Un MV-22 Osprey américain s’écrase à Hawaï

Un MV-22 Osprey américain s’écrase à Hawaï

Le célèbre V-22 Osprey à rotors basculants

Ce dimanche, un MV-22 Osprey de la marine américaine  s’est écrasé sur la base militaire Bellows Air Force Station, à Hawaï. Près de 22 personnes étaient à bord dont quatre membre d’équipage. Le bilan fait état état d’un militaire mort, et de 21 blessés. Au moment du crash, l’aéronef à rotors basculants était engagé dans un atterrissage périlleux. Les rescapés souffrent de blessures à divers degrés de gravité, de mineures à extrêmement graves.

L’accident se serait produit lors de l’exercice d’entraînement. L’unité des Marines, la 15ème Marine Expeditionary Uni basée en Californie à Camp Pendleton, effectuait une semaine de formation sur l’île. Elle avait embarqué avec le MV-22 à bord du porte-avions USS Essex de San Diego pour une mission de 7 mois, avec un déploiement prévu dans l’Océan Pacifique, l’Océan Indien, la mer Rouge et le golfe Persique.

Construit par Boeing et Bell, le programme Osprey a été presque abandonné après une série de défaillances mécaniques et deux accidents lors d’essais qui ont notamment tué 23 Marines en 2000. Les MV-22 ont depuis été déployés en Irak et en Afghanistan. Certains Osprey contribuent également aux efforts de secours suite au récent tremblement de terre au Népal.

Rapidement, le gouverneur d’Okinawa a exigé que tous les vols de tous les Osprey soient suspendus à la suite de cet accident mortel. On sait que les préoccupations du public concernant le déploiement de l’avion au Japon sont très importantes.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

3 COMMENTAIRES

  1. Voilà un drame qui ne va pas faire l’affaire du MV-22 Osprey auprès de l’opinion publique nippone. On remarquera au passage que la majorité des accidents de convertiplanes se font lors des phases d’atterrissage et de décollage quand les hélices sont en positions de rotor et non comme on pourrait s’y attendre lors des phases de translation.

Laisser un commentaire