L’US Navy retire du service son dernier Grumman EA-6B Prowler

L’US Navy retire du service son dernier Grumman EA-6B Prowler

Voilà un événement qui fera date dans l’histoire aéronavale américaine. L’US Navy a officiellement retiré du service ce samedi 27 juin 2015 son ultime Grumman EA-6B Prowler. Désormais il ne reste plus que l’US Marines Corps pour encore aligner jusqu’en 2019 quelques exemplaires du célèbre biréacteur embarqué de guerre électronique.

Le prototype de l'EA-6B. Sa parenté avec l'Intruder saute aux yeux.
Le prototype de l’EA-6B. Sa parenté avec l’Intruder saute aux yeux.

Pour la petite histoire il faut se souvenir que les marins américains avaient découvert cet avion aux airs patauds durant la deuxième moitié de la guerre du Vietnam. Après cela le Grumman EA-6B Prowler fut de tous les engagements américains, moins sexy que les avions de chasse, mais toujours en première ligne. Comme dans la nuit du 16 janvier 1991 où ils furent parmi les premiers aéronefs de combat à pénétrer l’espace aérien irakien afin de neutraliser les radars de la défense anti-aérienne baasiste. Ou bien quelques années plus tard quand ils détruisirent les radars serbes qui guidaient les missiles installés autour du Kosovo. Deux exemples d’interventions parmi tant d’autres qui illustrent bien ce qu’était l’EA-6B Prowler : un avion d’arme discret mais toujours efficace et parfaitement adapté à sa mission principale.

Ce tueur de radars a été remplacé depuis quelques années déjà par le surprenant Boeing EA-18G Growler, lointain cousin du Super Hornet comme le Prowler l’était de l’Intruder. Mais surtout avec le retrait du Prowler c’est une page de l’histoire aéronautique américaine qui se tourne : il n’y a désormais plus aucun avion d’arme embarqué conçu par Grumman au sein de l’US Navy.

Une lignée qui remontait à l’entre-deux-guerres et notamment au chasseur biplan F3F. Durant la guerre du Pacifique la majorité des chasseurs et chasseurs-bombardiers embarqués américains étaient construits par Grumman, à l’image des légendaires F4F Wildcat et F6F Hellcat, ce dernier étant probablement le meilleur chasseur embarqué de tout le conflit. Après guerre le constructeur et la marine américaine avaient prolongé leur aventure commune avec là encore des avions de combat qui marquèrent leur époque tel les chasseurs F-9 Cougar et surtout le F-14 Tomcat.

Désormais pour voir des avions conçus par Grumman sur le pont d’un porte-avions américain, il faudra se tourner vers l’avion de transport (bientôt remplacé lui aussi) C-2 Greyhound et surtout l’omniprésent biturbopropulseur de veille radar E-2 Hawkeye toujours en production.

Un équipage de Prowler aux ordres du chien jaune, une image qui appartient désormais au passé.
Un équipage de Prowler aux ordres du chien jaune, une image qui appartient désormais au passé.

C’est donc dans les musées aéronautiques américains que le vieux guerrier œuvrera maintenant, attendant que dans quatre ans ses frères d’armes du corps des Marines ne vienne le rejoindre. On n’entendra plus le rugissement si particulier de ses deux réacteurs.

Ciao l’artiste, ta retraite est bien méritée.

Photos © US Navy.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

5 COMMENTAIRES

  1. La suppression des radars principaux par les Prowler (une excellente machine de guerre électronique au demeurant) n’a pas empêché les Serbes d’abattre un F-117A et d’en toucher d’autres (l’un se serait posé en catastrophe en Croatie) avec de vieilles batteries SAM-3. (Ce n’était pas l’armée du Calife là bas) On peut se poser des questions sur l’utilité de la « furtivité » (F-35) qu’on cherche à nous vendre à tout prix. Si un radar est paramétré pour discriminer les « mouettes » qui volent linéairement à 900 km/h , c’est clairement une cible… D’ailleurs le F-117 on n’en parle plus. Ce serait une bonne idée de mettre des F-22 dans la Baltic air police, pour voir si on les détecte ou pas.

    • Le seul F-117A abattu par les Serbes ne le fut pas par une batterie de missiles anti-aériens mais par un bon vieux ZSU-23/4, un système de quatre canons de 23mm montés sur un chassis de chars d’assaut. Au passage un des meilleurs systèmes anti-aérien des cinquante dernières années.

  2. Un seul Prowler et quatre EF-111 Raven de contre-mesures ont permis à la Navy d’attaquer Kadhafi en 1986 lors de l’opération ‘El Dorado’. Beaucoup de dégâts chez les Libyens, un F111F (bombardier stratégique) perdu par les USA. Le Prowler étant une version améliorée de l’Intruder, pour les fans de films de guerre, regarder ‘Le vol de l’Intruder’ sorti en 1990 je crois bien.

  3. Le Tomcat, il y a déjà 6 ans, et maintenant l’Intruder, c’est une sacrée page de l’US NAVY qui se tourne !!! Heureusement que l’Hawkeye est encore là pour nous la rappeler !

Laisser un commentaire