André Turcat, pilote d’essais du Concorde, est mort

André Turcat, pilote d’essais du Concorde, est mort

C’est une figure légendaire de l’aéronautique française qui nous a quitté ce lundi 4 janvier 2016. L’ancien pilote d’essais André Turcat est décédé à l’âge de 94 ans, chez lui à Aix-en-Provence. Lui qui symbolisa pendant longtemps les vols d’essais « à la française » laisse derrière lui une belle et grande carrière.

Ancien élève de Polytechnique, promotion 1940, il intègre l’Armée de l’Air à la Libération. Pilote de Dakota en Indochine il devient en 1951 pilote d’essais après avoir suivi le cursus de l’EPNER. Et c’est là que la légende Turcat nait : il fait décoller pour la première fois le Gerfaut en 1954 puis le Griffon l’année suivante.

Mais c’est véritablement en 1969 qu’André Turcat connait le succès populaire en devenant le pilote d’essais attitré du programme Concorde franco-britannique. Désormais le grand public connait le nom de ce pilote d’essais.

Une dizaine d’années plus tard il se lance dans la politique et devient député européen. Turcat cofonda notamment l’ANAE, l’ancêtre de l’actuelle Académie de l’Air et de l’Espace.

Pour avoir eu la chance de le rencontrer je peux vous affirmer que c’était un homme de qualité, au-delà de son activité aérienne. Quelqu’un qui aimait parler des belles choses de l’air, avec toujours le mot juste.

André Turcat nous manquera.

Photo © San Diego Air & Space Museum.

 

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

7 COMMENTAIRES

  1. une grande figure de l’aviation Française qui nous quitte!!!!! une génération
    de pilote qui a beaucoup travaillé pour donner au mot aviation toute sa valeur avec humilité et respect. je présente a toute sa famille mes sincères
    condoléances.

  2. Chose que l’on sait peu sur André Turcat : quand il a pris sa retraite de l’aviation, il s’est consacré à l’art et en particulier à l’art sacré. Il a obtenu un doctorat d’histoire de l’art. Sa thèse était sur Étienne Jamet, sculpteur français condamné par l’inquisition. Elle a été publiée : près de 400 pages. J’en ai un exemplaire.
    J’ai eu la chance de rencontrer par hasard André Turcat à l’abbatiale de Pontigny. Il m’a accordé de visiter l’église avec lui. Un moment que je n’oublierai jamais. J’ai été impressionné par ses connaissances en art sacré.
    Une page de ma jeunesse se tourne. Il a passé le mur du son sur Gerfaut deux jours après ma naissance. J’avais sa photo dans ma chambre quand j’étais jeune…

  3. Un grand monsieur en effet, en plus de son exceptionnelle carrière, ce qui frappait quand on le rencontrait, était sa grande modestie.
    R.I.P.
    Sincères condoléances.

  4. Un grand monsieur de se qui est pour moi l’âge d’or de l’aviation, beaucoup de risque pris pour une évolution du domaine aéronautique aussi rapide. Effectivement triste janvier après mr galabru….

  5. Merci pour cette grande aventure qu’était ta vie.

    Je penserais toujours à toi en admirant mes deux Concorde de la grande maison d ‘ Aubervilliers …

    Mnbee from LFLX

Laisser un commentaire