Air France dans la tourmente

Air France dans la tourmente

Depuis quelques jours maintenant la compagnie nationale française fait les choux gras d’une certaine presse. Loin des pages aéronautiques ou économiques ce sont les spécialistes des faits divers qui s’intéressent à Air France du fait d’un plan de destruction de l’emploi particulièrement mal vécu par le personnel. Il faut dire que ce sont plusieurs centaines de pilotes, PNC, mécanos, et agents commerciaux de la compagnie qui risque de prendre la porte dans les semaines à venir. On parle de deux mille neuf cents postes supprimés.

Alors aujourd’hui les négociations ont pris une tournure dramatique quand plusieurs cadres ont été lâchement molestés par des personnes présentées comme des employés de l’entreprise. Quelque soit le ressenti d’un action sociale on ne peut, et on ne doit jamais en venir à frapper et à humilier ainsi sa hiérarchie. Le dialogue social ne doit jamais être synonyme d’une telle sauvagerie, d’opposition oui, de rapport de force aussi, mais de coups et de violence jamais.

Air France fait parti du patrimoine aéronautique européen, au même titre que la Lufthansa et c’est pourquoi j’ai décidé ici de parler de ce plan de licenciement qui fragilise encore un peu plus une compagnie qui est aussi l’un des porte-étendards d’Airbus et de Boeing, elle qui va bientôt mettre en service ses A350 et 787 Dreamliner.

Alors croisons les doigts pour que la direction de la compagnie puisse revenir à de meilleurs sentiments envers son personnel, et que les auteurs de ces violences soient connus et poursuivis. Le dialogue social n’en sera que plus apaisé. Et pour nous autres passionnés d’aviation ce sera à nouveau l’occasion de voir voler des avions dans la superbe livrée immaculée de la compagnie.

Je dédicace ce sujet à mes amis qui bossent sur les moteurs des avions Air France, ils se reconnaîtront, et savent à quel point je les apprécie et salue leur engagement professionnel au profit de leur entreprise.

Photo © AP

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

31 COMMENTAIRES

  1. vraiment c’est une vraie chienlit a AIR FRANCE !!!!! ne plus respecter la hiérarchie c’est vraiment grave, c’est pour cela que notre pays tourne pas rond.

  2. Sans vouloir mettre tout le monde dans le même sac, il faudrait tout d’abord qu’Air France se débarrasse de sa mentalité « fonctionnaire » au mauvais sens du terme et enfin comprendre que nous ne sommes plus en 1950 où voler était réservé à un élite fortunée. De plus étant une compagnie « d’état »il suffisait jusqu’à présent de « claquer dans les doigts » pour que ce dernier comble les déficits, avec les impôts du contribuable , qui ne pouvait pas toujours se permettre de voler, lui.
    Renault était dans la même situation il n’y a pas longtemps jusqu’au jour où la régie a été privatisée.Regardez cette dernière aujourd’hui. Elle n’a plus rien à voir avec ce qu’on a connu dans le passé.
    Quant à l’attitude des syndicats, il suffisait de regarder les drapeaux lors des reportages à la TV pour s’apercevoir que c’est toujours le même syndicat à l’origine de ces débordements. Les syndicats ne représentent que 8% des travailleurs en France, c’est à dire RIEN! Pourquoi leur laisser un tel champs libre, d’autant plus que ces derniers ont des positions archaïques, arc-boutées sur leur passé dixneuvième siècle et qu’ils constituent un frein plutôt qu’une source de progrès pour leur entreprise.
    Le futur d’Air France? le même que celui qu’a connu la SABENA ( de mes voisins belges que je respecte beaucoup) et qui a pu renaître de ses cendres sous le nom de Brussels Airways. .J’ai déjà eu dans ces colonnes l’occasion de pousser un coup de gueule sur Air France et les tours pendables que cette compagnie m’a joués. Air France ne fait que recueillir les fruits de son irresponsabilité. Il suffit de discuter avec les gens qui voyagent pour leur profession et beaucoup me disent refuser de voyager avec « Air Grèves » et de surcroît plus chère que les autres pour un service pas forcément meilleur.
    TWA ,Pan Am, SABENA ont toutes disparu. Pourquoi Air France serait-elle invulnérable? Quant à moi , je refuse de payer avec mes impôts des gens irresponsables et ….surpayés.
    Je sais que ces propos vont faire réagir, mais je les assume pleinement.
    Bien à vous.

    • cher DOM, j’ai parcouru votre message, et je l’approuve totalement, j’ai 76ans et je suis très en colère de ce qui se passe dans notre pays la FRANCE, nous sommes dans une tourmente infernale, je pense
      surtout a notre jeunesse, enfants, petits enfants.
      quand a cette grande entreprise AIR FRANCE cela fait des décennies qu’elle n’a pas pris les bonnes décisions au bon moment et voila le résultat.

      recevez mes respectueuses salutations

  3. Oui Arnaud, tu as raison de défendre le dialogue social, et celui-ci ne peut effectivement pas passer par de la violence. Mais la belle compagnie Air France est sous les vents de la dérégulation, de la mondialisation, vents qui mettent peu à peu à bas toutes les garanties que les personnels ont acquises. Tout le système social se délite et on s’aligne toujours plus sur les salaires les plus bas et sur les profits les plus élevés. Il est peut-être nécessaire de s’y adapter pour ne pas mourir, mais la société change en profondeur, on sacrifie des générations en les précarisant. Cela permet à l’aviation de devenir un transport de masse , on consomme du voyage comme de la crème glacée mais à quel prix! Ce sont juste quelques réflexions d’un ancien « fonctionnaire » (quelle horreur!), retraité (il y en a encore?) sur le temps présent et ses tendances inquiétantes.
    Pour défendre Air France, je dirais que son service me paraît encore très bon, à en juger par mes voyages récents où sur un vol SAS (belle compagnie historique) on a voulu me faire payer un jus d’orange!!! (d’ailleurs le vol a eu 5h de retard et cela m’a coûté très cher!)

  4. Lamentable. Encore une fois de quoi alimenter le désormais célèbre French Bashing. Air France, naguère fleuron national est devenue une honte suprême ( au même titre que la sinistre SNCM ) par la faute surtout de ses rentiers du ciel, les « pilotes ». je suis désolé pour les « rampants », ceux qui travaillent « pour de vrai »… Mais cette compagnie doit disparaître et se reformer dans le format compétitif et mondialisé. Pas d’état d’âme pour les PNC, de nombreux jeunes attendent de pouvoir voler à leur place. Il faudra quand même penser à museler certains syndicats rouges, véritables « terroristes » du travail 😉

      • La mondialisation est une chance et non une malchance. Cessons de nous abriter derrière cette diabolisation pour tenter de camoufler notre incapacité à nous adapter à un monde qui change, vite et sans nous et c’est bien là le drame d’Air France. Le monde ne nous attend pas. C’est bien ce que je disais plus haut en parlant du dix-neuvième siècle.Un certain Darwin a prouvé que les espèces incapables de s’adapter étaient vouées à disparaître…
        Quant à la soi-disant « défense » des travailleurs par les syndicats !…..je vous laisse la responsabilité de vos propos mon cher Arnaud et ne vous suis certainement pas sur ce terrain là.

      • Arnaud, franchement…vous êtes quelqu’un de très intelligent au vu de vos articles que je suis depuis un bon moment.

        la mondialisation est un train. On y monte pour avancer ou on reste à quai ( voire il nous passe dessus ). Je méprise une forme de syndicaliste rouge, accusant 100 ans de retard, magnifiant le dû et oubliant le devoir. Je ne hais pas les syndicats. J’admire ceux d’outre Rhin….

        En France, ils ne représentent même pas 15% des travailleurs. Et peuvent bloquer un pays. A 48 ans, je tire déjà qq conclusions….

        Bien à vous,

        Olivier

        • Sachez messieurs ( Oliabou et Dom) que même si je ne partage nullement vos convictions je laisse vos commentaires sans les modérer, mon côté syndicaliste attaché à la liberté d’expression et de conscience. Cependant ne sortons pas du sujet qui ici est Air France et non un procès d’intention envers les syndicalistes.

  5. Je crois que se qui a fait radicaliser certains employés, c’est que les dirigeants d’air france, on demandé il y a 1 ou 2 ans a leurs employés de faire plus d’heures (non payées) pour remonter la société ! Et la, on les remercie…en les virant !!!!
    Alors désolé, mais la gouvernance d’Air France est une bande de bon a rien !!! C’est eux que l’on devrait viré ! !!! C’est un coup de poignard dans le dos du personnels qui c’est sortis les doigts pour essayer de remonter la compagnie !
    Franchement, cela fais trop longtemps qu’il n’y a plu de dialogue social dans cette société !!!! Tout est imposé !!! Et après on s’étonne qu’il y ait des grèves……

  6. Je lis souvent vos article mais je n’avais jamais réagi jusque là. Je bosse chez Air France et enfin lire un article qui ne nous démonte pas la tronche tout en disant clairement que les agresseurs ne représentent pas les syndicalistes, je peux vous dire que ça fait du bien. Vous dédicacez à vos amis qui bossent sur les moteurs, je travaille aussi dessus, à Roissy, je ne vous connais pas mais j’apprécie la dédicace.
    Merci Arnaud, ça fait du bien de se sentir soutenu par les personnes qui animent les blogs aéronautiques.

  7. Ces syndicalistes sont des voyous, ils ne méritent que deux choses : le renvoi et la correctionnelle. On fait trop de social dans ce pays depuis 2012.

  8. Bonjour,
    Quelle image détestable nous a été envoyée là!!! Franchement, s’il ne reste que ça comme dialogue possible dans cette compagnie, c’est bien dommage. Malgré tout, la survie de la société est en jeu semble-t-il? Donc, où bien on fait ce qu’il faut pour évoluer, et réembaucher plus tard, ou bien on crève et tout le monde perd son emploi…..là est le vrai sujet je pense. Bien sûr, ce ne sont pas les syndicats qui vont aider à cette mutation, et pour cause, ils en sont incapable. Bon courage aux salariés d’Air France, par contre, choisissez mieux vos représentants syndicaux, car là ce sont des nuls et des voyous.
    Sylvain

  9. Il est tout de même curieux que sur un blog aero bien renseigné, personne n’ait posé la question importante : celle de la concurrence déloyale !
    Et le fait que pour vendre des Airbus à des compagnies étrangères qui pratiquent le chantage entre Airbus et Boeing, nos dirigeants politiques européens acceptent n’importe quelle ouverture de ligne qui concurrence déloyalement nos compagnies européennes jusque dans le moindre aéroport secondaire aujourd’hui…
    Croire que par la vertu d’une mondialisation, chance pour la France, nous pourrons concurrencer les compagnies asiatiques relève d’un doux rêve… elles ne nous feront aucun cadeau…
    Y a-t-il intérêt, bénéfice mutuel à la mondialisation ? Soit il y a alignement sur les systèmes sociaux les plus avancés, soit sur les moins avancés, question de choix.
    Nul doute que tous ces grands professionnels, qui ont su s’adapter et faire de grands sacrifices, eux, futurs licenciés pour payer les fautes (professionnelles) de leurs dirigeants qui sont grassement payés pour faire n’importe quoi (et licencier leurs employés…), pourront se payer l’avion toutes les semaines pour leurs vacances de chômeurs… ? Ah tiens non… ?
    La bêtise des défenseurs de cette mondialisation est sans bornes. Vous avez la mémoire bien courte, ô ministres intègres, conseillers vertueux…
    Si Air France est une bonne compagnie, c’est aussi grâce aux traditions françaises. Pour pouvoir rivaliser avec certaines compagnies asiatiques, il faudrait donc rétablir l’esclavage ? (sauf pour la direction, comme par hasard, à qui profite le crime… toujours aux mêmes. Et ils parlent de dinosaures…)

  10. « Si Air France est une bonne compagnie, c’est aussi grâce aux traditions françaises »…d’irresponsabilité et de m’enfoutisme vis à vis des passagers…. vous voulez dire?…
    Je m’en vais vous raconter un des (nombreux) épisodes de Air Fonctionnaire vis à vis de ses clients .
    Il y a une bonne dizaine d’années, ma fille aînée de F…. de 15 ans doit se rendre aux USA pour passer un mois chez des amis. Je prends mon billet en février pour être sûr d’avoir une place pour juillet. 48 heures avant le départ, je téléphone chez « Air Fonctionnaires » pour confirmer son passage. J’entends au téléphone quelqu’un qui tape longtemps sur son clavier d’ordi, à un tel point que je lui demande s’il y a un problème. Oui, elle est introuvable.Je précise que le billet avait été payé rubis sur ongle. Finalement elle est , paraît-il retrouvée sur le listing.le jour du départ je me retrouve à Roissy et au moment d’enregistrer ma fille pour son vol , retour à la case départ. Aucune trace d’elle. Quant enfin on la retouve sur l’ordi, j’apprends qu’on ne peut lui garantir son vol à cause du surbooking (version officielle)..Je fais part de ma frustration en lui rappelant que ma fille est mineure et que j’ai payé mon billet depuis plusieurs mois. Je demande à ce que cette dernière passe en statut prioritaire: refus de cette « charmante » dame qui retire d’autorité sa valise du tapis roulant et me dit de revenir à 14h00 (le vol était à 15h30) Elle m’assure que cela allait s’arranger du fait qu’elle était mineure.
    Je reviens à 14h00 avec ma fille et bien sûr je trouve une autre collègue qui n’était au courant de rien et qui refuse obstinément d’enregistrer ma fille .L’avion est plein, point barre! Dém…..ez vous avec elle. En réalité l’autre « fonctionnaire » s’était débarrassé de moi pour pouvoir tranquillement finir son service et « refiler le bébé » à sa collègue.
    Finale de l’histoire: je me suis retrouvé avec ma fille mineure dans un hôtel de Roissy, avec une bonne vingtaine de personnes furieuses à qui il était arrivé la même mésaventure, sans aucun nécessaire pour passer la nuit.
    J’ai dû faire la queue devant un taxiphone pour téléphoner aux USA pour tout annuler et demander à mes amis de venir chercher ma fille 24h plus tard. Avertir ma femme que je ne rentrerais que le lendemain. etc etc….
    Bien sûr j’ai eu une compensation financière de la part de la compagnie et l’hôtel m’a été payé : mais que serait-il arrivé si je n’avais pas bénéficié de quelques jours de congés, justement pour accompagner ma fille de 15 ans à l’aéroport? Je demandais un congé sans solde?
    C’est cela le « service à la française »? Depuis, quand je me rends aux USA, je vole exclusivement sur compagnies américaines où je bénéficie d’un service « pro »avec le respect du client-voyageur.
    Je pourrais encore vous raconter bien d’autres mésaventures de la part de cette compagnie, mais le site n’y suffirait pas.
    Je me fiche de la façon dont Air France est gérée . Je suis client et j’attends au minimum le respect de ma carte de crédit. Les américains , eux, la respectent et je n’ai JAMAIS eu le moindre problème avec eux.

    • Et puis ce qui est bien avec les compagnies américaines c’est qu’elles se mettent toujours au niveau des clients non-anglophones. Ou pas. Quand sur un Paris-New York pas une PNC ne parle la langue de Molière, vous vous demandez juste si pour ces compagnies là le passager n’est pas juste un numéro de carte bleue. Alors qu’à contrario sur Air France, que je défendrais toujours bec et ongle, et notamment son système social, les hôtesses et stewarts ont toujours fait l’effort de parler la langue de Shakespeare.
      En même temps vous me direz la défense du français n’est pas très importante dans une société mondialisée. L’anglais est primordial.
      Cela va renforcer encore un peu plus mon anti-mondialisme primaire.

    • Des histoires comme cela, il y en a dans TOUTES les compagnies (ce qui n’empêche qu’elles sont effectivement scandaleuses. Mais c’est là l’effet de votre chère mondialisation mon cher : si la concurrence le fait, tout le monde s’y met !), mes cousins new-yorkais l’ont vécu sur AF et United, et ont été ravis que AF leur rembourse le billet (qui était moins cher que les compagnies us) .
      Quant aux compagnies sud-américaines, vous pouvez oublier la ponctualité et les restrictions de bagages… Mais le service est en général sympa et efficace.
      Le pire étant les compagnies low-cost où vous n’êtes… rien. Le moindre problème, tout, en fait est de votre faute. Je préfère payer plus cher et voyager moins qu’être traité de la sorte.
      J’ai SOUVENT eu des problèmes avec les compagnies us, où vous n’avez aucun droit à part d’entendre « sorry, sorry », and… that’s it !
      Il y a très rarement des PNC parlant français (même sur BA, à part « bonjour, merci, s’il vous plaît… », j’ai continué en anglais…), sauf quand… ce sont des Français, licenciés en France, et travaillant aux EU, notamment sur les vols vers le Canada.

  11. Vous êtes sûrement mal tombé mon cher Arnaud. J’ai pris pas mal de fois Delta airlines et certain(e)s PNC parlent très bien le français.Vous seriez étonné de savoir combien de gens que vous ne soupçonneriez pas parlent la langue de Molière aux USA. La dernière fois que cela m’est arrivé, c’était un « Marine » en faction à l’entrée d’une base militaire que je visitais avec des amis américains et qui m’ entendant parler le français m’a apostrophé et échangé quelques mots avec moi. Etonnant non?
    Cela étant, comme je suis bilingue, cette situation ne me dérange pas. Désolé de confirmer que l’anglais est devenu la langue universelle (Lingua Franca). Il va bien falloir vous y habituer.
    Quant à votre « anti mondialisation primaire » (je vous cite), je suis désolé de vous dire qu’elle ne sert à rien. On n’arrête pas un mouvement aussi puissant. Et puis votre position anti langue de Shakespeare m’étonne venant d’un anglophile comme vous du moins c’est comme cela que vous vous définissez.
    Bien à vous.

    • « On n’arrête pas un mouvement aussi puissant » : la question n’est pas là, demandez à nos cousins Québécois s’ils ont demandé la permission de parler français… ? Pour les anglophones, les autres langues n’existent pas, point. Le tout est de rester libre et pas soumis.
      Je connais beaucoup d’anglophones qui se désolent que la lingua franca ait fait de l’english, du simple english, voire du globish !

  12. Transaéro est en cessation de paiement et arrête ses activités en décembre. Raison: faillite.Les 3 A380 commandés sont mal partis et un avion de cette compagnie est bloqué à Orly pour impayést.
    Air France de son côté renonce à ses Boeing 787. Vous ne trouvez pas qu’il y a comme un air de similitude?….
    Ah oui,c’est vrai, j’oubliais, restons entre nous.Ce qui se passe à l’extérieur ne peut nous arriver.

    • Alors vous préconisez quoi pour Air France ? Que la France se désengage de cette compagnie et laisse des milliers de familles tomber dans le chômage et la paupérisation ? Tout ça pourquoi ? Par dogmatisme économique et libéral ? Pour prouver que le marché a raison et que l’action sociale ne sert à rien au sein d’une compagnie aérienne ?
      Désolé mais je pense qu’il ne faut pas baisser les bras, et perso ça ne me dérange pas si l’état me demande de payer plus d’impôts pour sauver Air France.

    • Je connais bien l’exemple de la Sabena, elle n’est pas du tout renée de ses cendres avec SN Brussels, elle a été liquidé par magouille politico-financière. Pour que quelques faisans fassent une bonne affaire, c’est un symbole de la Belgique qui a été sacrifié avec des milliers de licenciements. Le traumatisme est toujours sensible en Belgique.
      Je préfère de très loin l’approche d’Air France, qui va en effet réduire sa voilure à force de concurrence déloyale (voir plus haut), mais c’est le cas pour toutes les entreprises françaises ! Avec ce système, elle vont toutes passer par là, et nos institutions aussi (Sécurité sociale, chômage, retraites… )
      Il manque une réflexion de fond et une volonté politique…

  13. Entendons nous bien: je ne suis pas un anti Air France! Je suis un anti corporatisme dépassé et arrièré, jugulé par des syndicats (désolé si cela vous hérisse Arnaud) qui s’arc-boutent sur des « acquis »et qui refusent de voir la réalité d’une concurrence exacerbée et que cela ne dérange pas de voir accumuler déficit sur déficit car ils savent que l’état, c’est à dire NOUS avec nos impôts va mettre la main au pot.
    Oui, cela me dérange de subventionner des gens irresponsables. Je n’oublie pas que je suis français et j’en ai plus que marre de voir nos superbes entreprises se faire « démolir »par des syndicats arriérès, une administration irresponsable et tatillonne. Saviez vous qu’aujourd’hui nombre de nos entreprises survivent parce que plus de 40% de leur chiffre d’affaire se fait dans des pays où les charges sociales ne sont pas confiscatoires. Je sais cela va déboucher sur un débat politique qui n’a pas sa place ici, mais parler économie c’est faire de la politique.
    Bien à vous.

    • Au final pour ne pas gâcher ce sujet je vais vous écrire ce que vous avez envie de lire : vous m’avez convaincu, vous avez raison, cessons le dialogue social, faisons uniquement du pognon. C’est comme ça que nous auront un superbe secteur aéronautique civil.

      Bien entendu je n’en pense pas un mot. Au passage je vous rappellerais juste Dom qu’en France toutes les grandes décisions chez Dassault Aviation, Daher-Socata, et Airbus se prennent en partenariat avec ces syndicats contre lesquels vous vous obstinez à vous battre. Des syndicats qui comme chez Air France sont attachés à leur entreprise, mais pas forcément à son patronat et aux méthodes de managements issues de pays où le droit du travail est un concept marxiste donc exclu de la vie économique. Et pourtant ces trois avionneurs demeurent des modèles dans le monde, malgré leur travail aux côtés des grandes centrales (principalement CGT, CFDT, et FO) syndicales.

      Sur ce je ne prendrais plus part à ce débat, ayant écris ce que j’avais à dire. Je laisse aux autres le soin d’apporter la pierre à l’édifice de cette question, quelque soit la position des uns et des autres, mais toujours dans le respect de l’idée du voisin.

  14. Un bogue sur le message précédent parti trop tôt ?
    Air France de 1957, un Allemand qui a été très content d’AIr France lui 😉 !
    Constellation ou Super-Constellation ?
    Il faudrait savoir aussi si nous sommes dans un état de droit ? Ce que vous appelez des acquis, ce sont des lois parfois.
    Il est curieux que ce qui veulent supprimer les acquis ne commencent jamais par eux…
    Dans votre liste vous oubliez l’incompétence de bien des directions ‘à la française’, notamment la chute (voire la suppression) des investissements de recherche-développement pour augmenter les dividendes. Inutile de pleurer contre les syndicats dans quelques années, lorsque toutes ces entreprises seront totalement non compétitives…

Laisser un commentaire