Fin des essais en vol pour le Sukhoi T-50 russe

Fin des essais en vol pour le Sukhoi T-50 russe

L’annonce officielle a été faite par le ministère russe de la défense. Le prototype d’avion de combat russe de nouvelle génération Sukhoi T-50, aussi connu comme PAK FA, vient de terminer sa phase d’essais en vol. Il faut savoir que cet aéronef pourrait bien être le premier avion furtif conçu et réalisé en Russie à dépasser le stade expérimental, ce qui permettrait à ce pays de rattraper son retard vis à vis des États-Unis.

Cette campagne d’essais en vol aura donc durer près de six ans, le premier vol du PAK FA remontant en effet à janvier 2010. Cette durée que l’on peut juger longue pourrait attester en fait d’un avion réussi, certainement similaire aux standards actuellement en vigueur en Occident. Les cinq avions de pré-série auront permis de valider toutes les clauses du cahier des charges.

Mais surtout le Sukhoi T-50 devrait devenir entre 2017 et 2020 le véritable premier avion de combat multirôle à entrer en service en Russie depuis les biréacteurs Mikoyan-Gurevitch MiG-29 et Sukhoi Su-27 datant de l’ère soviétique. En effet tous les avions entrés en service depuis n’étaient que des sous-versions et améliorations de ces deux chasseurs de légende.

Alors oui le poids des responsabilités a pesé sur les épaules des ingénieurs de Sukhoi, la Russie ayant un besoin impérieux en chasseurs de nouvelle génération, notamment afin de rééquilibrer un peu la balance vis à vis de son éternel adversaire : l’OTAN. À Moscou beaucoup insistent sur le fait que le T-50 serait supérieur sur bien des points au Lockheed-Martin F-22 en service dans l’US Air Force. Cela reste cependant à prouver.

Il demeure une incertitude dans l’avenir : la Russie exportera t-elle, à la différence de l’Amérique, sa technologie furtive vers des pays amis ? Rien n’est moins sûr.
Quoiqu’il en soit le Sukhoi T-50 devrait dans les mois et années à venir donner quelques sueurs froides aux généraux occidentaux, si ses qualités sont à la hauteur des attentes.

Photo © agence Tass.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

28 COMMENTAIRES

  1. Merci de ne pas se focaliser que sur la production occidentale. Un ancien article parlait de l’Inde qui semblait être mécontente des performances du chasseur russe.programme d’ont ils sont partenaires; nous verront bien d’ici 10 ans quand l’Inde participera à des exercices internationaux avec le t50…

    • La raison pour laquelle il y a très peu d’article sur les productions vient du fait que la Russie perdure encore la culture du secret et les seules sites russes qui en parlent sont assez partisans, voire de propagande.
      Concernant l’Inde, ils sont mécontents de la disponibilité des Su-30 mais pas de leurs perfos il me semble.

      • Pour les SU 30 d’accord avec vous mais pour le T50 c’est apparemment différent. La furtivité était en deçà des attentes; bien qu’il soit très difficile d’avoir des infos valable sur de tels sujets. Donc à voir …

    • bonjour,

      je sais que ce site fait de très belles infographies mais les infos qu on y trouvent sont souvent douteuses, plus que partisanes. Les fonds viennent directement de l état russe. De la à dire que l état russe est au comité de rédaction il n y a qu un pas.

      • Tout à fait d’accord avec Hugo. D’autant que Sputnik est souvent totalement à côté de la plaque quand ses propagandistes se plantent sur la nature des avions occidentaux. Ils semblent incollables sur les avions russes mais réussissent le tour de force de confondre F-15 et F/A-18.

  2. on a tendance a sous estimer les aéronefs soviétiques en attendant le T 50 sera a la hauteur!!!!
    le mig 29 et mig27 on fait leurs preuves!!!!! souvenez vous de la position cobra avec le mig 29

    • Mais les Mig et SU ont perdu tous leurs combats face aux avions occidentaux. Et encore le mois dernier ou un SU n’a pas fait le poids face à un F-16. Vous me direz que c’était un bombardier, je vous répondrai alors que les F-16, F-18 sont aussi des bombardiers et que cela ne les empêche pas d’être d’excellents chasseurs.

      • Non seulement, c’est un bombardier mais en plus un bombardier obsolète (le Su25) et qui en plus lors de cette mission, il semble qu’il n’était équipé d’aucun missile air-air.
        Le Su-34 est l’avion le remplaçant, mais ils n’en ont ps assez pour retirer les su-25 du service.
        Comme je l’avais commenté dans le sujet correspondant, c’est comme si nous, nous avions encore les jaguar en service et qu’on les envoyait en Syrie.

  3. Il me semblait que l’Inde avait participé au développement du T-50.
    Par contre, je ne sais plus si c’est directement dans la conception ou de manière financière ?
    Si tel était le cas, ils ont dû certainement prévoir quelques oiseaux pour eux.
    Enfin, je repense à l’article avec 3 des plus beaux oiseaux modernes de combat maintenant le T-50 serait le bienvenu sur la prochaine mais bon là, il coulera encore beaucoup d’eau sous les ponts avant que cela arrive ! Surtout si les dirigeants russes et occidentaux se considèrent encore et toujours comme des adversaires !!!

    • Oui les dirigeants peut-être mais pas les citoyens occidentaux et russes. De voire les moscovites déposer des fleurs spontanément devant l’ambassade française après les attentats du 13 novembre : c’était très émouvant et touchant ; merci du fond du coeur.

  4. Un bel oiseau que à différence du F-22, est conçu comme multirôle(voire omnirôle) tout en gardant des hautes performances a-a, donc par sa polyvalence on dirait que c’est déjà supérieur d’une certaine manière au Raptor. Cependant ses réacteurs provisoires manquent de fiabilité et les réacteurs définitifs ne seront encore disponibles pendant longtemps. Les indiens se plaignent notamment du peu de transfert de technologie pour tout ce qu’ils ont payé et ils auraient participé au programme en ce qui concerne les matériaux composites.

  5. Perso, je me méfie de tous ces appareils dit « furtifs », soit disant des monstres de technologies, mais dont le prix reste si onéreux qu’on pourrait payer une escadrille de chasseurs plus traditionnel avec…
    Sans compter qu’on sait tous que la furtivité passive ne tient pas la durée, que l’évolution des radars est plus rapide que celle de la furtivité, et par conséquence, qu’un appareil qui mise toutes ses cartes sur la furtivité a de bonne chance, en plus d’être onéreux, d’avoir une obsolescence bien plus rapide qu’un chasseur plus traditionnel.

    Personnellement, je me porte plus sur les Su-35 / Mig-35 qui sont des évolutions modernes des Su-27 / Mig-29, avec des technos modernes, ou des appareils comme le Rafale, que des F-22, F-35 et T-50, dont les besoins ne correspondent pas aux types de conflits actuel, et qui sont dimensionné pour une 3éme guerre mondiale qui ne peut arriver de par la dissuasion nucléaire.

  6. Tout à fait d’accord avec vous. Surtout qu’en air air un avion furtif radar en marche : c’est un sapin de Noël invisible avec toutes les guirlandes allumées. Il vaux mieux compter sur de la détection passive ( osf it) porté 70km) et là la furtivité ne sert plus à rien ( furtif aux ondes pas invisible) . après la furtivité pour de la pénétrations en territoire ennemi OK mais il y a d’autre solution : vol basse altitude avec suivi de terrain. Et c’est sans compter avec les futurs radars ou osf( infrarouge)

  7. je trouve au contraire que le site sputnik est très bon sur l’aéro bien meilleur que beaucoup de blog, et nettement plus neutre concernant les avions russes.

  8. Je trouve étrange que les russes n’aient pas travaillé « autant » la signature IR de leurs réacteurs, ils sont quand même connus pour produire de sacrés brûleurs…Comparé à la sophistication en la matière du F22 Raptor !
    Et tous ces beaux avions, technologiquement parlant ne pèseront pas grand chose si un conflit général arrive avec l’emploi d’arme IEM en haute altitude ! Certes ils ont des composants « durcis » mais ce ne sont pas des cages de Faraday!
    Le futur est en développement dans les bureaux d’études, furtivité, supériorité aérienne, sans pilote…Pour moins cher et c’est là que ce trouve le nerf de la guerre !!!

  9. Quant à la furtivité, c’est le vrai mouton a 5 pattes.
    N’importe qui ayant un minimum de bases en physique sait qu’on laisse forcément des traces, des que l’on développe une force, ou que l’on consomme de l’énergie. Savoir la détecter n’est qu’une question de temps. (qui est déjà peut être arrivé… ceux qui sont en mesure de détecter ce genre d’appareils ne vont peut être pas le crier sur les toits…)

Laisser un commentaire