Les hélicoptères de sauvetage en action au Japon

Les hélicoptères de sauvetage en action au Japon

Ce sont près de 350 personnes qui doivent leur survie aux voilures tournantes de la police et des forces de l’ordre nipponnes depuis ce jeudi 10 septembre 2015. Plus d’une dizaine d’hélicoptères de sauvetage ont été mis à contribution des services de secours permettant de sauver des habitants de nombreuses villes du Japon, pris au piège par les inondations. C’est notamment le cas des Mitsubishi UH-60J des Koku Jietai et des Eurocopter EC145 de la police locale.

Les hélicoptères ont réalisé des dizaines de norias au-dessus des zones sinistrées par les inondations, notamment dans la région de Joso dans le centre de l’archipel. Ces crues font suite au passage de deux typhons : Elau et Kilo. Le premier des deux fut le plus puissant, avec des précipitations importantes.

Rapidement les Blackhawk militaires japonais ont été mis en alerte, appuyés en cela par des hélicoptères de la police nippone. Les puissants hélicoptères d’assaut, construits localement sous licence, ont pu hélitreuillé de nombreuses victimes, souvent sur le toit de leurs maisons. Il faut dire qu’une bonne partie de la région baigne sous près de deux mètres d’eau.

Malgré cette diligence d’intervention le bilan fait actuellement état de trois morts et d’une grosse vingtaine de personnes disparues. Néanmoins les vols de reconnaissance et de sauvetage continuent dans le pays, alors même que les pluies diluviennes continuent de frapper l’archipel nippon.

Au Japon, comme dans nombre d’autres pays, les hélicoptères militaires sont souvent mis à contribution des populations civiles, ces fameuses missions de service public telles qu’on les conçoit en France.

Photo © US Department of Defense.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

3 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire