Des plongeurs du génie s’exercent aux côtés des Puma de l’ALAT

Des plongeurs du génie s’exercent aux côtés des Puma de l’ALAT

Voilà un exercice pour le moins passé inaperçu. Du mardi 21 au jeudi 23 juillet 2015 inclus un groupe de plongeurs appartenant au 13ème Régiment du Génie s’est entraîné à des manœuvres aéroportées avec des hélicoptères d’assaut de l’Aviation Légère de l’Armée de Terre. Cet exercice préfigure un futur déploiement de ces combattants d’élite en Guyane Française.

Pour l’occasion l’ALAT avait mis à disposition des plongeurs du 13ème RG deux biturbines Aérospatiale SA-330B Puma. Ceux ci avaient pour rôle d’héliporter les plongeurs jusqu’à un plan d’eau simulant une zone d’orpaillage clandestin. Pour l’occasion c’est le célèbre lac de Saint-Point qui fut choisi, car assez proche du casernement de ce régiment. En effet les hommes et les femmes du 13ème RG sont stationnés au camp de Valdahon dans le Doubs, à quelques dizaines de kilomètres du lac.

Pour les pilotes d’hélicoptères cet exercice a été l’occasion de peaufiner leur technique de survol en stationnaire d’un plan d’eau. Lors de cet exercice les Puma n’étaient jamais à plus de cinq ou six mètres de l’eau, permettant ainsi aux plongeurs de s’entraîner en sécurité.
Moins connus que les nageurs de combat des commandos-marines les plongeurs opérationnels du génie sont pour autant tout aussi professionnels et aux qualités largement aussi reconnues que leurs collègues marins. Par leur technicité ils permettent au 13ème Régiment du Génie de bénéficier de fantassin aguerris aux passages de coupures humides, une des spécialités de l’unité. Les plongeurs peuvent notamment en opération de combat assurer la protection des engins terrestres de franchissement tels les fameux SPRAT.

Double entraînement, à la fois pour les plongeurs du 13ème RG mais aussi pour les pilotes de l'ALAT.
Double entraînement, à la fois pour les plongeurs du 13ème RG mais aussi pour les pilotes de l’ALAT.

En Guyane Française ils auront fort à faire avec les orpailleurs illégaux qui quotidiennement ravage la forêt primaire à la recherche de quelques grammes du précieux minerai jaune. C’est parce que ces orpailleurs sont parfois lourdement armés que la France a désormais décidé de faire appel aux forces armées pour soutenir l’action des policiers et gendarmes dans cette région. Hors l’emploi en exercice du Puma n’est pas anodin, cet hélicoptère demeurant encore aujourd’hui omniprésent dans les cieux guyanais.

Photos © Ministère de la Défense.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire