À peine arrivés les Mirage 2000N de relève frappent Daech

À peine arrivés les Mirage 2000N de relève frappent Daech

Ce samedi 5 décembre 2015 trois avions d’attaque Dassault Mirage 2000N sont arrivés en Jordanie. Les équipages de ces monoréacteurs ont pour rôle d’assurer la relève de leurs collègues présents dans la région afin de bombarder les positions de l’autoproclamé État Islamique. En moins de 24 heures après leur arrivée sur le théâtre d’opérations les trois avions et leurs tandems pilotes-NOSA avaient pris part à des opérations contre les forces djihadistes. Ils ont ainsi prouvé que les techniques françaises d’acclimatations sont parmi les plus efficaces.

Partis de leur Base Aérienne 125 d’Istres en région marseillaise en après-midi les trois Mirage 2000N ont rejoint la Base Aérienne Projetée en Jordanie dans la soirée, non sans avoir été ravitaillés en vol par un Boeing C-135FR. Immédiatement ils ont été configurés afin de pouvoir rapidement prendre part aux missions contre les forces terroristes de Daech. Des missiles air-air Magic 2 y ont été gréés.
C’est donc à vitesse grand V que les biplaces français étaient parés au décollage.

En fait dès le premier soir l’un d’entre eux prenait les airs pour une mission de frappe ciblée contre un dépôt pétrolier ennemi situé en Syrie. Accompagné de deux Mirage 2000D l’équipage du Mirage 2000N frappait cet objectif au moyen de bombes à guidage laser GBU-24, des armes particulièrement puissantes notamment vis à vis des GBU-12 habituellement employées par les avions français. Il semble que l’intégralité du site ait été détruit lors de cette frappe nocturne.

Le lendemain matin les deux autres Mirage 2000N participaient à une mission d’appui aérien rapproché, au moyen cette fois-ci de bombes GBU-12 plus « classiques ». Ils avaient pour mission d’appuyer des forces terrestres irakiennes accrochées par des combattants de Daech. On ignore le combien d’entre eux ont été neutralisés, mais les deux avions sont revenus sans encombre en Jordanie.

Cette très grande réactivité des équipages de Mirage 2000N est aussi la preuve que nos mécaniciens font un travail remarquable dans des conditions climatiques très différentes de celles rencontrés en métropole. Avec cette opération Chammal l’Armée de l’Air démontre quotidiennement qu’elle est une des forces aériennes majeures sur la planète.

Photo © Armée de l’Air.

12 COMMENTAIRES

  1. Bonjour,

    Petite suggestion qui pourrait s’appliquer à l’ensemble des articles du site traitant le militaire :

    A chaque fois, en tout cas à 99%, nous avons un renvois vers la fiche du ou des appareils traités dans celui-ci.

    Il serait pas mal de faire la même chose avec l’armement non? Pas forcement aussi détaillées que pour les appareils avec l’historique complet. Mais comme le site est une « base de données » des avions militaires passés et présents, pourquoi pas étendre cela à ce qu’ils transportent?

    En tout cas merci pour votre travail.

    Cordialement

    • C’est effectivement quelque chose que l’on pourrait envisager dans les semaines et mois à venir que de mettre en place un dossier technique sur les armements air-sol. Merci de la suggestion. 😉

  2. J’aimerais, comme l’a fait la rédaction, souligné l’excellent travail exécuté par le personnel au sol (  » rampants  » ), mécanicien d’entretient, avionique, armement et tous les techniciens associés à ces équipes formidables. Ce sont ces femmes et ces hommes qui nous montrent vraiment ce qu’est « l’Esprit de Corps « . Bravo !

  3. Certains sites internet annonce que la France est a court de bombe, je voulais savoir si c’est vrai ou si c’est une intox ? Car si c’est vrai d’ou viennent ces GBU 24 ?

    • Cette « info » sur une éventuelle pénurie de munitions de la part de l’Armée de l’Air a été rapporté par quelques médias très sérieux (et des centaines d’autres nettement moins) mais pas tant repris finalement que cela hors le web. Surtout le ministère de la défense n’a pas, à ma connaissance, confirmé cela. Il semble donc que cette pénurie en soit demeuré au stade de fantasme de la part de ceux qui voudraient discréditer l’intervention française contre les djihadistes.
      En outre la France n’est pas seule dans la région, elle peut s’appuyer sur ses alliés américains et britanniques.

    • Je crois que le premier journal à avoir abordé ce sujet ou lancé ce sujet plutôt, c’etait sur le site d’ « Atlantico ».
      Néanmoins, avec celui-ci, il faut toujours prendre leurs infos avec des « pincettes » car c’est un journal à polémique et surtout quand il s’agit de la France.
      Mais bon, je reste septique sur le fait qu’une éventuelle pénurie de munitions.
      Et surtout avec tous les alliés qu’il y a dans le secteur en ce moment, il y aura bien quelqu’un pour prêter un peu de sel !! 😉

  4. À propos de la photo de couverture, si ces trois (3) « N » sont bien ceux parti pour une base quelconque, ils y sont allé « tout-nu», pas de AAM seulement leurs 30mm ?!?

    • Les 2000N n’ont pas de canon, pas plus que les D et B, seuls les monoplaces de défense aérienne en possèdent ;). C’est donc en effet vraisemblablement nus qu’ils ont été convoyés si la photo correspond, cela dit il n’y avait là aucun péril vu que le survol des eau internationales et des pays alliés (Israel / Jordanie) est sûr.

    • Primo comme dit auparavant les 2000N n’ont pas de canon-mitrailleur, et deuxio ils n’ont pas non plus besoins de missiles air-air étant donné qu’ils opéraient dans l’espace aérien international en convoyage et ne survolaient que des états amis de la France, et aucun territoire aux mains des forces de Daech.

Laisser un commentaire