L’Armée de l’Air réceptionne son septième A400M Atlas

L’Armée de l’Air réceptionne son septième A400M Atlas

Certains émettaient des doutes sur cet avion depuis son tragique accident espagnol lors d’un vol d’essais. Finalement il semble bien que ceux ci n’étaient nullement fondés, l’aventure de l’Airbus Defense & Space A400M Atlas semble bien se poursuivre parfaitement. Preuve en est avec la livraison dimanche 21 juin 2015 sur la Base Aérienne 123 d’Orléans-Bricy du septième avion de série destiné à l’Armée de l’Air. Ce quadriturbopropulseur porte par ailleurs le numéro de série MSN19.

Les pompiers de l'Air accueillent à leur manière le nouvel arrivant.
Les pompiers de l’Air accueillent à leur manière le nouvel arrivant.

Par rapport à ses prédécesseurs ce septième Atlas se différencie par sa rampe arrière modifiée afin de permettre le largage de parachutistes en haute altitude, un procédure jusque là impossible. Ce nouvel A400M pourrait donc dans les prochaines semaines servir au profit des forces spéciales françaises qui doivent pour l’instant se contenter de leurs vieux Transall C.160R usés jusqu’à la corde.

C’est sous les jets d’eau des lances-canons armant les véhicules mousses aéroportuaires des Pompiers de l’Air de la base que l’A400M a fait son arrivée sur le tarmac orléanais. Autant dire qu’il a été proprement rincé.
Près de deux ans après l’arrivée en unité du premier A400M Atlas on peut considérer que l’avion est désormais une machine pleinement opérationnelle, et ce sous tous les cieux de la planète, même si sont utilisation opérationnelle a permis de déceler certains couacs plutôt gênant pour son constructeur.

Malgré tout il faut relativiser ce rythme de livraisons. Seulement sept avions en vingt mois c’est tout de même très faible, surtout quand on sait que l’Armée de l’Air est le principal client de lancement de cet avion européen. Gageons qu’à l’avenir les livraisons s’enchaîneront sans temps mort.

Photos © Armée de l’Air

 

4 COMMENTAIRES

  1. suite à la reception du 7emes aéronefs 4OO M, je souhaite bon vol de ces appareils sur la base aérienne 123 d’Orléans- bricy!!!! surtout bien bichonné les 4 MOTEURS turbo propulsés

Laisser un commentaire