Un ATR-42 s’écrase en Nouvelle Guinée

Un ATR-42 s’écrase en Nouvelle Guinée

L’accident reste pour le moment totalement inexpliqué. Un biturbopropulseur de ligne régionale ATR-42 s’est crashé dans l’est de la partie indonésienne de la Nouvelle Guinée, l’avion transportait 54 passagers et membres d’équipages. On ignore encore actuellement le bilan humain de l’accident survenu ce dimanche 16 août 2015 en après-midi. En effet à l’instar du récent crash de l’A320 de la Germanwing le drame s’est déroulé dans une région montagneuse difficile d’accès par les équipes de recherches et de secours.

On sait peu de choses sur cet avion si ce n’est qu’il s’agit d’un ATR d’ancienne génération, un modèle 42-300, en service depuis 27 ans. Il avait reçu l’immatriculation indonésienne PK-YRN. Son actuelle compagnie aérienne, Trigana Air Service, est un des transporteurs interdits d’activité commerciale dans le ressort de l’Union Européenne.

Initialement l’avion devait rallier deux aéroports de la partie indonésienne de l’île : Sentani au nord-est à Oksibil près de la frontière avec la Papouasie-Nouvelle Guinée. La perte de l’avion par les radars de l’aviation civile s’est passé environ quarante-cinq minutes après le décollage.
Tant que les équipes de sauvetage n’auront pas atteintes la zone du crash, estimée à une altitude allant de 1850 à 3500 mètres, on restera vraisemblablement sans nouvelle des quarante-neuf passagers et cinq membres d’équipages de l’avion.

Photo © Wikimédia Commons.

1 COMMENTAIRE

  1. Malheureusement l’avion a été retrouvé lundi sans survivants…
    Les boîtes noires aussi, donc on en sera rapidement plus sur les causes.
    C’est une région très difficile au niveau météo, très montagneuse, très souvent nuageux avec des couvertures complètes arrivant très rapidement dans du beau temps. Une des régions du monde où il y a le plus d’accidents d’aviation de brousse.

Laisser un commentaire