Un Mirage F1 marocain victime d’une collision aviaire

Un Mirage F1 marocain victime d’une collision aviaire

Le risque aviaire est bien connu des professionnels de l’aéronautique, l’accident qui s’est déroulé ce lundi 17 août 2015 au Maroc est encore une illustration parfaite du péril que les oiseaux peuvent faire encourir aux avions. Un chasseur monoréacteur Mirage F1 appartenant à l’aviation militaire marocaine a été heurté en plein vol par une nuée d’oiseau, obligeant le pilote à actionner son siège éjectable, abandonnant ainsi son jet. Le pilote est revenu sur le plancher des vaches sain et sauf.

C’est non loin de sa base aérienne de Sidi Slimane dans le nord-ouest du Maroc que l’avion est tombé. Fort heureusement le crash n’a pas fait de victime au sol, le monoréacteur s’étant écrasé dans une zone inhabitée. Le pilote quant à lui a été récupéré par les équipes de sauvetage envoyés de la base.

Selon le ministère marocain de la défense il réalisait un vol d’entraînement à moyenne altitude quand il a rencontré la nuée. Plusieurs volatiles ont été ingéré par le réacteur, entraînant sa coupure, et ainsi la chute de l’avion de combat.

Pour mémoire le Maroc possède actuellement quarante Dassault Mirage F1 dont une grosse majorité a été récemment modernisée. L’avion victime du crash était un monoplace.
Actuellement les Mirage F1 marocains sont principalement en charge de la défense aérienne et de l’interception, les missions d’attaque au sol, d’appui aérien, et de reconnaissance armée revenant plutôt aux Lockheed-Martin F16C & D, comme ceux récemment déployés dans les frappes aériennes au-dessus du Yémen.

Photo © ministère marocain de la défense.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire