L’Armée de l’Air va t-elle se tourner vers le M-346 Master italien...

L’Armée de l’Air va t-elle se tourner vers le M-346 Master italien ?

C’est la grande interrogation du moment dans l’Armée de l’Air : quel avion pourrait bien remplacer l’Alpha Jet E dans la mission d’entraînement avancé et d’entraînement au tir ? Force est de constater en effet que le petit biréacteur franco-allemand vieillit, après plus de trente ans de bons et loyaux services à la formation des pilotes de chasse français. Parmi les successeurs potentiels l’un semble se détacher du lot, le petit biréacteur italien M-346 Master, un avion sûr et bien étudié. Il faut dire que les remplaçants possibles ne se bousculent pas aux portillons.

Un temps envisagé comme une sérieuse alternative aux Alpha Jet E le monoturbopropulseur suisse Pilatus PC-21 ne semble plus vraiment avoir les faveurs des décideurs français. En fait il semblerait que les militaires préfèrent dans leur très grande majorité un avion d’entraînement à réaction, plus à même de préparer la transition vers les Mirage 2000 et Rafale en service dans les unités de combat. Les politiques aussi d’ailleurs.

Et dans ce contexte il faut bien le dire l’Alenia M-346 Master fait clairement office de grand favori. À la différence du BAe Hawk 120 LIFT l’avion italien est de nouvelle génération, il ne s’agit pas d’un rétrofit d’une machine ancienne, même si celle-ci est de grande qualité. Le Hawk et l’Alpha Jet appartiennent à la même génération, le Master est plus récent.

Signe révélateur de l’intérêt de nos aviateurs pour cet aéronef transalpin, en avril dernier le Chef d’État-Major de l’Armée de l’Air, le général Denis Mercier, a réalisé un vol en place arrière d’un M-346 Master déployé par Singapour sur la Base Aérienne 120 de Cazaux. Il avait le sourire à sa descente de cockpit.

Alors en France certaines voix, souvent totalement béotiennes sur les questions d’aéronautique, se font entendre sur leur incompréhension du fait que Dassault ou Airbus ne proposent pas un tel avion de leur cru. Il faut savoir qu’entre les recherches et développements mais aussi bien évidemment les essais en vol d’un tel aéronef, ce dernier ne serait pas disponible avant au moins dix à douze ans. Hors l’Armée de l’Air ne saura pas attendre jusque là.

Bien sûr il n’est encore nullement question que si à l’horizon fin 2016 début 2017 l’Alénia M-346 soit commandé qu’il devienne immédiatement la monture de la Patrouille de France, et donc l’ambassadeur de notre république dans le monde. Entre temps les généraux français auront peut-être trouvé une alternative permettant aux ambassadeurs  tricolores volants de continuer à évoluer sur un avion français. Pourquoi pas le Mirage 2000…

Photo © Heyl Ha’Avir

 

6 COMMENTAIRES

  1. Pour moi ce serait un très bon choix. Les italiens sont nos partenaire et cet avion est parfait pour l’utilisation demandée. La seule autre possibilité ce serait de déployer notre propre jet. Airbus avait un projet à la fin des années 1990 (mako). Je doute de l’utilité de relancer un énième programme. Le M-346 est parfait pour nous.

  2. Tiens, c’est une bonne nouvelle! Je pensai qui fallait se contenter avec le PC-21. Le Master en plus peut être armée et servir comme un avion d’attaque tout comme le gadget. Pour le PC-21 c’est impossible. Puis je n’imagine pas la Patrouille de France sur un turbopropulseur.

  3. Plutôt une bonne nouvelle (sauf pour Bercy ?)
    Bon choix (pas vraiment d’alternative à part le Textron ou le T-50 coréen), mais coûteux, le Mako est arrivé trop tôt ? Peut-être une location des singapouriens ?
    Né Yak-130, bien que très très modifié par les Italiens, ce serait le retour des Yak dans l’Armée de l’Air… Ça pourrait jouer ?
    A ma connaissance la France n’a jamais utilisé de Gadgets au combat…
    Quitte à se faire plaisir, plutôt sur Rafale, la PAF, nan ?
    En plus le Rafale A (visible au musée du Bourget) avait déjà une belle livrée tricolore (le proto du 2000 aussi) 😉 !

    • C’est aussi ce que je me suis demandé.
      Quitte à choisir un avion français pour la PAF, pourquoi ne pas choisir le Rafale ?
      D’autant plus que cela lui ferait de la « pub » avec peut être de nouveaux contrats à la clef.

  4. Rafale…. Mirage 2000… tricolores… une patrouille avec chasseurs comme les ricains ou les russes….et au même temps avec des figures et des démonstrations à la française… ça coute rien rêver. Et les Mirage F-1? ils étaient trop usés je suppose… 🙁
    Le gadget n’ai jamais été utilisé au combat par la France mais il me semble qu’en théorie il est apte. Le M-346 de sa part est même proposé pour le remplacement partiel des Su-22 polonais. Mois je le trouve très beau (le Master) et il ferait une jolie combinaison avec les Rafalous 🙂

Laisser un commentaire