Bientôt un Paris – New York en 40 minutes ?

Bientôt un Paris – New York en 40 minutes ?

Des ingénieurs canadiens présente, un prototype d’avion supersonique, le Skreemr, qui pourrait relier Paris à New York en quarante minutes.

Le projet porte sur avion qui attendrait Mach 10 , soit 10 fois la vitesse du son et d’une capacité d’emport de 75 passagers. Encore un projet qui relance l’espoir de voir un jour un successeur au Concorde mais qui risque bien de ne jamais aboutir.
Ce projet risque de se heurter a bon nombre de problèmes, parmi lesquels :
  • une législation sur la pollution sonore et atmosphérique plus rigoureuse qu’a l’époque
  • un budget de développement colossale
  • un prix du billet astronomique …

L’appareil serait lancé depuis une piste magnétique à presque Mach 4 et allumerait ensuite ses propulseurs au kérosène ou à l’oxygène liquide jusqu’à atteindre une vitesse suffisante pour démarrer son statoréacteur à combustion supersonique.

Celui-ci utiliserait la très grande vitesse de l’avion pour compresser l’air pour une combustion interne, brûlant alors un mélange d’oxygène et d’hydrogène comprimés pour atteindre Mach 10 et donc avaler la distance en New York et Londres en 30 petites minutes.

Depuis le Concorde, plus aucun avion commercial ne peut se vanter demmener des passagers à une vitesse supersonique, c’est-à-dire à une vitesse supérieure à la vitesse du son. Le Concorde proposait le Paris-New York en à peine 3 heures et demi… Aujourdhui les avions mettent au mieux deux fois plus de temps.

6 COMMENTAIRES

  1. L’une des questions qu’il faut se pose c’est de savoir s’il existe un marché pour une telle machine ? Je n’en suis pas convaincu. Mais bon au final ça reste un beau projet d’ingénierie.

  2. Moi je n’y croit absolument pas. Je pense qu’il a deux types d’évolutions à long terme pour les avions civils. Les avions court et moyen courrier propulsés à l’aide de pile à hydrogène. Et les avions long courrier de très forte dimension, avec des conceptions aérodynamiques bien différentes de maintenant (aile volante, aile rhomboédrique). Pour ce qui est de la vitesse, il y a bien de projets, mais je ne vois pas comment les rentabiliser économiquement.

  3. Rien que l’infrastructure (piste magnétique) augmente le coût d’exploitation et limite les destination.
    Pour être rentable, un transport supersonique doit pouvoir utiliser les pistes et aéroports actuels.
    Techniquement à Mach 4, on doit pouvoir déjà allumer un stato.

  4. Ce n’est pas le 1ier projet et cela ne sera pas certainement le dernier.
    Maintenant, existe-t-il un marché pour ce genre de délire ? Moi je dirais que oui, c’est un peu dans l’esprit des voyage dans l’espace pour milliardaire ou ceux que Virgin propose !
    Donc il y aura probablement des personnes ayant trop d’argent pour se payer ce genre de voyage assez inutile, je trouve car si c’est pour les affaires par exemple, internet voyage plus vite !!!

  5. Quel est l’intérêt d’avoir des réacteurs et une catapulte mach 4 pour allumé le stato ?
    D’autant que je ne vois pas comment maintenir un avion au sol à une telle vitesse.
    Enfin la structure de l’appareil ne parait pas adapté au vols hypersonique, il faudrait des ailes légèrement replié vers le bas comme sur le bombardier valkyrie pour garder une portance.

  6. pour l’instant seul le X43 a atteint ces vitesses, un proto jetable de la taille d’une planche de surf. on est encore très loin de pouvoir embarquer une charge utile.

Laisser un commentaire