Pourquoi n’y a t-il pas de Mustang II dans l’arsenal aérien américain...

Pourquoi n’y a t-il pas de Mustang II dans l’arsenal aérien américain ?

15

Voilà une question qui me turlupine depuis très longtemps. Chacun ici connait le Corsair II, le Texan II et même le Lightning II, beaucoup ont déjà entendu parler du Globemaster II et du Skytrain II, mais alors pourquoi donc n’existe t-il aucun avion de combat américain qui soit baptisé Mustang II ? L’héritage du North American P-51 est-il si lourd que ça à porter ?

Car après tout depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale les responsables de l’US Air Force et de l’US Navy sont devenus les champions des suites d’avions. D’autant que le P-51 Mustang est certainement un des avions de combat américains les plus connus de l’Histoire et les plus respectés, notamment pour les coupes franches qu’il apporta à la Luftwaffe et à la Regia Aéronautica après son arrivée sur le théâtre européen.

Alors pourquoi par exemple le Lockheed-Martin F-22A, que Washington-DC présent comme le meilleur chasseur de supériorité aérienne du moment, s’appelle Raptor et non Mustang II ? Le F-35 reprend bien le nom de baptême du Lockheed P-38 contemporain du Mustang.

Je sais bien que ma question peut sembler complètement débile mais je vous assure qu’à chaque présentation d’un nouvel avion américain j’espère voir arriver un Mustang II. Un jour peut être… ou pas.

Photo © US Air Force.

15 COMMENTAIRES

  1. Etant un avion tellement extra à l’époque peut-être que l’USAF a fait la même chose qu’en NBA où lorsqu’un joueur emblématique arrête sa carrière, il « accroche » son maillot » au wall of fame !
    Sinon question tout à fait pertinente et plein de bons sens !
    La question pourra-t-elle se poser pour le TOMCAT ?
    ps : faut pas oublier le Thunderbolt !

  2. Je pense que l’avion qui aurait pu briguer le titre de Mustang II aurait été le F16 Falcon !
    Très maniable, assez puissant pour sa taille, et surtout caractéristique pour son entrée d’air en demi-lune sous le fuselage, qui n’existe nulle part ailleurs ! (1. à ma connaissance^^. 2. les copies japonaises ne comptant pas)

    Mais personnellement, je suis assez partisan de la nouveauté dans les noms, je n’ai jamais été trop fan des baptêmes en II, qui selon moi manquent cruellement d’originalité ! (et comprennent un gros risque pour l’avion moderne qui doit être à la hauteur de son illustre ancêtre !)
    Autant, faire des suites quand il s’agit d’une lignée d’appareils (comme le Globemaster, où les bombardiers en ~fortress), je comprends, mais pour le Lightning II je reste perplexe…
    Enfin, il s’agit d’un avis personnel, une question de goût 🙂

  3. Il me semble que « Mustang » est la désignation anglaise de ce chasseur (Mustang I, Mustang II, … ).
    Je crois même que le chasseur lui même correspondait à une demande des Anglais.
    A signaler aussi dans la liste: le A-10 ThunderBolt II. 😉

    • Le P-51 est parti une commande des anglais pour faire construire le P-40 chez North american. Dutch Kindelberger avait répondu qu’il pouvaient construire un meilleur avion. C’était pas difficile, le P-40 est un des meilleurs exemples d’une aérodynamique primitive, qui le fait déclencher aux basses vitesses, comme d’ailleurs le D520, ou le Mig 3.. . Il s’est d’abord appellé A-36, car l’armée américaine a utilisé des crédits disponibles pour un avion d’assault, A = Attack, alors que P = Pursuit (intercepteur). D’ou sur les premier models des mitrailleuses dans le nez, qu ont disparu ensuite.

  4. L’USAF va donner les nom selon le role de l’avion. P-47 etait un bon tueur de char, le A-10… Le P-38 un redoutable chasseur et aussi bon pour l’attaque au sol… ce que devrait ou devait etre le F-35. Le mustang, c’est le summum de la chasse de la seconde guerre mondial (pour les usa), a titre de comparaison, meme le F-15 et le F-35 ne pourrait selon moi atteindre le meme statue de légende.

        • Ça dépend des bimoteurs. Le Dornier Do 215 et le Heinkel he 219 ont été de très très bons chasseurs et pourtant ils étaient bimoteurs. Idem pour le De Havilland Mosquito et le Nakajima J1N.

      • Le P-38 est le seul bimoteur qui ait pu affronter des monomoteurs en combat tournoyant. En virant à grande vitesse et basculant en jouant sur les régimes des moteurs. La tactique fut reprise au Viet-Nam par les Phantom.

        • Non non des He 219 allemands ont eu à affronter en dogfight des Spitfire britanniques et des P-51D américains, et s’en sont très bien tirés. D’ailleurs malgré une production assez limitée le bimoteur de chasse de nuit allemand était très craint par les pilotes alliés.

  5. Pour moi, la raison est qu’il faudrait un successeur du même constructeur.
    Les Corsair I et II étaient des Vought
    Les Lightning appartenaient à Lockheed. Entre nous, j’aurais déjà nommé le F-22 Lightning II au lieu d’attendre l’avion le plus cher de tous les temps…
    Pour le Mustang II, ça aurait pu être le F-108 Rapier et dans une moindre mesure le F-100, il y avait aussi le Vigilante mais c’était plus un bombardier qu’un chasseur, idem pour le Walkyrie.

    • Ceci est évident car je pense qu’au-delà de l’aspect aéronautique il faut prendre en compte le droit des marques et le dépôts des noms commerciaux. Logiquement seule l’entreprise qui a construit le premier exemplaire (ou celle qui l’a racheté) est en mesure de pouvoir juridiquement utiliser la même dénomination sur un appareil de combat. En ce sens un nouveau Tomcat ne pourrait être qu’un appareil de chez l’actuel Northrop-Grumman.

      • En plus de la question de propriété du nom, il y a le côté identité voire fierté de chaque constructeur, étant donné que adopter un nom c’est rendre hommage à l’avion concerné et surtout au savoir-faire de son constructeur

Laisser un commentaire