hui aux photos de F-22, les premières montraient (de mémoire) des F-86 D ; les avions d’en-face sont toujours les mêmes… 😉 :

Laisser un commentaire