Les hélicoptères de sauvetage au cœur du drame des 2 Alpes

Les hélicoptères de sauvetage au cœur du drame des 2 Alpes

Une fois encore les hélicoptères de sauvetage ont démontré qu’ils étaient totalement irremplaçables en montagne. Ce mercredi 13 janvier 2016 en après-midi une avalanche a fauché un groupe de skieurs parmi lesquels des adolescents lyonnais et leur professeur sur le domaine des 2 Alpes, nécessitant le déploiement d’un très important dispositif dont rien moins que quatre hélicoptères de sauvetage. La majorité de ceux-ci était des Eurocopter EC145 appartenant à la Sécurité Civile et à la Gendarmerie Nationale.

Rapidement arrivés sur zone les deux premiers hélicoptères jaunes et rouges, respectivement Dragon 38 et Dragon 69, ont pu prendre en compte les premières victimes blessées. Un enseignant a rapidement été évacué par les airs vers l’hôpital de Grenoble distant d’une soixantaine de kilomètres et hyper spécialisé dans les polytraumatismes liés aux accidents de la montagne.

Un appareil du SAMU38 a également participé aux opérations d’évacuation sanitaire. Plusieurs victimes sont en grande détresse médicale, leur pronostic vital étant engagé.

Dragon au milieu de l'intervention aux 2 Alpes.
Dragon au milieu de l’intervention aux 2 Alpes.
Dans le même temps un autre EC145, portant les couleurs de la gendarmerie celui-là, a été déployé par la préfecture avec une caméra thermique afin de rechercher d’éventuels survivants sous la couche de neige de l’avalanche.
Il a permis de guider les secouristes, et notamment les gendarmes spécialistes du PGHM ainsi que les guides-secouristes de la station des 2 Alpes.

Au moment où ces lignes sont écrites trois skieurs ont déjà trouvé la mort dans cette avalanche :  deux lycéens et un touriste ukrainien. Plusieurs de leurs camarades sont eux blessés, dont certains donc grièvement. Les adolescents et leurs encadrants venaient du lycée Saint-Exupéry sis dans le quatrième arrondissement lyonnais.

C’est le premier accident majeur de la saison hivernale 2015-2016 dans les Alpes françaises. Il est d’autant plus marquant qu’il impacte des adolescents en sortie scolaire.

Photos © AFP.

4 COMMENTAIRES

  1. Il ne faut pas se leurrer, avec pareille météo la qualité du manteau neigeux est franchement mauvaise.
    À la saison des randonneur, succède celle des skieurs.
    Merci aux Dragons et autres Choucas de continuer de tournoyer au dessus de nos têtes à veiller sur nous et nos proches.

  2. Les hélicoptères servent aussi pour déclencher des avalanches de façon préventive, en larguant une charge au dessus des masses neigeuses, lorsque l’accès par les pisteurs ou par un petit téléphérique n’est pas possible.

    • Cependant il faut signaler que ces hélicos ne sont jamais ceux de la Sécurité Civile, les stations de sport d’hiver ayant alors recours à des machines privées spécialement louées pour l’occasion. Ces déclenchements préventifs d’avalanche sont considérées comme des mesures de sécurités relevant de la responsabilité des stations et des sociétés en charge de l’exploitation des pistes.

Laisser un commentaire