Des Hawk T Mk-1 de la RAF à l’entraînement en Corse

Des Hawk T Mk-1 de la RAF à l’entraînement en Corse

Voilà à coup sur qui a du les changer : une trentaine de personnels civils et militaires de la Royal Air Force se sont déployés durant dix jours avec cinq jets d’entraînement sur la Base Aérienne 126 de Solenzara en Corse. Les avions en question était bien évidemment des British Aerospace Hawk T Mk-1, l’hyper efficace jet de formation britannique.

Il faut dire que le climat et la météo corses sont très favorables aux missions d’entraînement, même en automne. Cela a donc du être un changement radical pour les formateurs autant que pour leurs élèves plus habitués à évoluer au-dessus du gris ciel gallois de l’île d’Anglesey où est située leur base de RAF-Valley.
Car ces cinq avions appartiennent au célèbre Squadron 208.

Cette prestigieuse unité n’est destinée à l’entraînement que depuis une petite vingtaine d’années. Auparavant elle s’illustra pendant les deux conflits mondiaux, volant notamment sur Hurricane puis sur Spitfire. Au cours de la guerre froide elle conserva son rôle d’unité de chasse mais y ajouta celui d’unité d’attaque au sol et d’appui aérien rapproché. Sa dernière action de guerre remonte à la guerre du Golfe quand début 1991 ses Buccaneer S Mk-2B frappèrent les positions de l’armée de Saddam Hussein.

Deux Hawk T1 de la RAF à l'atterrissage à Solenzara.
Deux Hawk T1 de la RAF à l’atterrissage à Solenzara.

Aujourd’hui le Squadron 208 est une escadrille d’entraînement de réserve et sa venue à Solenzara démontre une fois de plus à quel point la base aérienne française est un joyau pour les missions d’entraînement, et notamment de formation au tir. Les pilotes britanniques ont donc pu du 2 novembre au 12 novembre 2015 se perfectionner au combat aérien à vue.

Gageons que ce genre d’accueil est appelé à se reproduire dans les mois et années à venir. Les conditions d’entraînement automnales et hivernales corses étant particulièrement adaptés aux Britanniques.

Photos © Armée de l’Air.

2 COMMENTAIRES

Laisser un commentaire