Les aéronefs de l’Armada de Chile en 2015 et en image

Les aéronefs de l’Armada de Chile en 2015 et en image

Pour ce nouveau volet de notre série concernant les aviations militaires du monde nous allons tourner le dos (un temps seulement je vous rassure) aux forces aérienne pour nous intéresser à une première force aéronavale : l’Armada de Chile.

Avec une superficie de plus de 750 000 km² (mais aussi un territoire antarctique d’1.2 millions de km²) et un littoral parmi les plus longs et découpés de la planète s’étalant du nord au sud sur une distance de 4300 km le Chili est totalement un pays tourné vers le domaine maritime. Il n’est donc pas aberrant qu’il ait su se doter d’une marine de guerre conséquente. Et donc forcément d’une aéronavale.
Focus sur cette Armada de Chile, dont les aéronefs vous sont donnés dans l’ordre alphabétique de leurs constructeurs.

  • Airbus Defense & Space P-295 Persuader, avion de patrouille maritime, présent fin 2015 à hauteur de deux exemplaires de la version P-295ASW et d’un unique exemplaire de la version P-295MPA.
Airbus Defense & Space P-295 Persuader.
Airbus Defense & Space P-295 Persuader.
  • Bell 206 Jet Ranger, hélicoptère d’entraînement et de liaison, présent fin 2015 à hauteur de deux exemplaires de la version 206AS et de deux exemplaires de la version 206B3.
Bell 206AS.
Bell 206AS.
  • Cessna O-2 Skymaster, avion de surveillance côtière, de liaisons, et de recherche-sauvetage, présent fin 2015 à hauteur de six exemplaires de la version O-2A.
Cessna O-2A Skymaster.
Cessna O-2A Skymaster.
  • Embraer Emb-111 Bandeirulha, avion de surveillance côtière, recherche-sauvetage, et de transport léger, présent fin 2015 à hauteur de quatre exemplaires de la version Emb-111AN et d’un unique exemplaire de la version Emb-111CN.
Embraer Emb-111AN Bandeirulha.
Embraer Emb-111AN Bandeirulha.
  • Eurocopter AS-332 Super Puma, hélicoptère de lutte anti-sous-marine et anti-navire, et de recherche-sauvetage, présent fin 2015 à hauteur de cinq exemplaires de la version AS-332F1 et de deux exemplaires de la version AS-332L1.
Eurocopter AS-332F1 Super Puma.
Eurocopter AS-332F1 Super Puma.
  • Eurocopter AS-365 Dauphin 2, hélicoptère de recherche-sauvetage et d’appui aux opérations polaires, présent fin 2015 à hauteur de quatre exemplaires de la version AS-365F1 et de quatre exemplaires de la version AS-365N2.
Eurocopter AS-365F1 Dauphin 2.
Eurocopter AS-365F1 Dauphin 2.
  • Lockheed P-3 Orion, avion de patrouille maritime et de recherche-sauvetage, présent fin 2015 à hauteur de trois exemplaires de la version P-3Ach.
Lockheed P-3Ach Orion.
Lockheed P-3Ach Orion.
  • MBB Bö-105, hélicoptère de recherche-sauvetage et d’évacuation sanitaire, présent fin 2015 à hauteur de quatre exemplaires de la version Bö-105CBS.
MBB Bö-105CBS.
MBB Bö-105CBS.
  • Pilatus PC-7 Turbo Trainer, avion d’entraînement intermédiaire et avancé, présent fin 2015 à hauteur de sept exemplaires de la version PC-7C.

Pilatus PC-7C Turbo Trainer.
Pilatus PC-7C Turbo Trainer.
Il est à remarquer que les Bell 206 et MBB Bö-105 sont en cours de retrait au profit des Dauphin 2. Les Bö-105 n’assurent d’ailleurs plus de missions polaires. Il en est de même des Cessna O-2 qui laissent petit à petit leur place aux Emb-111 Bandeirulha et aux P-295 Persuader. Si quantitativement parlant l’Armada de Chile va perdre qualitativement parlant elle s’y retrouvera, ainsi va le concept de modernisation des flottes aériennes.

Photos © Armada de Chile.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

4 COMMENTAIRES

    • Ce sont des day-glow, des panneaux spécialement adaptés pour permettre de repérer les appareils écrasés ou atterris en urgence. C’est encore fréquent dans certaines aviations pour les missions d’entraînement, et obligatoire pour les opérations en environnement polaire.

Laisser un commentaire