Tornado et Typhoon britanniques vont frapper Daech en Syrie

Tornado et Typhoon britanniques vont frapper Daech en Syrie

Ce mercredi 2 décembre 2015 au soir la coalition internationale contre les positions syriennes de l’autoproclamé État Islamique s’est encore agrandie. Les parlementaires britanniques ont décidé d’autoriser le déploiement de chasseurs-bombardiers de la Royal Air Force destinés à assurer des missions de bombardements contre les forces djihadistes implantées en Syrie. Ils opèreront depuis la base de RAF-Akrotiri sur l’île de Chypre en Méditerranée orientale.

Officiellement ce sont donc six chasseurs multirôles Eurofighter Typhoon FGR Mk-4 et deux à quatre biréacteurs de pénétration Panavia Tornado GR Mk-4 qui devraient débuter leurs frappes aériennes dans les prochains jours.
Ce sera le véritable baptême du feu pour les Typhoon dans ce conflit contre Daech, eux qui au-dessus de l’Irak n’avaient réalisé que des missions de supériorité aérienne… malgré l’absence de menace aérienne.

Ces frappes aériennes permettront aussi de vérifier de manière concrète ce que nombres d’observateurs anglo-saxons (pas toujours les plus objectifs reconnaissons-le) concernant le Typhoon : il serait capable d’être omnirôle, au même titre que le Dassault Rafale français. Si tel était le cas ce serait une révolution, aucun avion de combat opérationnel américain ou russe ne l’est actuellement.

Typhoon-FGR4_RAF

Mais surtout la Royal Air Force va une fois de plus faire reposer son action au-dessus du champs de bataille sur les épaules de ses vénérables Tornado d’attaque, des avions conçus dans les années 1970 et engagés dans tous les conflits depuis le milieu des années 1980.

Tornado GR Mk-4 et Typhoon FGR Mk-4 ont en commun d’utiliser plus ou moins le même arsenal air-sol, composé de bombes à guidage laser / GPS des types Paveway III et IV.
Mais surtout les Tornado sont pleinement aptes à l’emport de six à huit missiles air-sol légers Brimstone, de redoutables armes dans la lutte contre les blindés et les colonnes de véhicules.

Il est intéressant de voir que l’engagement britannique dans cette deuxième phase de la guerre contre Daech s’est faite crescendo. Après le déploiement de la frégate HMS Defender (D36) aux côtés de la mission Arromanche 2 puis de la mise à disposition de RAF-Akrotiri aux bénéfices des avions de l’Armée de l’Air, cette décision d’engagement des parlementaires britanniques montre bien que les attentats du 13 novembre à Paris ont eu un impact considérable sur l’opinion britannique.

Photos © Royal Air Force.

14 COMMENTAIRES

  1. La RAF dispose encore de moyens et de modes d’actions très efficaces !
    Les bons vieux Tornado assurent tout comme les Hurricanes de la 2eme guerre mondiale malgré l’évolution des technologies !
    « Mais surtout les Tornado sont pleinement aptes à l’emport de six à huit missiles air-sol légers Brimstone, de redoutables armes dans la lutte contre les blindés et les colonnes de véhicules ».

  2. Gode save the typhoon ! Les plus gros détracteurs du rafale vont peut-être nous prouver que le typhoon est multirole ! A voir si il ferons des missions avec les tornado dans la formation ou si ils vont lâcher les bêtes seuls ! J’espère au moins qu’ils se rendent comptes qu’ils n’étaient vraiment pas crédible avant.

  3. Je suis un peu perplexe quant à l’affirmation qu’aucun appareil américain n’est omnirôle…
    Les F-18 Hornet et Super Hornet me semblent correspondre à cette catégorie.

    • Ton point de vu ce défend les super hornet sont assez polyvalent mais je sais pas si ils sont apte à toutes les missions faut aller refouiller les caractéristiques de la bête ! Arnaud une idée ?

    • @Marcel, +1
      Le F-18 peut faire du reco (pod Sharp) en étant armé A/A et A/S. Il ne lui manque que du nuc, et il n’a pas l’équivalent du Spectra, ni de fusion de données.
      Quant au Typhoon, dans l’état actuel des choses, il n’est pas encore à ce niveau, à mon humble avis

    • Les F-18 ou F-16 par exemple, son multirôle. Mais le seul omnirôle (capable de réaliser plusieurs missions au vol sans besoin d’être reconfiguré, voire plusieurs missions au même temps) est le Rafale. Il faut voir si le Typhoon devenir omnirôle ou seulement multirôle.
      Sinon bonne nouvelle de voir la RAF totalement engagée dans les attaque, dommage que la Luftwaffe et l’AMI ne font pas pareil.

  4. On dirait bien que le tyfoon devient un avion à tout faire ( com un mirage 2000-9;pas encore com un rafale).c’est une bonne nouvelle pour la royal air force qui ne pourra pas conter sur ses f35 avant longtemps (ce n’est que mon humble avis).je crois beaucoup plus au potentiel d’un tyfoon arrivant à pleine maturité pour la RAF qu’a un f35 export.d’où la nécessité pour une nation puissante comme la grande Bretagne de ne pas abandonner son industrie aéronautique militaire ( ce n’est peut-être pas trop tard(coopération avec la France)).

    • La coopération Royaume-Uni France ne se fera plus pour ces générations d’avions. Le rafale est arrivé quasi à sont top et correspond parfaitement au besoin français. On se rapproche doucement de l’objectif d’un seul type d’avion pour nos armées ce qui va forcément améliorer leurs performances. Pour le Royaume-Uni sa ne sera pas le cas, en plus du développement « allonger » du typhoon ce rajoute le très coûteux f35 qui sera pas OK avant un moment. Avec moins de fierté dans les états on aurai surment pu profiter pleinement du couple rafale typhoon pour ce compléter. L’Allemagne aurait aussi pu bénéficier de ce duo performant. Le rafale reste le seul omnirole le typhoon n’est pas encore à ce stade et le sera peut-être jamais

  5. L’angleterre se devait de réaliser des frappes « médiatiques » si elle veut vendre son Typhoon qui est devenu omnirole depuis son retrofit AirSol.
    Le Rafale jouissait d’une énorme publicité sur ses capacité qui ont une importance énorme sur ses ventes et sur son image. L’UK devait réagir pour espérer vendre un Typhoon qui n’arrivait pusà se vendre dpeuis un long moment face à un Rafale en forme.
    D’un point de vue politique l’arrivée de l’UK enSyrie est une bonne chose, et Daesh va commencer sérieusement à se faire taper sur la tête avec toutes ces attaques aériennes qui se multiplie. D’ailleurs Daesh semble comprendre que le combat est perdu puisqu’elle a demandé à ses futurs jihadistes d’aller plutot en Libye. Espérons que nous irons là bas avant que ça ne dégénère … mais je doute que nous en ayant retenu la leçon puisque personne ne parle d ela Libye, devenu le nouvel el dorado de Daesh qui ne compte que 2000 hommes sur place mais qui pourrait voir ce chiffre multiplier par dix d’ici 2 ans si on ne fait rien maintenant.

Laisser un commentaire