Lockheed-Martin sauve Sikorsky !

Lockheed-Martin sauve Sikorsky !

Le suspens est désormais terminé . C’est l’avionneur américain Lockheed-Martin qui va très bientôt racheter l’hélicoptériste Sikorsky, en grandes difficultés financières depuis plusieurs mois. Le légendaire constructeur de voilures tournantes, et par le passé d’hydravions, demeurera donc américain. Il aurait pu en être tout autrement.

En effet il fut un temps envisagé que Sikorsky soit racheté par Airbus Group afin de renforcer encore un peu plus Airbus Helicopters, la branche voilure tournante du géant européen étant déjà premier hélicoptériste au monde en volume de productions et de ventes.
Et pourtant on ne peut pas considérer que le constructeur européen soit le grand perdant de ce rachat. Boeing Company sort bien plus fragilisé.

L’historique constructeur de Seattle apparaît donc désormais comme un acteur moins compétitif du marché face aux Européens. Lockheed-Martin a tout de même dû débourser la rondelette somme de neuf milliards de dollars US. Malgré les déboires de l’avionneur avec son chasseur F-35 Lightning II il demeure une véritable force industrielle du domaine.

Désormais donc la production de Lockheed-Martin couvrira la quasi intégralité des aéronefs : avions de combat, avions de transport militaire, avions de reconnaissances et de guerre électronique, drones, et désormais donc également les hélicoptères.  Une gamme qui le place en concurrence directe de Boeing et Airbus et confirme sa position de « grand constructeur » au même titre que les deux précités.

Photo © US Air Force.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

6 COMMENTAIRES

    • Cet appel d’offre était purement juridique, il n’avait aucune chance d’aboutir. L’avion de transport présidentiel américain doit être une vitrine des USA. C’est comme si le président français volait à bord d’autre chose qu’un avion Dassault ou Airbus, ça n’aurait pas de sens.

      • Euhhh, lorsque le Président nouvellement élu Jacques Chirac avait dissous le Glam, pour ses voyages, il était passé du Concorde au … DC-8 de l’Armée de l’Air… !
        Mais comme vous dites, ça n’avait pas de sens, quelques années ou mois plus tard, il passait sur Airbus.
        Quelques états étrangers qui attendaient un Concorde avaient dû bien rire avec un vieux Dc-8 militaire de plus de trente ans… !

        • Il me semble Xav520 que François Mitterrand aussi a utilisé au moins deux fois un Douglas DC-8 pour des déplacements officiels.
          Rappelons qu’en 1983 l’Elysée avait proposé l’achat de deux Airbus A300B4 pour l’Armée de l’Air, achat refusé par la commission parlementaire (pourtant du même bord que Mitterrand) de la défense nationale qui n’en voyait pas l’utilité. Commission où siégeait alors un certain Jacques Chirac. A cette époque les parlementaires, de droite comme de gauche, avaient argué que les Caravelle et Mystère XX suffisaient bien et que l’A300B4 n’avait jamais été vendu à des militaires.

  1. Comme canadien, ce n’est pas moi qui va brailler sur le sort de Sikorsky. Celui-ci vient tout juste de livrer le 19 juin, les 6 premiers CH-148 Cyclone destinés à la Marine canadienne. Le premier appareil devait être livré en janvier 2009…

Laisser un commentaire