Le X-Wing, un chasseur galactique pas comme les autres !

Le X-Wing, un chasseur galactique pas comme les autres !

À quelques jours de l’évènement le plus attendu par des millions de passionnés dans le monde, à savoir la sortie de l’épisode VII de la saga Star Wars intitulé « Le réveil de la Force« , je vous propose de sortir un tout petit peu de notre champs habituel pour nous intéresser non pas à un avion mais à un vaisseau spatial. Et quel vaisseau, puisqu’il s’agit ni plus ni moins que du chasseur standard de l’Alliance. Alors une question me taraude: s’il existait réellement, le X-Wing mériterait-il le qualificatif de chasseur légendaire ? Je crois bien que définitivement ce serait un grand et franc oui.

Alors que dire du X-Wing : avec sa fameuse aile mobile en X dotée de canons laser d’extrémité, son long nez, ses couleurs chatoyantes, et puis aussi son cockpit biplace en tandem, il ne ressemble vraiment à aucun avion. Ou plutôt à beaucoup en même temps. Et on peut aisément se dire que le génial Georges Lucas a du s’inspirer de bon nombre d’avions de sa jeunesse et de son temps.

La tenue des pilotes de X-Wing elle-même est inspirée de celle portée à l’époque par les pilotes de l’US Navy évoluant sur McDonnell F-4 Phantom II. Mais d’autres détails trahissent les inspirations aéronautiques du père de Star Wars : le collimateur coupé par Luke Skywalker juste avant que celui-ci ne bombarde l’Étoile Noire, la position du droïde R2-D2 en place arrière à l’air libre comme sur les biplans du passé, ou encore l’atterrissage à la verticale de l’appareil comme le ferait un Harrier. Autant de détails parmi des dizaines d’autres qui trahissent bien l’attrait de Lucas pour les choses de l’air.

Alors oui je n’ai pas honte de le dire, je suis un fan de Star Wars, et je ne pouvais pas passer à côté de l’idée de vous rappeler à quel point le X-Wing a pu marquer l’inconscient collectif. Vivement la sortie du film !!!

Illustration © Reuters.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

35 COMMENTAIRES

  1. Et saviez-vous que la position des canons du X-wing était inspirée des sidewinders placés en bout d’aile du tout nouveau F-16 (à l’époque). Qu’à son tour le X-wing a inspiré le Viper de Battlestar Galactica, Viper qui lui-même deviendra le surnom donné par les pilotes américains au F-16. Et en 2015, l’ultime (?) version du F-16 s’appelle à son tour Vipère, l’année même de la sortie de l’épisode VII. Si ce n’est pas boucler la boucle ça.

    Alors définitivement oui le X-wing a bien sa place parmi les chasseurs légendaires.

  2. Vivement le 16 !!!
    Bon film à toi Arnaud et tes enfants, je présume et bon film à tous les passionnés !
    Que la force soit avec Avionslegendaires comme dirait l’autre 😉

  3. « Alors oui je n’ai pas honte de le dire, je suis un fan de Star Wars »
    Non, ce serait plutôt ceux qui n’aiment pas SW qui devraient se cacher! o:)
    Pour revenir à X-Wing, étant donné que les ailes ne servent pas à grande chose dans l’espace, il serait plus sécurisant d’être compact comme…un Tie!
    J’en profite du sujet pour poser une question collégiale, dont je n’ai pas encore de réponse: Pourquoi certains Jedi (et même Sith) disparaissent à la mort (obiwan, yoda, Dark Vador) mais pas d’autres, Qi-Gon, Dooku ?

    • Vader ne disparait pas, son corps est brulé par son fils sur la lune forestière d’Endor. Concernant cette capacité de volatilisation, une explication est donnée par Yoda à la fin de l’épisode I quand il s’adresse au jeune Obi-Wan.
      Non la vraie question est de savoir pourquoi Obi-Wan, Yoda, et Anakin apparaissent en « fantôme » et non Qi-Gon Jin ?

        • Oui explication tout à fait plausible d’autant plus que une autres’ explication est que Luke est le dernier des chevaliers Jedi (sa sœur a théoriquement le pouvoir mais ne le développe pas) donc mise à part les « fantômes », il n’a aucune source d’inspiration Jedi donc le savoir doit probablement se transmettre de cette manière.

    • Les ailes servent carrément, car le X wing doit pouvoir être efficace aussi en thermosphère, le TIE est bon en espace mais dés qu’on s’approche de la planète , du fait de son manque de portance il est moins bon

    • Techniquement le X-wing déploie ses ailes en dogfight, à la capacité de se déplacer à l’hyperluminique et bénéficie d’un écran protecteur.
      Le Tie lui n’a ni le champ protecteur et ni la capacité à se déplacer en hyperluminique sauf pour un, celui de Dark Vader.
      Néanmoins ce sont incontestablement le deux chasseurs mythiques de la saga !

  4. Vous savez tous peut-être pourquoi on entend les explosions lors des batailles dans l’espace…parce que sans, ça ne donne rien comme ambiance, dixit le réalisateur (je crois).
    Autre incohérence technique, les moteurs allumés des croiseurs intergalactiques pendant leur déplacement dans l’espace

    • Vous savez que Star Wars est une œuvre de science-fiction, et c’est ce second mot qui est important. Nous savons aussi que le sabre laser est impossible, mais c’est aussi une part de la magie créée par Lucas.

    • En soi, les moteurs allumés ne sont pas forcément une incohérence à partir du moment où ils vont d’un point A à un point B. Même s’il est possible de « courir sur son erre » comme le font les vaisseaux actuels, maintenir la poussée (en supposant un carburant en surabondance voire quasi-infini comme du nucléaire) permet de drastiquement réduire le temps de trajet, et en plus d’adopter une trajectoire plus rectiligne (nécessité réduite de compenser l’attraction des astres) !

  5. Bravo pour vos commentaires passionnés. Une question cher Arnaud : A propos d’inspiration, les vaisseaux Naboo, d’aspect chromé et avec des fuseaux moteurs fins et réguliers ne te font-ils pas penser au Hughes aircraft XF-12?

  6. Bonjour chers passionnés, juste pour vous dire : ALLEZ LE VOIR !!!
    C’est l’un des meilleurs et cela aurait pu être le meilleur si il n’y avait pas « L’empire contre-attaque » !!!

  7. Bon alors je l’ai vu, et sans nullement le spoiler il met une sacrée belle claque. C’est à mon sens le meilleur volet de la saga depuis l’Empire contre-attaque. Et quelle gueule ils ont fait au X-Wing.

  8. Bien qu’il ne soit qu’un « speeder » amélioré, je trouve que le Snowspeeder est le plus beau.

    Par contre je me suis souvent demandé quelle qualité de vol offraient ces ailes en X dans « la vraie vie »… Théoriquement ça supprime le besoin d’une dérive arrière non ? Donc même si la traînée est supérieur elle ne doit pas l’être de beaucoup.

    • J’ai testé sur un jet RC, et franchement, pas super. Ont a pas poussé le concept, c’est un trip de créé a A a Z l’avion. Pour un masse et une dimension semblable a un hornet RC, il volait tres mal, la trainée due au ailes en X diminue le temps de vol et la vitesse, et pas juste un peut. Surement que refaire cela en 2016 il volerais mieux, en 15 ans j’ai appris pas mal sur la physique lié a l’aéronautique

  9. Par rapport aux capacités au combat des chasseurs de SW, et en plus général de la sci-fi spatiale, le GROS GROS défaut systématique est que l’apesanteur et les distances importantes ne sont pas prises en compte :
    – Le combat a peu de chances de se dérouler en face-à-face : dans un espace où horizontale et verticale n’ont pas de sens, les flottes s’affronteraient plus logiquement sur des plans différents, voire sur tous les plans à la fois ;
    – Dans ce cas, les ennemis ne sont plus en face mais tout simplement partout. Comme il n’y a plus d’impératif aérodynamique pour imposer une forme particulière au cockpit, ce serait plus judicieux de faire un habitacle le plus ouvert possible pour assurer un champ de vision maximal, donc tout l’inverse du cockpit du XWing qui offre un champ de vision très limité !

    – Les vitesses des vaisseaux sont énormes, même en passant en vitesse lente… Pour comparaison, la vitesse relative de ISS par rapport à la Terre est de 7.66 km/s. A cette vitesse, les pilotes commencent à peine à distinguer le vaisseau en face qu’ils l’ont déjà croisé (ou percuté) !!!
    Dans ces conditions, l’essentiel du combat doit avoir lieu en BVR, ou utiliser des canons lasers dépourvues de temps de trajet.

    – Petit aparté sur la séquence de course-poursuite dans une ceinture d’astéroïdes dans le 2 : dans la plupart des cas, ces astéroïdes sont espacés de plusieurs km à plusieurs milliers de km ! L’échelle réduite que l’on voit sur les dessins du système solaire nous trompe beaucoup sur la densité et les dimensions de ces zones… Ca laisse de la place pour se faufiler ^^

    Mais bon, le XWing reste un des plus beaux vaisseaux spatiaux du cinéma, et puis ne l’oublions pas : c’est de la fiction 🙂

Laisser un commentaire