La France déploie trois Mirage 2000N au-dessus de l’Irak

La France déploie trois Mirage 2000N au-dessus de l’Irak

À quelques jours de la date anniversaire du bombardement contre Hiroshima l’information pourrait avoir de quoi inquiéter. Fort heureusement il n’y a quasiment aucun risques que cela se termine de la même manière. Ce vendredi 31 juillet 2015 trois biplaces de combat Mirage 2000N sont arrivés sur la base française installée en Jordanie en vue de participer à des missions de frappe contre Daech. Pour ceux qui l’ignorerait encore le Dassault Mirage 2000N est la version de bombardement nucléaire du célèbre avion de chasse français, qui a remplacé définitivement le Mirage IV-P il y a maintenant une grosse dizaine d’années.

Même si l’arme principale du Mirage 2000N est le missile nucléaire de croisière ASMP-A (pour Air Sol Moyenne Portée-Amélioré) il est en capacité de tirer de nombreuses autres armes, conventionnelles cela va s’en dire. Parmi celles-ci figure bien entendu la bombe à guidage laser GBU-12 de conception et de fabrication américaine, une arme à guidage laser « bon marché » et très efficace.

Les trois avions appartiennent à L’Escadron de Chasse 2/4 Lafayette sise sur la Base Aérienne 125 d’Istres-le-Tubé non loin de Marseille. Quelques modifications mineures mais nécessaires ont été apporté depuis la France à ces avions afin qu’ils puissent opérer le plus efficacement possible. Ainsi des contremesures électroniques et infrarouges ont été ajouté, protégeant les avions contre les tirs qui pourraient provenir du sol. Habituellement les Mirage 2000N opère haut dans le ciel et ne sont pas les avions les plus utilisés en Close Air Support.

Malgré ces modifications le biplace français est toujours incapable d’emporter le moindre système de désignation laser. Il doit donc se reposer sur un avion illuminateur qui l’accompagne, Rafale ou plus vraisemblablement Mirage 2000D. L’autre option reviendrait à envoyer des forces spéciales au sol avec pour mission de pointer les cibles, une solution que la France refuse toujours.

Et c’est d’ailleurs une patrouille mixte Mirage 2000D & Mirage 2000N qui a réalisé la première mission de combat de l’opération Chammal pour les bombardiers nucléaires ce samedi 1er août 2015.

On ignore encore quelle était la cible de cette première mission ni même si une munition a été tirée, tout juste sait-on que désormais le bombardier nucléaire français est opérationnel dans la région dans des missions conventionnelles.

Photo © UK Ministry of Defense.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

5 COMMENTAIRES

  1. En résumé, on fait tout pour économiser les 2000 D, donc on envoie des 2000 C en Afrique, et des 2000 N en Iraq.
    2000 N qui sont entrés en service en 1988 (pas 2005), et qui n’étaient pas capable de construction de faire autre chose que d’emporter l’ASMP.
    Les derniers restants en 2015 sont des 2000 N k-3, beaucoup plus proches du 2000 D.

    • Jamais.
      On achète des Rafale à la place (un jour…)
      Les 2000 neufs étant arrêtés depuis plus de dix ans, le retrofit ne concerne que les pays étrangers a priori (et sur le F-1 aussi : la Maroc en a acheté un remarquable, les rapprochant des capacités des Rafales plus que de celles des 2000 !)

Laisser un commentaire