Super Étendard Modernisé, un futur retraité encore très actif !

Super Étendard Modernisé, un futur retraité encore très actif !

La dernière photo choisie pour cette année 2015 est celle d’un avion qui doit théoriquement quitter le service actif l’été prochain : le Dassault Super Étendard Modernisé. Et c’est bien ce théoriquement qui est important. Car force est de constater que le vénérable monoréacteur d’attaque embarqué sait encore se montrer utile à la Marine Nationale. Quid alors du retrait du service du Super Étendard Modernisé, alors même que celui-ci mène actuellement une partie des missions de frappes contre l’autoproclamé État Islamique en Irak et en Syrie. Seule le futur proche nous le dira.

SEM-GBU_MN

Il est à remarquer que l’avion représenté ci-dessus a été saisi le mardi 22 décembre 2015 sur le pont du Charles-de-Gaulle quelques secondes avant son catapultage pour un raid aérien contre un centre logistique des forces djihadistes. Voyez la bombe à guidage laser GBU-49 (encore) sous l’aile.

Photo © Marine Nationale.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

18 COMMENTAIRES

  1. Surement le prix horaire pour des taches qui ne justifient pas forcement l’emploi d’un rafale.
    Il y a déjà plus de rafale M dans l’arsenal que le CdG peut en contenir.

    • Je pense qu’on a usé jusqu’au bout les derniers SEM, ils ont été fabriqués pour être utilisés d’autant plus que leurs coûts ont beaucoup diminués étant donné que c’est un avion en fin de carrière.
      Quand il n’y aura plus qu’un seul modèle avion de combat chez les marins, les rais fixes vont encore diminuer. En utilisation, une mission effectuée jusqu’à présent par 2 SEM pourra être largement assurée par un seul Rafale, sous réserve que la Royale ait l’habitude de faire faire une mission par un seul aéronef, question de sécurité, peut-être que kk1 pourrait nous renseigner là dessus.

  2. Je viens de regarder une vidéo sur cet vénérable avion que vous pouvez ici :
    https://youtu.be/n48UaREdI7I?t=2m15s

    Comme un commentaire sous cette vidéo, je me demande : quelle est cette fumé/vapeur que l’on peut apercevoir vers 2:15 ?

    Me dites pas que c’est une sorte de réchaud pour prendre en lunch en plein vole ! 😀
    (Je fais ici référence au commentaire de la rédaction de que vous pouvez trouver sous cet article http://www.avionslegendaires.net/2015/12/actu/chasse-helvete-bientot-operationnelle-24-heures-24/ et plus précisément à cette vidéo http://www.dailymotion.com/video/x1cjy1j_120-secondes-les-forces-aeriennes-suisses-ne-sont-disponibles-que-pendant-les-heures-de-bureau_fun !)
    😀

    • C’est la condensation de l’air due à un refroidissement venant probablement de la clim.
      Ce sketch helvète me fait toujours rire, même après N visionnages!

    • Principalement les SEM devraient rejoindre des collections privées et des musées, pas le MAE puisqu’il en possède déjà un, ou être sauvegardés comme Gates Guards. Les autres s’il en reste devraient malheureusement finir entre les mâchoires des engins de ferrailleurs.

        • Aucune chance, ces avions sont tout de même d’une génération trop ancienne. Je vois mal le ministère de la défense les revendre à une force aérienne X ou Y.

        • Je pense qu’au niveau fatigue structurelle, ils sont à bout, d’autant plus que ces avions ont la capacité de tirer des missiles ASMP donc il faudrait enlever tout ce qui concerne le nucléaire dans le système pour être exportable.
          Donc comme a écrit Arnaud, quelques uns iront aux musées et aux écoles de formation aéronautique, le reste sera ferraillé

  3. Sympa cet avion et solide, bref inoxydable aux intempéries et années ! Une de mes premières maquettes dans les années 60 fut cet aéroplane de chez Heller, un casse tête pour l’ado que j’étais car nombreuses étaient les pièces mobiles proposées avec un système de filerie à l’intérieur des éléments en plastique ! Meilleurs vœux pour l’année 2016

    • Les marins brésiliens ont déjà leurs Douglas AF-1 Skyhawk dont ils se déclarent régulièrement très contents. D’autant qu’il y a peu d’interopérabilité entre les marines brésiliennes et françaises.

      • Le skyhawk ne peut pas faire du air air me semble t’il alors que les SEM ont le magic 2 en autodéfense ; et d’une façon générale il me semble que les SEM sont des avions moin vieux que les vénérables Skyhawk, donc avec un réel plus pour la marine brésilienne.

  4. Les pilotes de SEM s’entraînent sur le porte avion brésilien quand le Charles de Gaule n’est pas disponible; je pensais que nos SEM s’intégreraient très bien sur le San Paolo car c’est sur ce même navire qu’ils ont démarré leur carrière à l’époque où il s’appelait encore le Foch ,donc pour moi l’interopérabilité était inscrite dans les gênes .

Laisser un commentaire