L’avenir australien du Lightning II en question

L’avenir australien du Lightning II en question

Une fois n’est pas coutume ce sont des élus qui ont cette fois-ci le destin local du Lockheed-Martin F-35 Lightning II entre les mains. Les sénateurs australiens dissèquent actuellement le plan d’acquisition des soixante-douze F-35A destinés à la Royal Australian Air Force. Il faut savoir que celui-ci est le plus gros, en matière financière de l’histoire du pays.

On comprend donc mieux les préoccupations des sénateurs australiens. D’autant que là-bas aussi les énormes retards du programme passent mal, la presse (et pas uniquement spécialisée) s’est faite une spécialité de descendre en flèche l’avion multirôle américain. Pour autant ses éventuels concurrents ne sont pas encensés.

Il faut dire qu’avec un coût total de 16 milliards de dollars ce contrat est un engagement très fort pour la RAAF. Jamais l’Australie n’avait auparavant dépensé une telle somme pour acheter du matériel de défense. Or certains sénateurs avancent que les soixante-douze F-35A ne seront pas suffisant pour remplir leur rôle de 2020 à 2050-2055, une rallonge de commande serait alors envisageable.

Sur le papier les premiers F-35A australiens devraient être opérationnels d’ici cinq ans. Alors que dans le même temps seuls deux avions sont actuellement en possession de l’Australie, et encore ils n’ont pas encore quitté le territoire américain, servant à la formation des futurs instructeurs.

La future histoire australienne du F-35A n’est donc pas encore pleinement écrite. Réponse entre mai et juin 2016 quand les parlementaires australiens rendront leur rapport.

Photo © Lockheed-Martin.

9 COMMENTAIRES

  1. À mon avis, ils auraient intérêt à garder plus longtemps encore leurs Super Hornet.
    Sur la photo, j’adore les charges sous ailes d’un avion furtif, 2 missiles, 4 bombes et zéro réservoir!

  2. Dans 20 ans tous ses pays prisonniers de ce programme vont avoir un réveil douloureux: perte de capacités ,budget militaires vampirisé ,pour certains perte des compétences à réaliser et produire un maillon essentielle de leur stratégie (militaires mais pas que). Un f15 Silent E aurait été parfait ( s’il avait été produit).

  3. Sur cette photo il a vraiment de la gueule. Bien sur c’est la version C qui est plus proportionnée avec des ailes au dimension « normales ».
    Pour l’Australie des F/A-18E/F Block III Silent Hornet seraient plus efficients et plus multirôles que cet avion qui est incapable de faire la chasse ou incapable de faire l’appui rapproché…. on dirait pour le moment plutôt nulrôle 😉

Laisser un commentaire