Les chasseurs embarqués sur l’USS Harry Truman vont-ils frapper Daech ?

Les chasseurs embarqués sur l’USS Harry Truman vont-ils frapper Daech ?

Il y a comme ça des navires qui ne passent pas inaperçus lorsqu’ils franchissent le détroit de Gibraltar. Ce weekend le porte-avions américain USS Harry Truman est entré en Méditerranée, et a mis cap à l’est. Une question se pose alors raisonnablement : l’US Navy va t-elle charger ses chasseurs et chasseurs-bombardiers embarqués de mener la guerre contre l’autoproclamé État Islamique ? Et si oui uniquement au-dessus de l’Irak ou désormais aussi contre des cibles en Syrie ?

Car l’USS Harry Truman est actuellement un des principaux porte-avions de la puissante 5ème Flotte américaine, celle-là même qui traditionnellement opère dans le Golfe et l’océan Indien. Alors que fait-il en Méditerranée ? Sa route habituelle pour rejoindre sa zone de patrouille depuis son port-base Norfolk en Virginie passe bien par le canal de Suez, mais un tel déploiement se fait alors avec une escadre navale complète. Or là le puissant navire américain ne semble pas disposer de tous ses bâtiments d’accompagnement. Dans le même temps une certaine agitation semble provenir des bases navales américaines de la région. Des navires de soutiens se prépareraient-ils à appareiller pour rejoindre le géant des mers ?

Mais surtout les différents observateurs ont remarqué que le porte-avions disposait bien de ses 90 avions et hélicoptères embarqués. Ses principaux avions d’armes étaient des F/A-18C et D Hornet, des F/A-18E et F Super Hornet, et des EA-18G Growler. Bien entendu ces avions sont accompagnés de E-2C Hawkeye de veille radar et d’une multitude d’hélicoptères de soutien et de combat maritime dont des MH-60R Seahawk.
Hornet et Super Hornet sont particulièrement adaptés à la guerre contre les djihadistes de Daech, pouvant emporter une large gamme de munitions guidées dont des bombes JDAM à guidage inertiel et/ou GPS. L’emploi des Growler serait alors plus réservé à des missions de reconnaissance et de brouillage des émissions ennemies qu’à une réelle lutte contre les capacités de repérages des forces djihadistes, celles-ci n’étant pas considérées comme particulièrement importantes. En tout cas pas au point d’engager des « tueurs de radars ».

Quoiqu’il en soit si l’USS Harry Truman demeure en Méditerranée pour traquer et neutraliser les troupes terroristes de Daech cela démontrera la détermination alliée dans cette guerre, un peu plus d’une semaine après les premières frappes menées par l’aviation embarquée française. Une fois de plus les porte-avions démontrent bien qu’ils sont un puissant outil de projection de forces.

Photo © US Navy.

6 COMMENTAIRES

  1. Avec une flotte  »réduite » aujourd’hui à 10 porte-avions, l’US Navy n’arrive plus à avoir une présence constante sur tout les océans comme elle le faisait depuis la Seconde Guerre mondiale. Je me souvient d’un temps ou la 6e flotte avait 2 porte-avions juste pour le lac Méditerranéen 🙂

  2. Il est à noter que les Classe Nimitz tout comme les nouvelles générations de portes avions nucléaire américains (classe Ford) rencontrent des problèmes de taille pour traverser le canal de Panama (c’est d’ailleurs pour cette raison que des travaux d’agrandissement ont été entrepris car ce ne sont pas les seuls) ce qui n’est pas le cas des navires d’escorte. Peut-être que le canal de Suez est une autre route que le cap Horn surtout en cette saison ? Il est certainement accompagné des navires essentiel à ce genre de traversée surtout si il est armé en totalité ? Ce qui n’empêche une petite démonstration de force en passant. 😉

  3. @frederic c’est clair que la flotte se réduit et ceci dû à aux budgets alloués aux guerres en Afghanistan et Irak mais 3 nouveaux classe Ford sont prévus et seulement 2 classe Nimitz seront remplacés. Donc la flotte sera de 11 avec un potentiel de 14 car les « remplacés » seront mis en réserve et non désarmés (sauf pour le Nimitz).
    Il est à noter également que les nouveaux CVN sont prévus pour une durée de vie de 50 ans minimum comme souvent sauf que ceux-ci ont des espaces modulables pour accueillir toutes nouvelles technologies (ce qui pourrait augmenter leur durée de vie) ce que ne pouvait faire les Nimitz !
    Enfin pour l’anecdote quand le dernier Ford (USS ENTERPRISE) sera achevé, il portera le code CVN-80 ! 80 porte-avions (sans compter les 2 d’eau douce), c’est dingue !

Laisser un commentaire