Au Bourget, ATR confirme son succès

Au Bourget, ATR confirme son succès

Alors que la partie « professionnelle » de la terne édition 2015 du Salon du Bourget se termine l’heure des bilans arrive. Et à ce petit jeu là l’un des grands gagnant est européen. Mais il ne s’agit pas forcément de l’avionneur auquel on s’attend. Le groupe ATR, spécialisé dans les avions turbopropulsés, enregistre plusieurs commandes significative et atteint par la même occasion la pallier fatidique des 1500 avions vendus depuis sa création dans les années 1980. Pour mémoire ATR, initialement franco-italien, appartient désormais pour moitié à Finmeccanica et pour moitié à Airbus.

À l’heure d’aujourd’hui le carnet de commande concerne encore trois cents avions, soit de quoi pérenniser l’emploi pour encore au moins trois ans. Sans compter celles à venir. Ses deux modèles ATR-42 et ATR-72 continuent de bien se vendre, et ce malgré la concurrence acharné de l’avionneur canadien Bombardier pour tenter de placer son Q400, un des best-sellers du marché.

Seule ombre au tableau toutes ces ventes concernent le secteur civil, aucune pour l’avion de patrouille maritime ATR-42MP. Sur ce marché, le groupe subit de plein fouet la concurrence de l’Airbus C-295. Un paradoxe qui ne joue jamais en faveur d’ATR.

Mais l’avionneur en profite pour se recentrer sur d’autres marchés, asiatique notamment après la commande ferme par la filiale régionale de JAL pour quarante-six ATR-42-600, le « petit » de la famille. Ces avions devront, dès 2016, remplacer les premiers biturbopropulseurs Saab 340B d’origine suédoise datant des années 1980.

Le succès pour ATR ne se dément donc pas, à la plus grande joie de ses soutiens et passionnés.

Photo © Airbus Group.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

PAS DE COMMENTAIRES

Laisser un commentaire