Les aéronefs de l’Ejército del Aires en 2016 et en images

Les aéronefs de l’Ejército del Aires en 2016 et en images

Pays frontalier de la France, ami et allié de longue date, l’Espagne dispose d’une véritable tradition aéronautique. Ce n’est donc pas un hasard si sa force aérienne, l’Ejército del Aires fait aujourd’hui figure de modèle dans le monde entier. Malgré une taille plus réduite que certaines de ses alliées elle a su se moderniser au fil des années jusqu’à être actuellement une de celles dotées d’un des parcs aériens les plus intéressants du vieux continent.

Focus donc sur cette Ejército del Aires en grande partie tournée vers les missions de service public mais également tout à fait apte à soutenir des actions de guerre aux côtés de ses alliés de l’OTAN et de l’Union Européenne.

Les aéronefs ne sont pas données dans l’ordre alphanumérique du système de désignation espagnol, mais dans celui alphabétique des constructeurs.

  • Aérospatiale SA-330J Puma, hélicoptère de recherches et sauvetage en mer, présent début 2016 à hauteur de cinq exemplaires de la version HD.19.
Aérospatiale HD.19.
Aérospatiale HD.19.
  • Airbus A310-300, avion de transport de personnels et de hautes personnalités, présent début 2016 à hauteur de deux exemplaires de la version T.22.
Airbus T.22.
Airbus T.22.
Airbus Defense & Space T.21.
Airbus Defense & Space T.21.
  • Beechcraft F33 Bonanza, avion d’entraînement primaire, de sélection, et de liaisons, présent début 2016 à hauteur de 20 exemplaires de la version E.24.
Beechcraft E.24.
Beechcraft E.24.
  • Beechcraft King Air 90, avion de liaisons, d’entraînement multimoteur, et de soutien d’état-major, présent début 2016 à hauteur de six exemplaires de la version E.22.
Beechcraft E.22.
Beechcraft E.22.
  • Boeing 707-320, avion de ravitaillement en vol et de soutien opérationnel, présent début 2016 à hauteur de deux exemplaires de la version TK.17.
Boeing TK.17.
Boeing TK.17.
  • Bombardier 415, amphibie de lutte contre les feux de forêts, présent début 2016 à hauteur de quatre exemplaires de la version UD.14.
Bombardier UD.14.
Bombardier UD.14.
  • Canadair CL-215T, amphibie de lutte contre les feux de forêts, présent début 2016 à hauteur de 14 exemplaires de la version UD.13.
Canadair UD.13.
Canadair UD.13.
  • Casa C-101 Aviojet, avion d’entraînement avancé et de présentation officielle, présent début 2016 à hauteur de 66 exemplaires de la version E.26.
Casa E.26.
Casa E.26.
  • Casa C-212 Aviocar, avion de transport léger, présent début 2016 à hauteur de huit exemplaires de la version T.12.
Casa T.12.
Casa T.12.
  • Casa CN-235M, avion de transport tactique et de recherches-sauvetages en mer, présent début 2016 à hauteur de 18 exemplaires de la version T.19.
Casa T.19.
Casa T.19.
  • Cessna Citation V, avion d’espionnage aéroporté et de cartographie aérienne, présent début 2016 à hauteur de trois exemplaires de la version TR.20.
Cessna TR.20.
Cessna TR.20.
  • Dassault Falcon 20ECM, avion de calibration radar et d’entraînement à la guerre électronique, présent début 2016 à hauteur de deux exemplaires de la version TM.11.
Dassault T.11.
Dassault TM.11.
  • Dassault Falcon 900B, avion de transport de hautes personnalités, présent début 2016 à hauteur de cinq exemplaires de la version T.18.
Dassault T.18.
Dassault T.18.
  • Enaer T.35 Pillan, avion d’entraînement primaire et intermédiaire, présent début 2016 à hauteur de 34 exemplaires de la version E.25.
Enaer E.25.
Enaer E.25.
  • Eurocopter AS-332B & M Super Puma, hélicoptère de recherches-sauvetage au combat et de soutien au service public, présent début 2016 à hauteur de 14 exemplaires des versions HD.21 et HT.21.
Eurocopter HD.21.
Eurocopter HD.21.
  • Eurocopter AS-532UL Cougar, hélicoptère de transport de hautes personnalités, présent début 2016 à hauteur de deux exemplaires de la version HT.27.
Eurocopter HT.27.
Eurocopter HT.27.
  • Eurocopter EC120 Colibri, hélicoptère d’entraînement et de présentation officielle, présent début 2016 à hauteur de 15 exemplaires de la version HE.25.
Eurocopter HE.25.
Eurocopter HE.25.
  • Eurofighter EF2000, avion de combat multirôle, présent début 2016 à hauteur de 54 exemplaires des versions C.16 et CE.16.
Eurofighter C.16.
Eurofighter C.16.
  • Lockheed C-130H Hercules, avion de transport tactique, présent début 2016 à hauteur de sept exemplaires de la version T.10.
Lockheed T.10.
Lockheed T.10.
  • Lockheed KC-130H Hercules, avion de ravitaillement en vol et de soutien opérationnel, présent début 2016 à hauteur de cinq exemplaires de la version TK.10.
Lockheed TK.10.
Lockheed TK.10.
  • Lockheed P-3A & M Orion, avion de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine, présent début 2016 à hauteur de quatre exemplaires de la version P.3.
Lockheed P.3.
Lockheed P.3.
McDonnell Douglas C.15.
McDonnell Douglas C.15.
  • Northrop F-5B Freedom Fighter, avion d’entraînement avancé, de tractage de cibles volantes, et de simulation de combats aériens, présent début 2016 à hauteur de 18 exemplaires de la version AE.9.
Northrop AE.9.
Northrop AE.9.
  • Sikorsky H-76 Eagle, hélicoptère d’entraînement et de recherche-sauvetage en mer, présent début 2016 à hauteur de huit exemplaires de la version HE.24.

Sikorsky HE.24.
Sikorsky HE.24.
Il est à noter que les quatorze CL-215T sont des versions turbopropulsées du vénérable bimoteur CL-215. En 2016 l’aviation espagnole n’aligne aucun drone.

Photos © Ejército del Aires.

Arnaud
Passionné d'aviation tant civile que militaire depuis ma plus tendre enfance, j'essaye sans arrêt de me confronter à de nouveaux défis afin d'accroitre mes connaissances dans ce domaine. Grand amateur de coups de gueules, de bonnes bouffes, et de soirées entre amis.

15 COMMENTAIRES

  1. Oui vraiment je suis surpris belle équipements cette armée! Je ne savais plus qu ils avait des f 18. Heureusement que le f 35 ne fait pas parti de leur projet car ils vont avoir un peu de mise à jour à faire

  2. Merci !
    Question les f18 espagnols pourraient ils apponter sur le CdG ou leurs structures sont-elles « allégées » ?
    Je pensais qu’ils avaient largement étamer le retrait des f18 …

    • À ma connaissance, il n’y a pas de versions spéciale Air du F-18 comme F-4 d’ailleurs, d’où ma remarque depuis des années sur le surpoids presque inutile de l’utilisation du F-18 sans PA.
      Donc, oui, n’importe quel Hornet peut en principe apponter le Cdg

      • COOL !
        L’Espagne pourrait très mettre quelque F18 sur porte avion américain (c’est plus réaliste que sur le CdG notamment au niveau de la maintenance des appareils). Ca aiderait et permettrait aux espagnols de gagner un savoir faire.
        Merci de l’info.
        J’ai toujours pensé que le rafale B et C était une erreur et que la France aurait dut prendre uniquement des rafales M et N. L’ AdA aurait fournit les avions et la marines les PA à l’aéronaval, ainsi le parc aérien aurait put se transvaser (à la condition d’avoir un système d’appontage automatique comme pour les drones de la navy).
        Deux à trois cents avions parfaitement opérationnel à la fois de l’AdA et la marine ca aurait fait très mal, de quoi alimenter 3 ou 4 CdG.
        Oui, je sais le cout des PA sans parler du surcout des rafales M et N et en carburant… mais on peut toujours rêver…

        • Ça n’a jamais été envisagé de mutualiser les moyens air et marine pour le Rafale, surtout parce que les deux armées veulent (et on les comprend parfaitement) conserver leur autonomie l’une vis à vis de l’autre.

        • la marine n’est pas propriétaire des tigres qui servent sur les mistrales.
          Mais on pourrait très bien avoir un contrat 90 avions à la marine minimum (pour 3 PA) dès que leurs services sur PA est terminé, ils repartent sur leurs bases de l’AdA. Ca permettrait de faire tourner des effectifs, de pas avoir une flottille en reserve alors que le PA est en activité 70% du temps. On maximiserait l’utilisation des appareils dans la marine en général et sa permettrait à l’armée de l’air de ne plus avoir à se préoccuper de projeter des avions (à peine 30 à 40 depuis le dernier livre blanc).
          mais je comprends bien que chaque armée veut rester indépendante même si l’époque est plus à l’interarmées. De toutes façons on y est pas les rafales en placent sont principalement des B,C et vu les problèmes budgétaires c’est très bien comme ça.

Laisser un commentaire