Vers une nouvelle doctrine d’emploi pour les hélicos bombardiers d’eau à Los...

Vers une nouvelle doctrine d’emploi pour les hélicos bombardiers d’eau à Los Angeles

C’est l’un des premiers enseignements des terribles incendies de forêts et de broussaille qui ont endeuillé la Californie au cours de semaines précédentes. Pour mémoire rappelons qu’un pompier américain y a perdu la vie et que les dégâts pourraient s’élever selon certaines sources à près d’un milliard de dollars US. Les responsables du Los Angeles Fire Department envisagent donc de réformer en profondeur le système d’utilisation de leurs hélicoptères bombardiers d’eau. On parle tout de même d’une flotte d’actuellement six hélicoptères dont cinq sont adaptés à la lutte contre les incendies forestiers.

Cette flotte se compose actuellement de trois Agusta-Westland AW.139, de deux Bell 412EP, et d’un Bell 206B. Si ce dernier n’est employé que pour l’évacuation sanitaire, la reconnaissance, et les missions de liaisons, les autres sont pleinement aptes à attaquer le feu.
Et pourtant ils n’ont pas pleinement donné satisfaction à la ville et au comté de Los Angeles en cet été 2015.

En cause leur système d’avitaillement en eau. Une fois leur bombardement réalisé les AW.139 et les Bell 412EP doivent en effet rejoindre une DZ où les attendent des camions citernes (voir la photo ci-dessus) qui les « rechargent », comme s’il s’agissait de carburant. Cette opération est jugée longue et inutile, au regard que d’autres systèmes plus efficaces existent. Les dirigeants du LAFD envisagent notamment d’adapter leurs cinq hélicoptères au ravitaillement en eau par pompage, une technique déjà utilisée dans d’autres état américain, et totalement généralisé en Europe. En somme les hélicoptères pourraient refaire leur réserve dans n’importe quel plan d’eau ou piscine découverte.

Le deuxième enseignement tiré n’est pas celui qui devrait engendrer le moins de dépenses. En effet les dirigeants du LAFD envisagent très sérieusement d’acquérir deux hélicoptères bombardiers d’eau gros porteurs. Ils ont d’ores et déjà écarté la solution d’acquérir des appareils militaires de seconde main. Pour des raisons purement diplomatiques les appareils construits par Kamov ne sont pas concernés.

Enfin le troisième enseignement concerne le Bell 206B. Il a été largement employé durant ces quelques semaines comme plateforme de reconnaissance et de commandement aéroporté par les pompiers californiens. Cependant en l’absence de système de surveillance tous-temps, de caméras infrarouges, et de systèmes de vision nocturne, on ne peut pas le considérer comme très fiable. C’est pourquoi le comté de Los Angeles a annoncé son intention de retirer du service ce monoturbine d’ici à fin 2015 au profit d’un appareil plus moderne, biturbine si possible. La compétition semble donc lancé entre les hélicoptéristes américains et européens. Airbus Helicopters pourrait tirer son épingle du jeu, la police locale disposant d’une quinzaine d’AS-350B2 Astar dans ses rangs, des machines tout à fait appréciés pour leur souplesse d’emploi.

En sommes ce sont donc deux années capitales qui s’annonce pour l’unité aéroportée des pompiers de Los Angeles. Il faut savoir que la législation américaine interdit aux villes et aux comtés de disposer d’avions bombardiers d’eau. Seules les entreprises sous contrats, les états, et le gouvernement fédéral peuvent aligner de telles machines. Ce qui explique pourquoi seuls des hélicoptères volent au sein du LAFD.

Photo © Los Angeles Fire Department.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

6 COMMENTAIRES

  1. Bonjour La Rédaction,
    Quelques compléments d’information.
    2 services anti-incendie à Las Angeles :
    LAFD = LA (City) : Fire Department
    LA City Fire (Municipal, Rouge) :
    6 Helicopters :
    2 Bell 412EP (Copters 1, 4) : can transport 2 critical patients + 1 400 litres water drop tank..
    3 AW 139 (Copters 2, 3, 5) : can transport 2 critical patients + 1 600 litres water drop tank..
    1 Bell 206B (Copter 6) : command platform and mapping fire scene

    LA County Fire Department
    LACFD (Comté, Jaune) :
    9 Helicopters :
    3 Sikorsky S-70A Firehawks (Copters 15, 16, 19) : can transport up to 4 patients + 3 800 lltres tank.
    1 Bell 412 (Copter 12) : can transport up to 2 patients + 1 400 litres water drop tank.
    2 Bell 412EP (Copters 11, 14) : can transport 2 critical patients + 1 400 litres water drop tank..
    2 Bell 412HP (Copters 17,18) : can transport 2 critical patients + 1 400 litres water drop tank.
    1 Bell 206 B3 (Copter 10) : is used as command platform and mapping fire scene.

    Bien sûr vous parliez de LA (City) Fire Dpt.
    Un fidèle lecteur de « Légndaires »
    Cordialement,
    Emmanuel Dupont.

    • Votre commentaire nous ai bien utile merci, par contre si à l’avenir vous pouviez commenter uniquement en Français et non en Français et en Anglais. Tous nos lecteurs ne sont pas forcément rompus à la langue d’Oscar Wilde.

  2. Je comprends maintenant pourquoi des bombardiers d’eau québécois sont deployés à contrat à chaque automne dans la région de L.A.

    Enfin, même pour ceux qui maîtrisent l’anglais, il m’ apparaît tout à fait inopportun d’utiliser cette langue dans un espace francophone comme Avions légendaires.

  3. Dommage pour le ka 26, j’en ai vu à l’œuvre cet été à la costa del sol, c’est vraiment impressionnant. Et si qqn peut m’expliquer l’interdiction des avions ?? Je suis preneur.

Laisser un commentaire