Les Harrier II frappent aussi Daech en Irak

Les Harrier II frappent aussi Daech en Irak

À l’instar des A-10 Thunderbolt II on les disait dépassés et trop gourmands en carburants pour être réellement efficace dans un conflit contemporain, force est de constater qu’il n’en est rien. Depuis la mi-septembre 2015 une demi-douzaine de monoréacteurs d’attaque AV-8B Harrier II attaque des positions djihadistes en Irak à partir de l’USS Kearsarge. Ce sont bien évidemment des avions appartenant à l’US Marines Corps.

Les six McDonnell Douglas AV-8B Harrier II basés sur le bâtiment de guerre amphibie USS Kearsarge ont pour mission première l’appui aérien des troupes terrestres irakiennes en lutte contre les terroristes de l’autoproclamé État Islamique. Pour cela ils opèrent en liaisons radio permanente avec l’armée légaliste.
Selon certaines sources américaines ils appuieraient également les troupes kurdes également en lutte contre les djihadistes.

Par rapport à des avions comme les Rafale, les Tornado, ou encore les F-15E et leurs bombes à guidage laser et/ou GPS, les AV-8B Harrier II de l’US Marines Corps opèrent avec des armes et munitions plus « rustiques ». L’exemple type est le missile air-sol AGM-65 Maverick, une arme à guidage laser et/ou infrarouge particulièrement adaptée à la destruction des blindés et des colonnes de camions. D’autres armes comme la bombe à sous-munition CBU-100 Rockeye II spécialement adapté dans la saturation d’un champs de bataille ou encore des bombes incendiaires.

Cependant comme tous les avions d’attaque moderne les Harrier II des Marines peuvent emporter et tirer certaines bombes guidées tels les GBU-32 et GBU-38. Mais ces armes ne sont pas les principales munitions de ces avions en Irak.

Le déploiement dans le Golfe de l’USS Kearsarge et de ses Harrier II démontre bien que le Pentagone a totalement assimilé le principe selon lequel des avions moins modernes ont aussi leur place dans la guerre contre Daech. Le navire américain et ses avions à décollages et atterrissages verticaux devraient demeurer dans la région jusqu’au lendemain des fêtes de fin d’année.

Photo © US Marines Corps.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

4 COMMENTAIRES

  1. Magnifique photo de ses 2 harriers II . ils sont peut être coûteux ,mais les f35b le seront encore plus ( en acquisition et en heures de vol). Et si l’on peut légitimement penser que le f35(b) est loin d’être apte à de vrais missions de guerre : je pense que l’on Véra encore pour un bon moment les harriers. Les anglais doivent se mordrent les doigts d’avoir vendu aussi vite( aux USA) les leurs .heureusement que la guerre des Malouines ne s’est pas faite aujourd’hui.

  2. je pense qu’avec toute la force aérienne de la coalition, nous allons sur le chemin de la victoire!!!!
    un grand merci a tout les pilotes!!!!!! qui font un excellent travail.

Laisser un commentaire