Le Pentagone aux petits soins avec l’US Air Force in Europe

Le Pentagone aux petits soins avec l’US Air Force in Europe

Certains la disaient moribonde, d’autres prédisaient déjà sa disparition, force est de constater qu’ils avaient tort. Jamais l’US Air Force in Europe Air Force Africa ne s’était aussi bien portée depuis la fin de la Guerre Froide, il faut dire qu’elle est au cœur de toutes les attentions des généraux américains notamment du fait de l’annexion russe d’une partie de l’Ukraine. Même l’actuelle crise des migrants en Méditerranée semble la renforcer auprès des dirigeants de Washington-DC.

Il faut dire qu’avec la montée en puissance progressive des forces de défense allemandes depuis le début du vingt-et-unième siècle, mais aussi les places prépondérantes prises au sein de l’OTAN par la France et le Royaume-Uni, de nombreux observateurs internationaux se questionnaient sur l’avenir de cette arme aérienne, véritable reliquat de la période d’affrontement est-ouest.
Sauf que les déploiements récents d’aéronefs américains aux frontières orientales de l’Europe ont redonné comme une seconde jeunesse à l’US Air Force in Europe Air Force Africa. Ses chasseurs McDonnell Douglas F-15C/D Eagle et General Dynamics F-16C/D Fighting Falcon reprennent de nouveaux des alertes permanentes comme au « bon vieux temps » de la traque des avions communistes.

Ses avions de combat Boeing F-15E Strike Eagle ont repris leurs exercices d’appui et d’attaque, contre un ennemi qui s’il a changé de nom n’a visiblement pas changé d’emplacement.

À tel point d’ailleurs que sa mission africaine, apparue il y a maintenant une bonne dizaine d’années semble passer au second plan. Les dirigeants américains tablent énormément sur le théâtre européen pour redorer le blason de cette « vieille » arme aérienne.

On annonce même l’arrivée pérenne pour fin 2016 ou début 2017 des premiers Lockheed-Martin F-22A Raptor en remplacement des F-15C/D en service au sein de célèbre 48th Fighter Wing basé en Angleterre. Des avions furtifs qui redonneraient un avantage certain à la chasse américaine face à son adversaire russe.
Actuellement les seuls avions de ce type présents sur le vieux continent, ne le sont que de manière ponctuelle.
Autre symbole fort de ce « réengagement » américain en Europe les discrets biréacteurs de transport et de soutien logistique Boeing C-40B Clipper en service au sein du 86th Airlift Wing basé en Allemagne ont récemment été rétrofités. Des avions qu’il était question de rapatrier début 2015 sur le sol américain et qui en ce mois de septembre sont toujours sur leur base d’attache européenne.

Il est clair que les récents (et nombreux) mouvements d’avions de reconnaissance et de bombardiers frappés du drapeau et de la cocarde russes, et croisant aux abords immédiats de l’espace aérien de l’OTAN, ne sont pas étrangers à cette « remise en forme ». D’autant que ces avions sont généralement escortés par des chasseurs de la famille Flanker, des avions qui ne sont pas particulièrement appréciés des membres de l’alliance atlantique et de l’Union Européenne.

Bien entendu à Washington-DC on nie toute allégation d’escalade dans l’armement en Europe, rappelant que les pays européens alliés des États-Unis sont avant tout des états souverains. Cependant la multiplication des exercices, entraînements communs, et autres manœuvres aériennes entre les forces américaines et européennes ne sont pas forcément faites pour calmer les craintes ou les interrogations moscovites.
D’où ce sentiment en Russie qui renforce un peu plus la position dominante des actuels dirigeants du pays.

Photo © US Department of Defense.

CONTENUS SIMILAIRES

7 COMMENTAIRES

  1. Les F-15 Eagle de l’USAF in Europe ne sont ils pas dépassés par rapport aux centaines de Sukhoi Su 30 qu’aligne la Russie ? Que peuvent faire ces vieux avions face au meilleur chasseur actuel après le Rafale ?

    • Sauf votre respect, votre commentaire n’est pas tout à fait objectif ;).
      Primo, le contingent air US en Europe n’aurait pas vocation ni la prétention de tenir tête à lui tout seul à la Russie ; le renforcer actuellement est surtout une impulsion pour remettre l’OTAN sur les rails et « rassurer » les européens, la détente des années Gorbatchev / Eltsine étant passée. Car on ne peut le nier, le rapport de force s’est recréé, et chacun se met en branle pour montrer à l’autre qu’il ne plaisante pas…
      Personnellement j’aurais plus le cœur à m’inquiéter d’une escalade plutôt que de prognostiquer sur qui aurait les meilleurs atouts pour défaire l’autre en cas de conflit, mais passons…

      Les Russes alignent effectivement des centaines de chasseurs, mais les Fulcrum Flanker et Foxhounds modernisés, ceux qui seraient aptes à inquiéter les forces aériennes de l’OTAN, sont loin d’être aussi nombreux. L’effort russe du moment est d’ailleurs à la mise à niveau de leur flotte aérienne, avec beaucoup de projets et de deadlines horizon 2016-2020, mais il y a aussi beaucoup d’incertitudes (économiquement surtout) et d’effets d’annonce. La plupart des cellules de leur inventaire sont d’ailleurs aussi anciennes que les appareils américains décriés.

      Les appareil russes sont donc progressivement modernisés, comme leurs homologues occidentaux de même génération (4) mais avec le retard dû à la chute de l’URSS. Certes les tous derniers Flankers sortis d’usine ont bénéficié d’améliorations par rapport à leurs prédécesseurs et ont peu d’heures de vol, mais ils n’en restent pas moins des chasseurs de génération 4 / 4+.
      Les F15 et F16, même si les cellules sont assez anciennes, sont des appareils toujours performants, et surtout bien lotis par de récentes mises à jour radar / missile. Moins manoeuvrants que certains avions russes il faut le reconnaître, personne ici ne pourra cependant dédire les performances de l’AMRAAM et de l’AIM-9 qui ont été maintes fois éprouvés en combat réel, et depuis améliorés. Un certain nombre de F15C ont été dotés de radars AESA, et les viseurs de casque sont en service depuis quelques années sur F15 et F16.
      En combat BVR, l’USAF en Europe ne serait donc pas du tout « à la ramasse », tant contre des SU30 / 35 et autres MiGs que des Rafale / Typhoon / Gripen (si l’on veut être tout à fait complets). Quant à la composante de détection / coordination aéroportée de l’OTAN (E-2 et E-3), elle est sans comparaison, et l’USAFiE en bénéficierait grandement. Un avion peut être excellent, tout moderne qu’il soit, s’il est détecté de loin et se retrouve face à un missile, il devient une cible et doit s’enfuir.
      Donc certes oui les Flankers récents et les autres appareils russes sont des adversaires tout à fait redoutables, mais l’ensemble du tableau est à considérer, l’âge du capitaine (ou des avions) n’est qu’une petite composante du problème ;).

      Bref, je ne pense pas que les pilotes russes sous-estiment autant l’USAF que les nombreux commentateurs internet !

  2. Tout ça laisse un arrière goût amer et un relent nauséabond. Le monde entier souffre de multiples maux graves et, toutes les ressources possibles devraient sévir à les déduire. Oui, là !

    J’en ai marre des divers complexes « militaro-industriel » empochant les « gros lots » à répétition. Il faut savoir que les divers contrats de fournitures militaires sont des enmanchures permettant du vol (les deux pieds par terre) légalisé via les hautes technologies où la compétition n’existe « guère », mais là où on prépare la « guerre » à grands frais. Ouao !! Là où aussi on n’a aucune conscience, aucun scrupule dans les manières de faire concernant l’environnement, la protection de la biosphère. Ouache !!!

    La bête humaine est bassement, odieusement, cruellement, méchamment et criminellement territoriale avec violence.

    Quand donc cessera l’afreux usage de la chair à cannon, de « nos jours dits » modernes, évolués et même civilisés, cet usage fait auprès des populations civiles sans défense et innocentes, prises en otage, enfin, des populations saignées et ruinées. Non ! Pas ça, encore !

    Ne pas concentrer les grands moyens afin de réduire les maux de la biosphère représente une condamnation à la misère « noire » pour au moins un milliard d’êtres humains, nos semblables. Dégueulasserie !!!

    « Très laide honte » à nos Élites hypocrites se gavant de conforts outranciers sans égard pour rien ni personne !! De l’égocentrisme et même du narcissime intransigeant, de la profonde folie.

    L’enfer sur terre se prépare par la dépendance au fioul !

    • Vous savez que la guerre a toujours existé, ce n’est pas utile de vous offusquez de la sorte. Et s’il vous plait faites un usage moins excessif des adverbes. J’en ai eu mal à la tête juste à vous lire.

    • Ouais je ne sais pas si votre prose doit être prise au premier ou au trente-sixième degré ? Trebor vous êtes sur un site traitant d’aéronautique de défense, vous ne trouverez pas forcément beaucoup de soutien, même si dans un monde idéal vous seriez dans le vrai. Seulement ce monde n’existe pas.
      Alors oui comme vous l’exprimer avec tant de force et d’hyperboles : la guerre c’est moche. On est d’accord.

  3. Est-ce que ce renforcement ne serait pas la résultante des divers aller-retour des transporteurs russes en Syrie ? Certes journaux parlent de création d’une base russe dans les prochains mois sur ce sol (cf le JDD du 13/09/15). Alors avec Mr poutine, c’est toujours trouble donc si quelqu’un a des infos ?
    Et puis @trebor, ton texte est louable et envisageable chez les Bisounours mais malheureusement, pas avec le période actuelle !

    • Bonjour

      Je pense que se serai plutôt l inverse, Mr Poutine ne veut pas voir les frontières et les régimes être transformé par les occidentaux dans cette région. Rappelons qu il n a pas apprécié que la France et le royaume uni sortent de leur mandat donné par l onu en Libye. Alors qu il n était uniquement question de faire respecté la no-flying zone et la protection des populations, ils se sont permis d assassiner kedafi. Je ne vais pas pleurer sur la tombe de ce tyran mais je ne vais pas applaudir non plus des gouvernements qui ne respectent pas le droit internnationnale. Ce même droit internnationnale qu on jette constamment à la figure de Poutine. Rappelons que Poutine est le seul intervenant en Syrie à y être de bon droit. Le seul qui a avoir été appellé par le Régine  » El Assad « .
      Je ne veux pas faire du pro-poutine et encore moins de l anti-poutine, mais on ne peut pas regarder le monde uniquement avec nos oeillaires d occidentaux, la Russie à son mot à dire et ses intérêts à protéger.

      Il serai bon qu on pense plus souvent à l avenir de la Syrie et des différentes communautés qui la compose. Bien que le régime  » El Assad  » ne soit pas démocratique ni représentatif de la population syrienne et très important à dire responsable des 80% des morts civiles dans son pays. Il reste le protecteur des Minorité dans une région morcelé. Et j imagine qu il serai bon de travailler avec celui-ci pour voir la région s apaiser.

      J arrête les patrons ne veulent pas qu on parle trop directement de politique.

Laisser un commentaire