Un Cougar mexicain abattu lors d’une opération antidrogue

Un Cougar mexicain abattu lors d’une opération antidrogue

À n’en pas douter c’est un évènement aussi tragique qu’historique que les forces armées et policières mexicaines ont connu ce vendredi 1er mai 2015. Lors d’une opération conjointe de lutte contre les cartels de la drogue un hélicoptère d’assaut Cougar de la force aérienne mexicaine a été abattu en vol, causant la mort de trois de ses membres d’équipage. Ce sont le pilote, le copilote et le servant de la mitrailleuse d’autodéfense qui sont décédés durant cette mission. Ils venaient de déposer dix-huit policiers d’élite au cœur d’un quartier contrôlé par les trafiquants.

L’Eurocopter EC725 Cougar assurait une mission de transport au profit des forces antidrogues de la police fédérale mexicaine. Il a visiblement été pris dans des tirs réalisés par des armes lourdes en provenance de la banlieue de la ville de Guadalajara. Selon la presse locale des tirs de mitrailleuse lourde, peut être même de calibre 50, auraient été aperçu aux abords immédiats de l’hélicoptère.
L’appareil était récent puisque livré en 2010.

Au sol les combats faisaient rage également, quatre autres personnes ayant trouvé la mort dont un policier de la force antidrogue.
L’état de siège a été décrété par l’autorité fédérale et d’importants moyen aériens et terrestres ont été déployés dans la région. Parmi eux deux hélicoptères d’appui rapprochés MD-530F Defender armés de mitrailleuses à haute cadence de tirs et de paniers à roquettes. Des hélicoptères appartenant à la Fuerza Aérea Mexicana plus habituellement engagés au-dessus des champs de bataille que dans des opérations de maintien de l’ordre ou de lutte contre la drogue.

Il y a quelques mois le très sérieux journal américain Washington Post faisait état de la possibilité que les cartels mexicains disposent de missiles anti-aériens portables (types SAM-7 ou Stinger) acquis auprès de trafiquants européens ou moyen-orientaux. Aujourd’hui on ne sait pas si cela est le cas, reste qu’un hélicoptère réputé fiable et maniable a été abattu par un ennemi théoriquement moins puissant qu’une force aérienne moderne.

Quoiqu’il en soit le fait de descendre un hélicoptère d’assaut n’a rien d’anodin dans la guerre que les pays d’Amérique centrale et d’Amérique du sud mènent depuis plus de trente ans. Même dans les années 1990 au plus fort de la guerre contre les cartels colombiens les hélicoptères sont toujours rentrés à leur base. Bon certes ils étaient parfois troués de partout, mais ils rentraient.
L’action de guerre des cartels de Guadalajara va sans aucun doute changer la donne, et obliger les forces aériennes et les services de police à se doter de moyens de combat plus lourds. Jusqu’où cette escalade la violence mènera t-elle ces pays et leurs ennemis ? Seul l’avenir nous le dira.

Photo © Fuerza Aerea Mexicana.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

7 COMMENTAIRES

  1. Voilà bien une triste nouvelle, en même temps être sous le feu d’un calibre 50, si c’est confirmé, il n’y a pas grand chose à faire que fuir.

  2. Triste nouvelle.

    Pourriez-vous me préciser si la désignation EC725 est exactement la même pour le Cougar et le Caracal? J’ai lu aussi que celle du Caracal est maintenant H225M, mais est-ce que les autres ont aussi changé (EC155, EC145, EC135) ? Tous ce changements entre celles d’Aérospatiale, puis Eurocopter et maintenant Airbus me trompent 🙁
    Merci en avance.

    • En fait le Caracal est l’EC725 Mk-2. L’EC725, c’est le Cougar de deuxième génération, après l’AS-532. Quand au H225M il semble bien que ce soit une nouvelle désignation « made-in » Airbus Helicopters. J’en perds moi aussi mon latin.

Laisser un commentaire