Les pilotes de F-35C Lightning II de l’US Navy s’exercent en environnement...

Les pilotes de F-35C Lightning II de l’US Navy s’exercent en environnement désertique

Serait-ce là les prémices d’une future intervention sur le théâtre d’opération Irak-Syrie ? Rien ne le dit vraiment. Toujours est-il que depuis le début du mois de septembre une partie des pilotes de l’escadrille VFA-101 de l’aéronavale américaine s’exerce aux opérations de combat en conditions type désert. Cette unité a été la première de l’US Navy a être transformée de manière opérationnelle sur le chasseur polyvalent embarqué Lockheed-Martin F-35C Lightning II.

C’est sur le site de la base aéronavale de NAS Fallon dans le Nevada que les pilotes et mécanos de la VFA-101 s’exercent. Il faut savoir que ses infrastructures permettent de recréer au mieux les conditions rencontrées lors d’engagement au Moyen-Orient. Ils sont généralement accompagnés, comme sur la photo d’illustration, de Super Hornet de soutien. C’est d’ailleurs sur cette base que la majorité des équipages  de l’aéronavale américaine se sont « acclimatés » avant de partir frapper les positions de l’organisation État Islamique en Irak et en Syrie.

De là à imaginer que l’état-major de la marine américaine choisirait de déployer ses précieux joujoux semblent encore bien difficile à imaginer. Certes ses Lightning II n’auraient rien à craindre d’un ennemi qui n’a pour l’instant toujours pas abattu le moindre avion américain, britannique, ou français. Néanmoins le coût de ces avions semble tellement dispendieux qu’il est plus qu’hypothétique que ces machines fassent la route jusqu’en Méditerranée orientale ou dans la Golfe.

Néanmoins certains médias spécialisés américains annoncent déjà tel déploiement avant la fin de l’année. Je suis sûr que les djihadistes de Daech en tremblent déjà. Ou pas.

Photo © US Navy.

7 COMMENTAIRES

  1. Le F-35 pourrai bien réaliser des missions contre Daech similaires à celles faites par le F-117 contre Hussein, bien sûr « couverts » par des EA-18G et protégés par des F-22 o F-15, notamment en Syrie où les troupes de Al Asad commencent se doter de nouveaux équipement russes. Et ça ferai du bien à la publicité d’un avion que n’arrête pas de décevoir lors de exercices.

  2. Ben non colonelMoutarde c’est juste que en condition désertique en cas de crash du F-35c il n’y aura pas de dommage collatéral chez les civiles, rha ils sont fort chez Lockheed-Martin ils pensent vraiment a tout!

  3. Pour moi, c’est un simple entrainement humain et mécanique. Il y en aura surement d’autre en conditions tropicales…
    Pourquoi engager des F35 en Syrie il n’y a pas de besoin, ce serait très couteux et l’appareil n’est clairement pas encore prêt ? Alors peut être une nouvelle opération de com en Syrie comme pour le F22…
    L’armée de l’air us fait déjà le travail sans F35. En attendant une alliance entre l’Otan et la Russie pour détruire l’EI là ce serait une vraie grande nouvelle.

  4. Dans les fait, il est fort possible que les USA veulent testé en zone de combat réel le F-35. Cela pourrait stimulé les vente et, de ce fait, faire diminuer le prix de l’avion pour les américains.

Laisser un commentaire