Deux Mirage 2000D transférés de Barkhane à Chammal

Deux Mirage 2000D transférés de Barkhane à Chammal

Passée totalement inaperçue en France l’arrivée de ces deux Dassault Mirage 2000D sur la Base Aérienne Projetée n’a pourtant rien d’anodine. Ce vendredi 19 février 2016 les deux avions de combat ont atterri en Jordanie, mais à la différence des avions venus jusque là ils n’avaient pas décollé de France mais du Niger où ils participaient à l’opération antiterroriste Barkhane. Un redéploiement qui en dit long sur l’importance de la force Chammal dans les opérations extérieures menées actuellement par la France.

Il aura donc fallu un peu plus de trois heures aux équipages des deux avions pour réaliser ce vol de transit entre la Bande Sahélo-Saharienne et le Proche-Orient. Un vol presque historique.
En effet jusque là l’Armée de l’Air n’avait jamais transféré d’avions de combat entre les deux théâtres d’opérations. Un changement qui pourrait faire mentir une certaine presse spécialisée francophone, pourtant habituellement de très grande qualité, qui laissait encore très récemment sous-entendre que Chammal serait prochainement servi uniquement par des Rafale tandis que Barkhane regrouperait les Mirage 2000.
Si c’est le cas c’est mal parti.

En outre les équipages de ces deux Mirage 2000D n’ont pas mis bien longtemps à s’acclimater. En effet dès ce dimanche 21 février au soir ils ont participé à une mission de frappes aériennes de précision contre Daech au-dessus du territoire irakien.

Alors ce transfert serait-il synonyme d’allègement du dispositif aérien dans l’opération Barkhane ?
Peu probable en fait, simplement les hyper-précis Mirage 2000D ne sont plus si utiles que ça dans les missions contre les forces djihadistes dans la BSS depuis l’apparition des Mirage 2000C armés de bombes GBU-12. De ce fait ces biplaces peuvent être réaffectés à des missions plus dans leurs cordes, comme la guerre contre Daech.

Photo © Armée de l’Air.

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire