Un Su-24 Fencer russe abattu par la Turquie

Un Su-24 Fencer russe abattu par la Turquie

Malheureusement, cela devait arriver car actuellement de nombreux avions de combat traversent les frontières de pays étrangers fréquemment. La Turquie avait déjà haussé le ton au sujet de la violation de son espace aérien, ses mises en garde n’auront pas suffi. L’aviation turque a en effet abattu ce mardi matin un Su-24 Fencer russe qui avait violé son espace aérien près de sa frontière avec la Syrie. Les deux pilotes de l’avion se sont éjectés.

L’information a été publiée par les chaînes d’information NTV et CNN-Türk qui citent des sources militaires turques. Les deux chaînes ont diffusé des images de la chute d’un avion militaire en feu dans le ciel, s’écrasant dans les montagnes près de la frontière turque, en face de la province de Hatay, dans le sud du pays. Selon les mêmes médias, ce serait des chasseurs F-16 turcs qui « ont abattu un avion de combat qui avait violé l’espace aérien de la Turquie« .

« Le ministère des Affaires étrangères va prendre les initiatives nécessaires auprès de l’Otan et de l’ONU, au niveau des pays concernés, sur instruction du Premier ministre Ahmet Davutoglu« , ont déclaré les services du Premier ministre dans un communiqué. Selon les Russes, l’appareil « se trouvait exclusivement dans l’espace aérien syrien »

Le 3 octobre dernier, des chasseurs turcs avaient intercepté un avion militaire russe engagé en Syrie qui avait violé leur espace aérien et l’avaient forcé à faire demi-tour. Moscou avait alors mis en cause les «mauvaises conditions météo». L’armée turque avait également abattu le 16 octobre un drone de fabrication russe qui avait pénétré dans le ciel turc.

© Image vidéo NTV

.

Passionné d'aéronautique et formateur en Web et PAO, il est le fondateur, en 1999, de l'encyclopédie de l'aviation militaire www.avionslegendaires.net. Administrateur et rédacteur en chef du blog, il vous fait partager ses avis et coups de coeur (ou de gueule) sur l'actualité aéronautique.

40 COMMENTAIRES

  1. A mon sens, si c’est vraiment un russe, ce n’était qu’une question de temps.
    Espérons le meilleur pour les pilotes ainsi que du sang froid et de la raison pour les dirigeants.

  2. En effet ,ils seraient les alliés de l’État islamique : ils ne s’y prendraient pas autrement . bombardement des positions curde , complicité de la police pour faire rentrer le pétrole de l’EI ,ainsi que les membres de l’EI,et maintenant ils font même la police du ciel en abattant les chasseurs bombardiers Russes. Ils doivent soit être très maladroits soit ils sont clairement dans l’autre camps. PS maintenant j’attends la leçon de morale politiquement correcte de Arnaud qui va m’expliquer que les turcs qui font partie de l’OTAN sont nos amis et pas les russes(qui ne sont pas tout blancs non plus)

    • Une leçon de morale politiquement correcte ? Non juste attendre qu’une enquête neutre (c’est à dire ni pro-Ankara ni pro-Moscou) rende son avis concernant ce dramatique épisode.
      Vous n’avez rien contre le fait qu’une commission d’enquête puisse se prononcer sur la question ?

      • Et l’enquête dira ou expliquera que l’avion russe a volé 20 secondes au-dessus du territoire turque cela justifié de l’abattre ?! Personne n’est dupe, ils ont soutenue les troupes de terroristes qui veulent faire chuter Bachar et en même temps mètres à mal la coalition qu’essaye de former la France en impliquant aussi la Russie. Ce n’est pas un hasard si c’est arrivé maintenant. Les pilotes russes on atterrit en territoire syrien et tués ! Il n’y a de pire aveugle que celui qui ne veut pas voire .

        • Visiblement Arthur25 vous en savez bien plus que moi. N’étant pas expert aéronautique je laisserais les professionnels enquêter et s’exprimer.
          Quand à votre interprétation géopolitique, je ne saurais que trop vous conseiller de la garder pour vous ou d’en faire profiter des sites spécialisés. Ici nous abordons des thèmes aéronautiques.
          Bien à vous.

        • Au delà du viol de l’espace aérien Turc et des opinions partagés en géopolitique…
          Moi y a quand même un truc qui me chiffone dans toute cette histoire car a moins que la Turquie n’ait officiellement déclarée la guerre à la Russie et donc la ils abattent à vue, il me semble que les règles internationales demandent:
          une reco visuel en premier
          puis tentative de prise de contact (radio puis gestuel puis gestuel avion)
          si pas de réponse alors tir de semonce et si toujours pas de réponse là boom…
          Ici y a rien…
          Donc je laisse la géopolitique pour un autre site mais tout de même les turcs jouent à un jeu très très dangereux depuis le début du dossier syrien et je me demande ou sont les ricains dans cette histoire car on voudrait pousser la Russie à la guerre qu’on ne s’y prendrait pas mieux…

  3. Certaine source parle d’un mort et un capturé.. a suivre.

    Pour le reste, déja que les turc ont du se faire tirer l’oreille afin d’engager le combat contre le daesh (la turquie était un de leurs fournisseur d’armes), abattre un avion russe, et un  »allié » dans cette guerre est selon moi une tres grosse bourde. La question redevient entiere, la turquie est elle avec nous ou contre nous?

  4. De là à déduire que la turquie est du côté obscur il n’y a qu’un pas.C’est vraiment malheureux pour l’équipage russe qui agissait pour éradiquer l’obscurantisme.

    • Il faudra tout de même attendre de savoir où exactement était le Fencer au moment de son interception : au-dessus de la Turquie ou de la Syrie. Les avis divergent suivant les deux pays, et bien malin celui qui saura dire lequel dit vrai des deux.

      • Tout-à-fait. Ce qui n’est pas clair dans les déclarations turques c’est si les Su-24 avaient franchi ou allaient franchir la frontière ?
        On peut imaginer qu’en mission CAS, les pilotes étaient plus préoccupés par le sol que par la frontière ?
        J’espère que les Turcs ont des preuves, car ce qui est sûr est que l’épave du Su-24 est tombée en Syrie…

        • À bord de tout avion militaire il y a un bidule qu’on appelle IFF. Les Russes n’ont pas les codes NATO/OTAN. Ça c’est une partie de la problématique, je crois.

  5. Bref, une thèse présente la violation de l’espace aérien turc (à noter que les procédures actuelles ne prévoient pas de détruire l’intrus : heureusement, sinon la France aurait perdu beaucoup d’avions… au-dessus de la Suède notamment !) ; et une autre que le Su-24 a été abattu au-dessus de la Syrie alors qu’il attaquait des positions de rebelles islamistes turkmènes : les F-16 auraient voulu les protéger qu’ils ne s’y seraient pas pris autrement…
    D’après un porte-parole de ces rebelles, ils ont tué les pilotes russes alors qu’ils descendaient en parachute…
    Ce qui est curieux est qu’à part la vidéo, nous n’avons toujours pas d’enregistrement radar ou radio, d’une part ou d’autre, prouvant la position des avions ? Nous ne sommes plus dans les années 50, pourtant ?
    A noter que la Turquie n’a pas invoqué l’article 4 de l’Otan, et a convoqué l’ambassadeur russe : volonté de calmer le jeu ? Il n’y a pas que des islamistes dans l’appareil d’Etat turc non plus.
    Wait & see…

  6. Vraiment dangereux cet acte irresponsable des turcs. Ils sentent que peuvent tout faire car membre de l’OTAN et protégés directement par les ricains >:-( . Même si le Su-24 aurai violé leur espace aérien comme ils réclament ils auraient du l’accompagner (comme font les chasseurs de l’OTAN au Baltique) vers la Syrie, mais jamais, jamais, l’abattre car la Russie lutte contres des « ennemis communs » et ne represente une menace directe à la Turquie. Ça dis beaucoup des vrais intentions de la Turquie face à la guerre contre les islamistes. J’espère que les relations entre Occident et la Russie ne se détérioreront plus à cause cette provocation du faux allié de l’OTAN qui est la Turquie.
    Je sais…pas de politique…. je m’excuse 🙂

    • la, vous marquez des points. Pour confirmé ou infirmé, nous devons attendre une enquete INDEPENDANTE. Perso, je trouve que ce fut une tres mauvaise décision des turc, meme si il y aurait eu violation.

  7. Un avion de ce type évolue à quelle vitesse a ce moment precis?Supposons 800km /h.C’est à dire qu’il faut une vingtaine de secondes pour faire 5 kilomètres.Cela valait il la peine de tirer sur un avion,même s’il a survolé l’intérieur de la turquie de 5 km,sachant pertinemment qu’il ne constitue pas une menace pour la turquie?Prendre le risque de porter atteinte à la vie de 2 pilotes qui combattent le moyen âge est un acte absolument stupide,sans compter que cela peut faire dégénérer la situation russe-turquie,voire déclencher une guerre.

  8. Ce n’est pas une mauvaise décision de la Turquie, mais une erreur, à mon avis.
    Je ne vois pas la Russie laisser cette gifle sans réponse. Quelle sera-t-elle, je n’en sais rein.
    Mais c’est sur, il y aura une réponse.

      • Bingo !
        Des S-400 vont être déployés (au sol) à la frontière turque, des Su-30 en escorte, et une frégate AA à la limite des eaux turques… z’ont pas intérêt à décoller les F-16, y font pas le poids !

        • La suite risque d’être fort intéressante. L’USAF va t’elle déployé des unité SEAD en territoire turc? Verra t-on les B-2 et F-22 en action dans un environnement a leurs mesure? Les Turc vont ils retenté un interception bacler?

          Les prochaine semaine promette d’etre fort interessante. En attendant, les CF-188 ont toujours 2 AIM-9 et 1 AIM-120… Comme depuis le tout début de la mission. Ils devrait etre retiré de la zone apres les fetes, mais les CC-150 et CP-140 resteront eux, et vu les circonstance, je laisserait les CF-188 pour escorté nos gros oiseaux…

  9. C est étrange quand même, la proximité de cet incident et la venu de Lavrov, ministre des affaires étrangère russe, demain mercredi en Turquie. Qui pour le coup, maintenant, est annulé.

  10. Arnaud je suis contient de m’être écarté de notre passion qui nous réuni ici : l’aéronautique . vous aussi vous vous permettez de donner votre opinion au-delà du cadre de l’aéronautique grand donneur de leçon ,je ne suis pas TJ d’accord avec vous mais cela ne m’empêche pas d’apprécier votre travail. Je plaide coupable d’être allé sur un sujets qui ne nous intéresse pas ici.désolé

  11. Bonsoir tous, apparemment les 2 membres d’équipage sont mort ou peut être 1 capturé. Enfin voilà une triste nouvelle. Ce sont des soldats qui se battent pour nous tous même si leurs ordres sont différents de notre façon de combattre. La Turquie n’a jamais été une référence en terme de religion et maintenant je pense qu’ils ont peur d’assumer leur actes ils se réfugie déjà à l’otan pour demander de l’aide ! En terme aéronautique je pense que sa ne ce fait pas entre militaire, les deux ne sont pas en guerre si il voulait faire respecter leur frontière il aurai été plus intelligent de l’escorte à la frontière ou de le forcer à atterrir sur une de leur base au moins sa aurait eu le mérite de montrer leur « force » (qui compte sur des f 15 ricain je rappel). Enfin bref une petite pensée pour les pilotes y aurai pu être français…

  12. Ha la Turquie……..
    Ils avaient le choix, ils ont pris une voie très malsaine à mon avis, mais venant d’un pays, anciennement laïc, maintenant dirigée par des proches, voir très proches, de la « sectes » « frères muslumans », entre les trafics à peine voilés avec Daesh, et leur chantage migrants (anciennement nommés clandestins)-adhésion UE, il y a là un vrai risque….
    Les Russes vont peut être soutenir le PKK, l’avenir le dira, maintenant c’est une tragédie à tous les niveaux, qui ce complique de jour en jour……..

  13. L’avion abattu s’est écrasé en Syrie, les pilotes Russes prisonniers ou abattus par les terroristes en Syrie, pas en Turquie. La Turquie est pro-EI depuis le commencement. L’EI qui casse du Français, en plein Paris. Bravo !

  14. Si l’on en croit la lecture brute de la carte fournie par les médias turcs, la zone incriminée fait entre 2 et 4km.
    Or un SU24 croisant à 8-900km/h traverse cette zone en une grosse dizaine de secondes. On est loin des 5 minutes avancées par les Turcs et des 10 avertissements qu’ils auraient eu le temps de lancer. Mais passons, ce qui est fait est fait, les pilotes ont vraisemblablement eu droit à un sort funeste, et un MI-8 russe de CSAR a été détruit par un missile TOW des rebelles alors qu’il effectuait des opérations de recherche.

    En ce qui me concerne, et quel que soit le résultat d’une éventuelle enquête neutre, je pense que c’est à torts partagés. Les Turcs avaient moult fois averti qu’ils montreraient les crocs en cas de viol d’espace aérien mais n’avaient pas à en arriver à de telles extrémités vu le contexte ultra-tendu et un éventuel « jeu des alliances » avec l’OTAN dont ils font partie, surtout quand ils abritent à Incirlikun contingent de F15C et F16 US… Quant aux Russes, à trop tenter le diable en flirtant avec les espaces aériens souverains (et pas qu’en Syrie !), surtout dans une zone rebelle soutenue par les Turcs, à un moment on risque de tomber sur un mec très sourcilleux et d’y perdre des plumes, et dans le cas présent, un avion.

    L’ennui maintenant, c’est d’éviter une escalade. Or le ministère de la défense russe a fait savoir qu’il poursuivrait ses frappes près de la frontière, que les bombardiers seraient escortés de chasseurs armés, qu’il déployait des SAMs à Latakié (si ce n’était déjà fait car certains indices -notamment des radars d’acquisition de type S400- le laissent présager depuis un mois) ainsi que via le croiseur Moskva, et qu’enfin tout appareil jugé hostile serait abattu.

    • Bonne analyse, réponse normal de la Fédération de Russie vu les circonstances. Cela souleve une question: Les SU-24 ont ils une capacité d’auto défence? Je ne parle pas de chaff et de flare, mais de missiles. Sinon pourquoi ne pas avoir mis en place des chasseur plus tot?

      Pour le reste, j’ose espéré que la turquie sera séverement grondé par l’OTAN, tout comme la Russie si il etait prouvé que le SU-24 a violé l’espace aérien Turc. Bref, un tres mauvaise journée pour touts les partie concernés, et un rappel des danger que présente cette mission.

      Un jeu mortel est en cour et j’ose espéré que ca na va pas continué car si l’OTAN laisse tombé la Turquie, la Russie en fera une bouché, ou pire, si la Russie Réplique, l’OTAN pourrait embarqué dans une logique de guerre. Une partie de moi voudrait bien voir ce que valent les rafales, CF-188, F-22 et Typhoon contre de vrai avion Russe piloté par de vrai russes, mais je préfere voir cela en exercice amical…

      Ne lle prenez pas mal, mais un avion de chasse, c’est aussi fait pour du air air, mais je trip pas a l’idée de vrai combat… J’ai tout confiance en nos pilotes canadien et aux AIM-120C BVR et AIM-9X, mais face a des flanker hyper agile… meme le F-16 qui est plus agile que les hornet pourrait y laisser des plumes…

      • Le Fencer a une capacité limitée d’autodéfense par le biais de missiles R60 (AA8 Aphid), mais jusqu’à présent sur les photos de Latakié, je n’en ai vu aucun de monté. Cela pourrait changer dès demain, et au-delà, c’est la présence des 4 SU30 qui se trouve désormais justifiée.

        L’OTAN se retrouve de toute façon prise au piège de ce jeu dangereux par l’acte d’Erdogan, car en ce moment où certains (dont Hollande) souhaitent une collaboration avec la Russie, cet incident grave peut être vu comme un geste hautement contre-productif qui torpillerait toute possibilité de rapprochement russe avec la Coalition par effet boule de neige. Et bis repetita, la communauté internationale resterait plus divisée que jamais sur le cas syrien. Un conflit, je ne pense pas.

        L’OTAN pourrait-elle se trouver contrainte à se désolidariser de la Turquie en cas d’escalade ? Un scénario digne de Tom Clancy qui pourrait réjouir le Kremlin, mais envisageable après tout, la diplomatie 2.0 d’aujourd’hui est vraiment volatile… En revanche je n’imagine pas sérieusement un conflit généralisé.
        Quelques escarmouches bilatérales entre Turquie et Russie peut-être, car les règles d’engagement de l’OTAN sont claires : un pays membre est défendu par l’alliance si ce dernier est agressé. Or aussi désagréable que puisse être cette éventuelle incursion russe de quelques secondes, c’est la Turquie qui a tiré sur un appareil qui aurait certes violé son espace mais nullement menacé son territoire.

        Espérons que les intéressés sauront garder la tête froide et que nous n’aurons pas à voir d’autres actualités similaires dans les jours à venir. C’est certes fascinant pour tout passionné d’aviation militaire ce qui se passe, mais enfin on s’en passerait volontiers.

    • En théorie une escorte ou même des missiles d’autodéfense AA ne sont pas nécessaires, l’EI ne disposant pas d’aviation ni de moyens AA suffisants pour menacer des avions à réaction.
      Et cela représente des surcoûts considérables à chaque sortie, donc (jusqu’à présent) c’eût été bête de gaspiller de l’argent et du kéro à défendre des avions en zone sûre…

      • Parfaitement d’accord. Cependant, on peut noter que les quatre SU30 vantés comme multirôles ont été pour l’instant uniquement employés comme chasseurs de supériorité aérienne armés de missiles air-air, et avaient été vraisemblablement convoyés sur place dans ce seul but. Au cas où…
        On les avait beaucoup vu dans les premiers jours de frappes, par paire, accompagnant les SU24 et SU34, puis plus guère, car de l’aveu du ministère de la défense russes les cieux étaient sûrs.
        Jusqu’à présent, comme vous dites.
        Pour la même raison, les USA ont envoyé des F15C à Incirlik. Au cas où, aussi.

        C’est tout de même fou cette histoire, on redoute des escarmouches air-air alors que l’ennemi (plus ou moins commun) n’a aucun moyen aérien !

    • Le scénario est connu, on vire le dictateur, on extermine Daech, on ressemble toutes les différentes factions des rebelles, on organise des élections et un nouvel état démocratique est né.
      C’est oublié, que une parties des différentes factions des rebelles ne peuvent pas se supporter. Donc l’ennemi commun disparu, ils se feront la guerre.
      C’est oublié, les rivalités ethniques ou religieuses et les vieux comptes à régler de l’époque de Bachar.
      C’est oublié que les autres puissances régionales, Turquie, Iran et Arabie Saoudite ou autres vont vouloir étendre leur zone d’influence en armant l’une ou l’autre faction rebelle.
      Et surtout, c’est oublié que ce pays aura connu plus de 50 ans de dictature et une guerre civile, alors espérer qu’une classe politique va émerger et adhérer à un système démocratique comme nous le connaissons.
      Autant écrire une lettre au père Noël pour qu’il vienne avec un état démocratie clé en main dans sa hotte.

  15. Beaucoup d’incohérences des turcs.erdogan dit à la presse qu’il ne savait pas que l’avion était russe.Donc un missile est tiré contre un avion sans savoir s’il est civil ou militaire. (??!!)Grave! Les sommations,rendues publiques, sont en turcs.Qui donc va les comprendre? Le langage en aviation est l’anglais,encore faut – il que tous soient sur la même fréquence.Le pilote rescapé a fait savoir a la presse qu’ils n’ont pas quitté le ciel de Syrie.Les règles d’interception n’ont pas été respectées.L’intercepteur doit établir le contact visuel et,soit accompagner l’aéronef à la frontière soit lui « dire » de le suivre en faisant un large virage.La turquie n’étant pas en conflit avec une puissance possédant une aviation,tirer sur un avion pour une incursion (a savoir si elle est avérée )de 15 secondes,sans avoir d’information sur cet avion est un acte d’une extreme gravité.De toute evidence c’était un acte d’agression délibéré qui aura des conséquences.

Laisser un commentaire